RETOUR       LES ACTIONS DÉVELOPPEMENT DURABLE DES CLUBS ET COMITÉS FFESSM   
 

13 BAPTÊMES DE PLONGÉE RÉALISÉS PAR LE SUBAQUA CLUB DE LA ROCHELLE POUR LA PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE 

2016-06-07
 

Le Subaqua Club la Rochelle s’est lancé dans une démarche Ecosub® il y a près d’un an auprès de la FFESSM. Cette démarche pointe plusieurs objectifs dont l’un est l’accessibilité des pratiques subaquatiques à tous les types de publics et un autre la promotion des valeurs du sport.

C’est pourquoi le club a répondu à l’appel de la Direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse de Poitou-Charentes qui souhaitait proposer des baptêmes de plongées à quelques participants d’une manifestation sportive nationale, le challenge Michelet, ayant lieu cette année à la Rochelle. Ce challenge créé en 1972 par le Ministère de la Justice est piloté par la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Cette 44eme édition a réuni 320 jeunes pour des compétitions amicales autour de plusieurs disciplines sportives telles que la natation, l’escalade ou le rugby. Cette manifestation souhaite mettre en valeur les notions de vivre ensemble et de fraternité ainsi que les valeurs citoyennes et éducatives du sportCette soirée a permis à ces jeunes de faire leurs premières bulles sous les conseils avisés de moniteurs bénévoles qui ont donné un peu de leur temps pour réaliser cette initiation.

Le Subaqua Club la Rochelle promeut les valeurs du sport à l’occasion de manifestations sportives telles que le Vitalsport organisé par les magasins Décathlon ou encore la semaine du Nautisme. Il essaie de former également des moniteurs pour chaque discipline sportive proposée et pour les sections spécifiques (enfants, personnes en situation de handicap), et communique le plus possible pour faire connaître ces disciplines. Des moyens, tant matériels qu’en termes d’encadrement, ont été déployés pour accueillir des personnes en situation de handicap par exemple, et le club participe à des animations ponctuelles, comme celles citées ci-dessus, pour permettre à des publics en difficulté de découvrir des disciplines sportives éloignées de leur quotidien.

La découverte de la plongée est ouverte à tous ceux et celles qui se sentent l’âme aquatique!


                                                                                                                                                                 Commission communication - Florence Kerlogot - Subaqua Club la Rochelle

 


ROMAIN, 10 ANS, SIGNE LES NOUVEAUX STATUTS DE SON CLUB ET SE FAIT ÉLIR AU SEIN DU COMITÉ DIRECTEUR

2016-05-18
 

Le 13 novembre 2015, une Assemblée Générale Extraordinaire de l'ARDEPE (Association pour la Recherche, le Développement & l’Enseignement de la Plongée aux Enfants) a adopté de tout nouveaux statuts. C’est également un Comité Directeur largement renouvelé qui a été élu ce vendredi 13 novembre. Ce ne sont pas moins de 9 nouveaux membres qui rejoignent les 5 « anciens ». A noter, l’arrivée de 5 jeunes de moins de 18 ans au sein de ce Comité dont le plus jeune, Romain.B., avait seulement 10 ans le jour de son élection. Les autres jeunes sont âgés respectivement de 15 ans (Elio.R.), 16 ans (Simon.M.) et 17 ans (Aymeric.S & Olivier). Chaque jeune dispose du même pouvoir de décision (1 voix) que tous les autres membres majeurs. Les jeunes membres ont été invités à signer les statuts au même titre que les adultes.

En permettant à ces jeunes un véritable engagement citoyen et l’accès à de véritables fonctions associatives, de confronter leurs idées et faire ainsi l’expérience concrète des valeurs de solidarité, d’entraide et de tolérance, l’ARDEPE souhaite concrétiser son projet associatif. L’engagement associatif est en effet un formidable outil l’éducation à la citoyenneté et au vivre ensemble, porteur de valeurs de fraternité et de respect.
 

                                                                                                              Alain LAUMONIER
                                                                                                                                                                                                           Président de l’ARDEPE

 


INVENTAIRE FAUNISTIQUE ET FLORISTIQUE MARIN DE L'ILE DUMET

2016-05-04


Les plongeurs du Comité Inter-Régional Bretagne - Pays de la Loire (CIBPL) et sa Commission Environnement et Biologie Subaquatiques (CREBS) ont réalisé, dans la continuité de l'étude menée en 2013, une étude en 2014 à la demande de l'association Dumet Environnement et Patrimoine (DEP) et avec le soutien de l'association Mer et Littoral. Il s'agissait de réaliser l'inventaire sous-marin de l'île Dumet via un travail de science participative, en faisant le pari que le plongeur acteur de son milieu peut aider à mieux connaître la biodiversité d'un site sans pour autant se substituer au travail du chercheur ou scientifique mais en lui fournissant les éléments ou l'opportunité d'aller plus loin.

Pour télécharger le rapport: cliquez ici

 


 

VIEN MET PROPRE NOT LAGON 2ème ÉDITION

2016-05-04


Ce sont 17 jeunes bénévoles de Saint-Leu qui ont mené une opération de nettoyage sur la place de citerne 46 à Saint-Leu (Réunion) durant la matinée du 5 avril 2016. Issus du dispositif "garantie jeune" de la Mission d'Insertion et d'Orientation, ils ont ramassé les mégots de cigarettes, les sacs plastique et autres déchets asphyxiant le lagon et sa biodiversité. Un seul mégot peut polluer jusqu'à 250 litres d'eau! Initiée par l'association Neptune, cette opération s'inscrit dans le cadre d'actions de sensibilisation et de préservation du milieu marin. Elle est réalisée conjointement avec Kélonia, la réserve marine, la FFESSM et Longitude 181. 

A terme, Tatiana Hoareau, responsable de l'opération, sougaite poursuivre ces actions dans le temps et réaliser des sorties en mer pour faire plonger les jeunes Saint-leusiens et de "leur faire découvrir les merveilles de leur lagon pour les réconcilier avec celui-ci". 

Ces actions contribuent à la politique globale de la ville qui est "J'aime Saint-Leu, Je la respecte!"


                                                   Equipe Association Neptune

 

 


LA SECTION "JEUNES PLONGEURS" DU CLUB DES DAUPHINS D'AVIGNON MOBILISÉE POUR LES INITIATIVES OCÉANES

2016-04-18
 

Le club des Dauphins d'Avignon s'est mobilisé avec 6 des 11 enfants de sa section "jeunes plongeurs" pour participer à la collecte de déchets organisée lors des Initiatives Océanes de l'association Surfrider Foundation le samedi 16 avril 2016, sur la plage de l'Escale Borely à Marseille. 

Cette collecte était l'occasion de sensibiliser les jeunes plongeurs mais aussi leurs parents accompagnés des encadrants à la protection de l'environnement et à la question du rejet des déchets en mer. Les enfants de cette section qui ont participé en amont à une soirée de "découverte de l'environnement marin" se sont appliqués durant les deux heures de la collecte à ramasser un maximum de déchets sur la digue. 

Cette journée "Initiative Océane" co-organisée par Surfrider Foundation et l'Auberge de Jeunesse Marseille Bonneveine a rassemblé pour sa 2e édition des équipes sur la plage, des kayakistes et stand up paddle en mer, et des plongeurs sous-marins. Un moment de partage et de convivialité qui les a tous réuni autour d'un objectif commun: éduquer sur les comportements citoyens à adopter et sensibiliser à la protection de l'environnement. Au total, ce sont plus de 350 participants qui ont collecté plus de 8 mètres cubes de déchet: un record à Marseille. 

Le club des Dauphins d'Avignon remercie les 15 participants qui l'ont représenté: Sébastien, Marianne, Clara, Anaïs, Daniel, Alexandre, aux parents, plongeurs et non plongeurs qui se sont joints aux encadrants de la section. 

                                                                                                     Muriel USAÏ LEFEBVRE, responsable section "jeunes plongeurs" du club des Dauphins d'Avignon       

 



DOUAI: CONFÉRENCE BIOLOGIE JEUNES, UNE PREMIÈRE AU NIVEAU NATIONAL

2016-02-24
 

Le 28 novembre 2015, 105 personnes dont 62 jeunes se sont réunies à la salle des fêtes du Pavillon Roux à Douai pour assister à la première conférence destinée aux jeunes plongeurs sur les thèmes de la Biologie et la Protection de l'environnement, avec le soutien du Comité Nord Pas-de-Calais. Cette conférence était une première au niveau national.

Pour cela, 3 intervenants avaient fait le déplacement dans le Nord de la France pour animer cette première conférence:

- Joan Spiess, connu pour ses dessins humoristiques sur la protection de l'environnement, à travers des affiches pour le parc national de Port Cros, un livre récemment publié "Tous ambassadeurs de notre nature" (édition Turtle Prod), mais aussi dans des magazines tel que Fluide Glacial et Spirou Magazine. Des dessins ont été affichés et cela a été l'occasion d'échanges avec les jeunes sur les messages à transmettre (sensibilisation sur la protection de l'environnement, mais aussi sur le comportement du plongeur avant, pendant et après la plongée). 


- Christine Lacroix, chargée de mission jeune pour la Commission Nationale Environnement et Biologie Subaquatiques, connue pour ses interventions à plusieurs reprises sur les RIPE de la FFESSM, et par l'organisation de manifestations pour les jeunes dans la région PACA. Christine nous a présenté le but et les objectifs de la CNEBS, à travers des photos, messages et Quizz qui auront agréablement animé le jeune public.

- Ondine Eliot, créatrice du blog http://www.passiondesrequins.fr/, qui depuis ses 12 ans lutte pour la protection des requins. Ondine intervient auprès des écoles, de la primaire au lycée, dans des débats auprès des jeunes sur l'impact et la nécessité de protéger les requins à travers le monde. Elle nous a présenté sa passion sur les requins, les ravages de l'homme sur cette espèce, le besoin pour la survie des autres espèces marines, et même le plaisir de plonger avec eux.

A la fin de cette conférence, une tombola aura offert 10 hors série Subaqua sur la découverte de la vie sous-marine, et chaque jeunes est reparti avec le livre "Tous ambassadeurs de notre nature", ainsi que des goodies Scubapro. 

                                           
                                                                                                                                                 Laurent Louchez - 
Responsable Régional CTR Jeunes Nord pas de Calais

 


63 SYRÈNES DANS 3 DÉPARTEMENTS DIFFÉRENTS EN 2015

2016-02-24
 

Comme chaque année à l’approche de l’automne, des sorties syrènes s’organisent en Bretagne et Pays de la Loire. Chacune selon ses envies et ses disponibilités. En 2015, ce sont 63 syrènes qui se sont retrouvées lors de 4 sorties, en Finistère (29), en Maine et Loire (49) et en Vendée (85), organisées par un comité départemental (Codep) et 4 clubs et toujours soutenues par le Comité Interrégional Bretagne Pays de la Loire (CIBPL).

Le CIBPL a offert, grâce à une subvention du Conseil Régional des Pays de la Loire, à chaque participante des serviettes signées « Syrènes » et la possibilité d’acheter un poncho-serviette « Moi, je plonge à l’Ouest ! » à moitié prix.
Un week-end dédié aux femmes, organisé par les femmes. Pas besoin de chercher de sexisme, vous ne le trouverez pas, l’ambition est simple : montrer que toutes les femmes ont leur place quelles que soient les activités subaquatiques pratiquées, à tous les niveaux. Un moment privilégié pour leur permettre de se retrouver en toute convivialité et en toute confiance, quelles que soient leurs compétences, leur âge... Rencontres, échanges, découvertes sont au menu. Messieurs, vous êtes cordialement invités à soutenir le projet. Loin de vouloir vous laisser sur la touche, nous n’avons qu’un souhait : favoriser l’accès des femmes aux activités subaquatiques et aux postes à responsabilité. L’audace des femmes passe aussi par votre soutien, vos encouragements.



Dans le Finistère (29), samedi 26 septembre 2015, Magali Charron du Club de Plongée de Cornouaille (CPC) a organisé pour la 2ème année consécutive, « La Plongée Des Syrènes ». 7 plongeuses ont plongé depuis la côte à la pointe de Trévignon. 

Dans le Maine et Loire (49), le Codep 49 a souhaité renouveler la journée des "Syrènes" qui rassemble et fédère les plongeuses du département. Isabelle Bonneau, Secrétaire au Codep 49, a organisé la manifestation à Maitai Bécon plongée, le samedi 10 octobre 2015. Une trentaine de participantes se sont réunies pour une plongée, 2 baptêmes et des cours d'apnée. Les Syrènes ont reçu, en plus des cadeaux du CIBPL, des porte-clés, autocollants, stylos d'un équipementier. Dans une ambiance conviviale, les syrènes ont pu voir du matériel qui leur ait destiné et échanger autour d’un pot de l'amitié et d’un repas.

En Vendée (85)Véronique Garcia (Ploemeur Apnée Passion) du Morbihan (56) a organisé les 26 et 27 septembre 2015, un week-end 100% détente et loisir grâce à la bonne organisation et à l’accueil chaleureux et authentique de Thierry, Brigitte et Stéphanie de Sub’évasion. Des plongeuses de 9 clubs ont participé : le CSL (56), l’ASAL (56), ASR Sarzeau (56), Ploemeur Apnée Passion (56), CSA Auray (56), CPC Châteaubrillant (44), PHOC St Herblain (44), Rêve Bleu Nantes (44), le CALP l’Hay-les-Roses (92). Solidarité spontanée, petites attentions, partages… mais surtout aucun jugement et de la bienveillance. Tout pour se faire plaisir en plongée, en encadrement, en organisation.

Et toujours en Vendée (85), le club Euro Plongée Noirmoutier a sollicité Sub’évasion pour organiser une sortie le samedi 5 septembre 2015 pour 8 syrènes. Elles se sont retrouvées avec plaisir pour la deuxième année consécutive, pour une plongée roche et une plongée épave, de 15 à 20 mètres.



Si vous souhaitez nous adresser une remarque ou participer au groupe de travail féminisation, contactez-nous :

- Véronique Garcia, coordinatrice Féminisation : secretaire@cibpl.fr 
- Julie Fernandez de la Puebla, salariée : julie.cdm@cibpl.fr ou 02 97 37 51 51

 



COLLOQUE SPORT, SANTÉ, PRÉVENTION ET SÉCURITÉ À TOULON

2016-02-24
 

Depuis de nombreuses années, les centres hyperbares de Méditerranée travaillent en étroite collaboration avec les organismes déconcentrés de la FFESSM, coopération dans une démarche de santé, de prévention et de sécurité pour la plongée. Des soirées d'échanges entre les responsables des centres hyperbares, certains responsables locaux de la fédération et des groupes de moniteurs et encadrants directeurs de plongée s'organisent au fil du temps. 

Ainsi les Comités régionaux Provence Alpes et Côte d'Azur en collaboration avec le Service de Médecine Hyperbare et d'Expertise plongée de Sainte Anne à Toulon dirigé par le Docteur J.E.Blatteau ont organisé des soirées d'échange sur ces thèmes grâce au soutien du Docteur J.M. Pontier les 26 novembre 2015 et 24 février 2016. Une prochaine date sera fixée en juin 2016. Les sujets abordés, en dehors d'une visite opérationelle du caisson, traitent du plan de secours, de la fiche de sécurité, des fiches d'évacuation d'un accidenté (celle réglementaire du Code du Sport, celle du CROSS-Med), les modes d'alerte, et enfin de certains facteurs accidentogènes d'actualité (exemples les particularités de la plongée senior, les facteurs favorisant l'ouverture d'un shunt, les oedèmes aigus pulmonaires d'immersion). 

Pour plus d'information sur les prochaines soirées d'échange, connectez-vous sur les sites des comités Provence Alpes et Côte d'Azur

 


COLLOQUE DES ENCADRANTS PROVENCE-ALPES: LE DÉVELOPPEMENT DURABLE À L'HONNEUR 

2015-12-11
 

Le 25 novembre 2015 s'est tenu le colloque des encadrants Provence-Alpes.

Entre autres sujets (santé/sécurité, utilisation des ordinateurs et gestion des procédures de décompression, présentation des compétitions d'apnée, ...), le Développement durable a été à l'honneur avec:


- les projections de René HEUZEY, vidéaste sous-marin de grande renommée, avec quelques images inédites entre autres sur le Grand Requin blanc de l’île de Guadalupe (Baja California), sur les Requins baleines et sur les célèbres Cénotes du Mexique;

- la présentation de Julie TINETTI, chargée de missions à la FFESSM, sur le rôle que peuvent jouer les encadrants dans la stratégie de Développement durable fédérale. Ont été abordées les actions directes auprès des adhérents (application des modules de formation "environnement", les écogestes du plongeur responsable, la sensibilisation aux actions de préservation du milieu marin, et les valeurs de citoyenneté), ainsi que les actions plus larges au sein de la structure (implication auprès des dirigeants à la définition du plan d'action/projet associatif en y incluant un volet Développement durable, participation à la mise en oeuvre d'actions telles que la mise en place de bacs de récupération d'eau de pluie pour le rinçage du matériel, l'économie d'énergie dans le local, le tri des déchets, ...).

L'ensemble des présentations du colloque sont accessibles sur le site du Comité Provence-Alpes: cliquez ici

 


HANDISUB, UNE ACTIVITÉ BIEN PRÉSENTE AU CODEP 67

2015-12-11
 

Pendant la semaine du Handicap, la commune d’Ostwald - proche de Strasbourg - a proposé plusieurs activités autour du handicap. Du 16 au 22 novembre 2015, conférences, projections et concerts se sont succédés dans les magnifiques salles de la commune.

Le Foyer d’Accueil Médicalisé Eolys (par l’intermédiaire de sa responsable Sophie Durand) avait déjà organisé à plusieurs reprises des baptêmes avec les moniteurs Handisub du Codep du Bas-Rhin (67).

Dans cet esprit, le Codep a exposé dans la belle salle du Point d’Eau plus de 30 magnifiques photos de Mike Weiss et Daniel Beaurepaire. Ces photos montraient les nombreuses plongées pour PESH effectuées dans les différentes piscines de l’Eurométropole et de la Gravière du Fort.

Plusieurs élus et directeurs de centre pour personnes en situation d’handicap ont pu découvrir l’Handisub à travers ces multiples clichés.

Le Codep 67 espère que cette initiative fera venir de nouveaux PESH dans les clubs du Bas Rhin.

                                                                                                                                                                                 Thomas ANTH - Président du Codep 67

 


 

GRAND TOULOUSE: QUAND DES CLUBS DE PLONGÉE S'UNISSENT CONTRE L'EXCLUSION ET LA MISÈRE

2015-12-11
 

Cette année encore, l'ASPTT Toulouse Plongée, en association avec les clubs clumériens Colomiers Plongée Jeune et Colomiers Plongée, a répondu présent lors d'une manifestation organisée par le Secours Populaire à l'occasion de la Journée mondiale du refus de la misère en Haute-Garonne.

Un rendez-vous était fixé le 17 octobre 2015 à l'espace nautique Jean Vauchère de Colomiers (31) pour un après-midi de baptêmes de plongée offerts au public désireux de découvrir cette activité. C'est avec le soutien logistique renouvelé des enseignes "Au vieux campeur", "AMV Subocéa" et du CODEP 31 que tous les bénévoles des trois clubs ont pu enchaîner plus de 80 baptêmes et réjouir tous les volontaires prêts à de nouvelles sensations. Cette journée fut exceptionnelle pour le Secours Populaire de par les dons reçus et pour les baptisés qui se sont vus remettre leur premier diplôme officiel de la FFESSM. Les bénévoles ont profité de cette opportunité
pour 
faire partager leur passion du monde sous-marin à un public pour qui, parfois, la plongée parait inaccessible, et promouvoir des idées de citoyens écoresponsables (notamment sur l'engagement en faveur de la préservation du milieu aquatique).

Une belle aventure qui sera, sans nul doute, au programme de la prochaine saison.

                                                                                                                               Frédéric ZERR - Président Section Plongée - ASPTT Grand Toulouse

 


 

2ème RENCONTRE INTER-JEUNES DU CODEP DRÔME-ARDÈCHE

2015-12-11
 

Le 30 août 2015, le Comité Départemental Drôme-Ardèche (CODEP 26-07) organisait pour la 2ème fois une journée dédiée aux enfants et aux adolescents des différents clubs des deux départements. Au bord du lac d'Etoile sur Rhône se déroulaient différents ateliers: plongée, randonnée subaquatique, découverte de la faune et de la flore du lac, initiation aux gestes de secours et RIFAP. De nombreux encadrants bénévoles ont assuré la réussite de cette manifestation, à l'initiative de Mme Hélène CASTILLO (présidente du CODEP 26-07 durant de nombreuses années).

Plusieurs réunions de préparation logistique ont été nécessaires, en plus de la journée des moniteurs et initiateurs des clubs. Le site, outre le fait qu'il s'agit d'une ancienne gravière située sur la commune d'Etoile sur Rhône où les différents clubs du CODEP peuvent venir plonger et s'entraîner, a été choisi pour sa biodiversité remarquable (poissons, mollusques bivalves, écrevisses, castors, grèbes huppés, ...)

21 enfants de 8 à 15 ans ont participé, et 2 baptêmes de plongée ont été effectués. 


A noter la réalisation de fiches-quiz bio pour inviter les enfants à découvrir les espèces animales et végétales de la gravière, par Laurent BRET, formateur bio du Codep 26-07 (cliquez ici pour les télécharger). 


                                                                                                                                               Laurent BRET, formateur bio du Codep 26-07

 


 

MOBILISATION EXCEPTIONNELLE POUR LA JOURNÉE DE L'OBSERVATOIRE PARTICIPATIF DE LA BIODIVERSITÉ MARINE 

2015-12-10
 

Depuis 4 ans, la mobilisation des "Sentinelles de la Mer" ne faiblit pas, bien au contraire la mobilisation croit et les résultats de l'Observatoire Participatif de la Biodiversité Marine (OPBM) le prouvent. Le record de 2014 a été battu avec les 2 sorties organisées en 2015, avec plus de 250 plongées. 

BILAN DE LA JOURNÉE DU 7 NOVEMBRE 2015

La seconde sortie OPBM de l'année 2015 (7 novembre) s'est déroulée dans des conditions optimales (temps, visibilité, participation).  Cette  journée  de recen
sement des hippocampes et des herbiers de zostère marine s'est tenue sur l’ensemble du bassin d’Arcachon, avec le soutien indéfectible du Codep 33 de la FFESSM. Cette année plus encore de nombreux clubs de l'inter-région Aquitaine Poitou Charentes Limousin ont rejoint l'OPBM (formations, accompagnements en plongée et participation aux 2 journées) : 183 plongeurs et apnéistes « sentinelles de la mer », provenant de 27 clubs de plongées affiliés au CoDep 33, Codep 16, Codep 17, Codep 40, Codep 19 (...) se sont répartis sur 16 sites au cœur du bassin d’Arcachon.

Les Sentinelles de la mer ont pu observer les deux espèces d’hippocampes présents dans le bassin d’Arcachon, soit 32 observations d’hippocampe à museau court (Hippocampus hippocampus), 307 observations d’hippocampe à museau long (Hippocampus guttulatus) et 16 observations parmi les 7 espèces de syngnathes. Ce bilan a été transmis à l'ensemble des partenaires OPBM et à la presse locale.

Toutes ces informations et celles recueillies tout au long de l'année sont traitées et analysées par l'équipe d'Ocean’Obs puis transmises à l’Agence des Aires marines protégées, gestionnaire du Parc Naturel Marin du bassin d’Arcachon (PNM BA).  A terme, l’amélioration des connaissances des hippocampes et des herbiers acquises grâces aux plongeurs permettra d’adapter la gestion de ces espèces et habitats remarquables du bassin en fonction de l’évolution constatée.

A noter que le réseau participatif des Sentinelles de la mer est en cours d'étude par Jade Georis-Creuseveau du Laboratoire ADESS (UMR 5185) qui en analyse les impacts scientifiques et sociologiques. 

Pour accéder au site d'Océan'Obs: cliquez ici


Crédit photo 1 : Sébastien Pedoussaut - Sentinelle de la mer depuis 2012 // Crédit photo 2: Thierry Lecques - Sentinelle de la mer depuis 2014

 


 

LE CODEP 62 ET LE PARC NATUREL MARIN DES ESTUAIRES PICARDS ET DE LA MER D'OPALE

2015-11-03
 

Le 11 décembre 2015 le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale (PNM EPMO) fêtera sa troisième année d’existence. 
 

HISTORIQUE

Depuis 2009, l'équipe du Comité départemental du Pas-de-Calais de la FFESSM, le CODEP 62 (Guy Leroy et Ingrid Richard pour le comité directeur du Codep 62, Jean-François Jeu et Alain Richard pour le Groupe de Plongée Epaves du Codep 62, Vincent Maran et Jean-Marc Destailleur pour la commission régionale biologie et environnement) a collaboré avec la mission d’étude de l’Agence des Aires Marines Protégées basée à Boulogne-sur-Mer : participation aux réunions de concertation, conférences, apports de documents et de photos, sorties en mer avec le bureau d’étude...

Ainsi, à la création du PNM EPMO, le 11 décembre 2012  par décret ministériel, la FFESSM entrait au conseil de gestion du parc, composé de 60 membres. La FFESSM (comité directeur du 14 avril 2013) a désigné, en accord avec les comités régionaux concernés :

            - Ingrid RICHARD, présidente du Codep Pas-de-Calais, comme représentante FFESSM au conseil de gestion;

            - Jacques DUQUESNOY, président du Codep Somme, comme suppléant.

Lors du conseil de gestion du 30 octobre 2014,  un nouveau président a été élu (Dominique GODEFROY ). Ingrid RICHARD a été élue membre du bureau, au titre de la catégorie « associations d’usagers ».




ELABORATION DU PLAN DE GESTION

Le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d'Opale vise à la connaissance et à la protection du milieu marin ainsi qu’au développement durable des activités maritimes. Ces objectifs généraux se déclinent en huit orientations définies dans le décret constitutif du PNM EPMO. Ces orientations couvrent tous les enjeux des estuaires picards et de la mer d'Opale. Elles seront traduites concrètement dans le plan de gestion, qui est un projet de territoire partagé avec les acteurs pour la gestion des estuaires picards et de la mer d’Opale. Il fixe des objectifs à 15 ans. Ce document est établi en concertation avec tous les acteurs du milieu marin. Depuis le printemps 2014, la concertation s’est faite au travers de quatre commissions thématiques :

-       commission patrimoine naturel
-       commission activités professionnelles
-       commission usages de loisir
-       commission patrimoine culturel


Dans un premier temps ont été élaborées les finalités (étapes à atteindre à 15 ans, ce que l’on souhaite pour notre territoire) et les sous-finalités (objectifs intermédiaires). Le travail s’est poursuivi dans un second temps pour décrire les principes d’actions (ensemble des préconisations pour atteindre le niveau d’ambition fixé). Ingrid RICHARD a participé aux groupes de travail « usages de loisirs » et « patrimoine culturel maritime ». Mathieu LICHOSIEK, président de la commission régionale 59/62 Environnement et Biologie, a assisté aux réunions du groupe de travail sur le patrimoine naturel.

Le CODEP 62, au travers de son « Groupe de Plongée Epaves » et de son responsable, Alain RICHARD, a fourni des informations aux étudiants du département de géographie de l'Université de Picardie Jules Verne qui travaillaient sur un projet en partenariat avec le Parc naturel marinGrâce aux renseignements précis regroupés dans les trois ouvrages « plongées en Côte d’Opale » édités par le CODEP 62, les étudiants ont établi une base de données géo-référencée des épaves situées dans le périmètre du Parc naturel marin.

Les travaux de synthèse de ces ateliers et la rédaction du plan de gestion sont en cours de réalisation. Le 20 novembre 2015 le conseil de gestion doit valider ce plan de gestion. Le 11 décembre 2015 est l’échéance légale d'adoption du plan de gestion. Des plans d’action seront ensuite, déclinés annuellement, pour une gestion opérationnelle et active.


INFORMATION DES ADHERENTS REGIONAUX DE LA FFESSM


Les informations sont régulièrement diffusées aux licenciés:

-       panneaux de présentation et d’enjeux du PNM EPMO affichés lors de l’assemblée générale du comité régional Nord-Pas-de-Calais en mars 2015 : explications données à Jean-Louis BLANCHARD et Bruno ENGELS, président du Comité régional FFESSM Nord Pas-de-Calais.

-       exposé d’une chargée de mission au PNM lors du colloque départemental annuel  « les neuvièmes rencontres du CODEP 62 » en septembre 2014. Cette démarche de concertation entre le PNM et le Codep 62 entre dans les 10 engagements de la FFESSM pour le Développement durable que présentait Sylvie GAUCHET, vice-présidente de la FFESSM.

-       Lors des « dixièmes rencontres du CODEP 62 » en septembre 2015,  Ingrid RICHARD en tant que représente de la FFESSM au sein du PNM EPMO, informe les auditeurs sur les travaux en cours au sein du PNM et les modalités d’écriture du plan de gestion.

 


CONVENTION ENTRE LE CODEP 62 ET LE PARC NATUREL MARIN DES ESTUAIRES PICARDS ET DE LA MER D'OPALE

Une exposition valorisant des épaves sous-marines de la première guerre mondiale situées dans le périmètre PNM EPMO, est programmée pour 2017. Le CODEP 62, de part sa connaissance du milieu sous-marin et notamment des épaves localisées dans le périmètre du Parc, dispose d’une expertise indispensable à la réalisation de l’exposition : une convention est en cours de signature.

Objectifs de l’exposition :

•       Valoriser et faire connaitre les épaves sous-marines de la côte d’Opale et les biens culturels maritimes encore présents qui témoignent de la guerre maritime dans le détroit du Pas-de-Calais.

•       Sensibiliser le public à leur caractère patrimonial et leur situation de vulnérabilité.

•       Sensibiliser aux modes de préservation envisageables.

•       Faire connaître le patrimoine naturel que l’on peut rencontrer sur ces épaves et les interactions avec les activités humaines.

 

Le comité de suivi est composé de :

•       La Directrice déléguée du Parc et le  chargé de mission « Patrimoine culturel maritime ».

•       Pour le CODEP 62 : Ingrid RICHARD, présidente et Alain RICHARD, responsable du « Groupe Plongée Epaves » (GPE).

•       Le président du CODEP 80, Jacques DUQUENOY.

•       Cécile SAUVAGE, conservateur du patrimoine en archéologie, responsable littoral Manche et Mer du Nord au DRASSM.

 

Calendrier prévisionnel :

Les réunions du comité de suivi se dérouleront pendant l’année 2016 :

•       Choix des contenus d’exposition et du traitement des objets  + Cahier des charges pour la restauration des objets prêtés par le DRASSM.

•       Rédaction du cahier des charges de l’exposition.

•       Recrutement d’un muséographe.

•       Organisation de l’exposition.

 

L’inauguration de l’exposition est prévue à Boulogne-sur-Mer en janvier 2017. Cette exposition sera itinérante pendant l’année 2017, dans le périmètre du PNM.

 

NATURA 2000 EN MER

Le Codep 62 collabore également avec l’Agence des Aires Marines Protégées dans le cadre de Natura 2000 en mer pour deux zones définies sur notre littoral de la Côte d’Opale : les Sites d’Importance Communautaire « Récifs Gris-Nez Blanc-Nez » et les « Ridens et dunes hydrauliques du détroit du Pas-de-Calais ». Les comités de pilotage de ces sites ont été mis en place en janvier 2015. Le CODEP 62 FFESSM y est représenté par Ingrid RICHARD.

Le document d’objectifs des sites Natura 2000 marins « Récifs Gris-Nez Blanc-Nez » et « Ridens et dunes hydrauliques du Pas de Calais » est actuellement en cours d’élaboration. L’Agence des aires marines protégées est chargée de mener à bien ce travail pour le compte de l’Etat, elle recense pour cela les principales activités présentes sur les sites. Un questionnaire a été élaboré par l’Agence des aires marines protégées, en concertation avec le CODEP 62, pour permettre à chaque club de plongée de renseigner leur activité au sein de ces deux sites. Les informations demandées serviront à évaluer l’importance de l’activité de plongée scaphandre au sein de ces zones Natura 2000, à évaluer les éventuelles interactions avec les habitats et espèces d’intérêt communautaire et à recenser les observations (autres usages, milieu naturel) sur ces sites. Antonin HUBERT, chargé de mission à l’Agence des Aires Marines Protégées, antenne Manche-Mer du Nord, a présenté ces sites Natura 2000 lors des « dixièmes rencontres du CODEP 62 » en septembre 2015. Il a également exposé les enjeux, notamment à Jean-Louis Blanchard qui avait fait l’honneur d’assister au colloque départemental.


                                                                                                                                                                                                                        Ingrid RICHARD, Présidente du CODEP 62

Légende photos: 

Photo 1: Ingrid Richard présente à Jean-Louis Blanchard, président de la FFESSM et à Bruno Engels, président du Coreg 59/62, les panneaux du PNM EPMO.
Photo 2: Antonin HUBERT, chargé de mission à l’Agence des Aires Marines Protégées, expose à Jean-Louis Blanchard et à Ingrid Richard  les enjeux des sites Natura 2000 créés dans le détroit du Pas-de-Calais.

 


DES ESPÈCES QUI COMPTENT: UN BILAN TRÈS POSITIF

2015-10-28
 

La 12e édition de l'opération "Des espèces qui comptent!" s'est déroulée avec un fort taux de participation les 18 et 19 septembre 2015 sur Marseille, Cassis et La Ciotat, en dépit d'un fort mistral, ce qui a contraint à prospecter moins de sites qu'en 2014 (16 sites contre 33), mais avec à la clé un bilan très positif sur le recensement des espèces patrimoniales, mérous, corbs et grandes nacres. Cette nouvelles édition a également été marquée par la signature de la convention de partenariat entre le Comité départemental des Bouches-du-Rhône de la FFESSM et le Parc national des Calanques, le 19 septembre. 

LA 12e EDITION EN CHIFFRES

Cette opération confirme sa place de plus importante manifestation ponctuelle de science participative en France, en milieu subaquatique. Elle permet de réunir les fédérations et clubs de plongée, de pêcheurs sous-marins et d'apnéistes et de s'appuyer sur leur expérience d'observateurs bénévoles passionnés pour une meilleure connaissance du milieu marin. Ces journées de suivis permettent aussi de compléter les données déjà acquises sur ces espèces, et d'obtenir des indications sur l'
évolution de leurs populations dans les eaux du parc national.

Cette nouvelle édition a ainsi permis de mobiliser plus d'une centaine de plongeurs, apnéistes et pêcheurs sous-marins bénévoles, guidés par des scientifiques du GEM (Groupe d'étude du mérou) et des agents du parc national. Au rang des participants, l'opération a par ailleurs compté 14 clubs et structures fédérales, parmi lesquelles la FFESSM et la Fédération de chasse sous-marine passion (FCSMP). En outre, pour la première fois, des plongeurs de l'Agence des aires marines protégées se sont joints à l'opération. Au total, 127 mérous, 24 corbs et 67 grandes nacres ont été comptabilisés sur 16 sites entre l'archipel du Friou et l'Ile Verte.




SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Le 19 septembre 2015, le CODEP 13 a signé une convention de partenariat avec le Parc national des calanques. Il s'agissait d'officialiser et pérenniser les liens forts existants depuis 13 ans entre le GIP et maintenant le Parc national. La Commission environnement et biologie subaquatiques du CODEP 13 est en effet à l'origine de l'opération "Les espèces qui comptent", dont les maîtres d'oeuvre sont ses président successifs, Christine Roche, et actuellement Frédéric Fedorowsky. Cette opération, avec ses 120 à 180 plongeurs et apnéistes bénévoles, est la plus importante manifestation de science participative au niveau national. Savez-vous que la seconde est aussi l’apanage de la même commission du CODEP 13 ? Il s’agit de la « veille biologique », c’est-à-dire un suivi organisé tous les ans sur les récifs artificiels de la baie de Marseille, depuis leur immersion en 2009, à raison de 8 à 12 plongées par saison. 

Avant le départ des 120 plongeurs présents pour la 12ème session de ces comptages, la convention de partenariat a été signée au petit matin dans les locaux du Yachting Club de la Pointe Rouge aimablement mis à disposition. Didier REAULT, Président du Conseil d’Administration et François BLAND, directeur, pour le Parc National, ainsi que le Président du CODEP 13 pour la FFESSM ont paraphé la convention. Elle permettra de poursuivre les actions de la CEBS du comité départemental et d’envisager de nouvelles manifestations dans le cadre de ce partenariat.

                                                                                                                                                      
                                                     Jean-Claude JONAC, Président du CODEP 13

 


LUTTE CONTRE LE POISSON-LION AUX ANTILLES FRANÇAISES

2015-10-28

 

Dans la continuité de ses engagements citoyens et éco-responsables, le club de plongée des Saintes La Dive Bouteille a organisé, sous l'égide de la DEAL dans le cadre de la stratégie "lutte contre le poisson-lion aux Antilles françaises" et en partenariat avec la commune de Terre-de-Haut et des bénévoles de l’association Kap Natirel, le vendredi 14 août 2015 une sortie sur le site mythique du Sec Pâté, pour une chasse au poisson-lion.

Le Sec Pâté est un haut fond situé en plein milieu de canal des Saintes, remontant de -400 à -15 mètres tel un pic alpin. Sa position en fait le rendez-vous de nombreuses espèces pélagiques, côtoyant la faune de récif. C'est cette faune de récif qui est en danger face au poisson lion, espèce invasive sans prédateurs avérés localement. 

Au total, une soixantaine individus ont été prélevés dans la matinée, dont environ un gros tiers de 20 à 35cm et un tiers de plus de 35 cm. Lorsqu’on sait qu’un poisson-lion adulte peut manger 54 kilos d’alevins et poissons de petite taille jusqu’à la moitié de son propre corps, on imagine la quantité d’individus préservés par cette chasse.

Les chasseurs, tous plongeurs expérimentés, autonomes, engagés au quotidien dans cette lutte et bénévoles, ont rejoint en fin de plongée le "plan d'eau" de Terre de Haut, pour y exposer leurs prises, et faire une démonstration de "nettoyage" des épines venimeuses, appelé "désarmement". A noter que pour pouvoir chasser en plongée bouteille, les participants bénéficient d'une autorisation de pêche spéciale ciblant le poisson-lion uniquement. Elle est nominative et délivrée par le préfet.

L’accueil par le club et le public ont fait de cette opération un franc succès à renouveler.

Pour avoir accès au site de la stratégie régionale de lutte contre l'invasion du poisson-lion aux Antilles françaises: cliquez ici

Pour avoir accès au site du club de plongée La Dive bouteille: cliquez ici

 


 

23e ÉDITION DU NETTOYAGE ANNUEL DU LAC LÉMAN

2015-10-26
 

Le 20 septembre 2015 s'est tenue la 23e édition du nettoyage annuel du Lac Léman, sur l'initiative du club Aqua-Diving avec ses plongeurs et bénévoles, dans le cadre - entre autre - du "Project Aware". Depuis l'amont du pont du Mont-Blanc au Jardin botanique avec parfois d’autres endroits autour du lac Léman ce ne sont pas moins de 1000 kilos de détritus qui sont ramassés chaque année et malheureusement parfois bien plus. En 23 ans, ce sont 14 000 kg de déchets en tout genre, 6060 canettes en aluminium, 6160 bouteilles en verre, 4260 bouteilles en plastique, 320 vêtements-chaussures, 19 vélos-trottinettes, 69 pneus, 27 chariots à roulettes, caddies, et inévitablement des porte-monnaie, armes, jouets, couverts, panneaux de signalisation, chaises, etc. ! Et même un barbecue complet ainsi qu’un coffre-fort…

Le club poursuit par ailleurs de nombreuses actions de sensibilisation du public:


- contacts avec le Service des espaces verts afin que les employés sillonnant les parcs distribuent des affiches sur notre nettoyage,

- transmission et diffusion de l’affiche du nettoyage dans tous les centres sportifs, via de nombreux sites en français comme en anglais (par ex. Genève Tourisme), dans de nombreux restaurants, auprès de l'Association des propriétaires de bateaux, des yacht clubs, des clubs et écoles de sports aquatiques, etc.,

- diffusion sur de nombreux blogs et informations sur des sites internet tels que celui de One FM, de la Tribune de Genève, de certaines mairies, de tous les organismes de plongée appartenant à la Fédération Suisse de Sports Subaquatiques, de la Fédération Française d’étude et de sport sous-marin, de Padi et Project Aware,

- cette année le stand d’OceanEye a pu informer les participants lors la journée de nettoyage sur la pollution par les déchets plastiques en mer ainsi que l’association Swiss Cetacean Society pour l’étude et la protection des mammifères marins, Sea Shepherd pour entre autre la défense des baleines, Alternatiba pour réunir les initiatives sur le climat et l’environnement,

- Aqua-Diving en collaboration avec l’Etat de Genève était aussi présent aux journées d’Alternatiba à Plainpalais afin de sensibiliser la population sur le problème récurrent des déchets et proposer des animations aux enfants.

Les différents participants ont été chaleureusement remerciés pour leur action: p
longeurs, marcheurs, sponsors, autorités, police de la navigation, gardes-port, sauvetage et bien d’autres, et comme toujours, de nombreux clubs, tels que: LOUP PENDU de Lyon, AQUA 3P, AQUA-DIVING, EXOCET, Club du CERN, Centre subaquatique de Vernier, Scuba-Dream, Hommes grenouille de Divonne, Mora-Mora, Le Nautile, Scuba-Libre qui ont contribués à cette opération écologique d’utilité publique.

Un diplôme attestant de leur action a été délivré aux bénévoles. Parmi les 300 cadeaux distribués, un pack-surprise a été remis aux plus fidèles participants, dont un CD souvenir des 20 dernières années qui témoigne de leur engagement. 

Les soutiens à cette action sont: 
L’association des bains des Pâquis et sa Buvette – Rocco Guerrazzi boulangerie, pâtisserie - Château du Crest - Waow - Le Petit Futé - La fondation de bienfaisance de la Banque Pictet -  Glaces Nationales Lebrun - Locatentes - le bar la Terrasse - La pharmacie Gouda - Marti Marine - Le Sauvetage de Genève et de la Belotte - Le Borgia - Le Bristol Verbier - La Seiche - Scuba-Dream Genève - ShipShop - Scubapro - Centre Genevois du Volontariat - L’Allianz Assurance - Serbeco - Le Respect - Maison de la Rivière - Olphahny - OneFm - CGN - Project Aware & Padi - Direction générale de la nature et du paysage – l’institut Emma Tarré - FESSM - Aqualung - Nereus et Fsss - Genève tourisme - Scubapro – Le 1668 -  Le Richemond - Tagavision production - Les Vins Jacquier - Le petit primeur - Alternatiba - ProP - Les mairies de Vandoeuvres - Collonge-Bellerive - Cologny - Meinier -Anières et Chêne-Bougeries - Avec l’appui de la ville de Genève, Département de la cohésion sociale et de la solidarité.


La 24e édition se tiendra le 18 septembre 2016.

Pour télécharger l'affiche 2015: cliquez ici


                                                               Patty MOLL et son Team Aqua-Diving

 


 

LA PLONGÉE POUR TOUS À SAINT MARTIN DE RÉ

2015-10-26


Samedi 6 juin 2015, l’équipe du « Nautilus Ile de Ré » recevait élus, mécènes et invités afin d’inaugurer leur nouveau bateau de plongée, « Explo’Ré ». Ce bateau, accessible à tous les plongeurs, est équipé de matériels adaptés à la plongée Handisub.

L’équipe du Nautilus, présidé par Marc Lachaumette, a travaillé pendant 2 ans sur le  projet « La plongée pour tous ». Le bateau du club est équipé d’une potence et d’un treuil manuel avec stop chute pour répondre aux normes CE. Sa large porte latérale donne un accès facilité aux deux fauteuils roulants achetés par le club pour permettre aux personnes en situation de handicap de préserver leur propre fauteuil. Ces fauteuils viennent  s’intégrer dans le banc des plongeurs. 

La volonté du club Le Nautilus Ile de Ré est bien la plongée pour tous et avec tous. La mixité des plongées avec des personnes valides et en situation de handicap est importante. Tous les plongeurs partagent la même passion, le même plaisir d’être sous l’eau. Ce club associatif à la chance d’avoir 5 moniteurs qualifiés pour accompagner et former les plongeurs en situation de handicap. Il a réussi à concrétiser ce magnifique projet et s’est donné les moyens d’aller jusqu’au bout de ses ambitions. 

Les partenaires principaux sollicités (les ADPS, la Fondation Française des Jeux, la Fondation Orange, le Crédit Agricole, les kissbankers), ainsi que les élus (le député de Charente Maritime, Monsieur Olivier Falorni, la région Poitou Charentes, la communauté de communes de l’Ile de Ré, le maire de St Martin de Ré et le maire de Rivedoux Plage), ont été sensibles à ce projet et au cœur dynamique de ce club qui les a remerciés chaleureusement pour leur aide lors de l'inauguration. Toutes les personnes présentes sur le port de Saint Martin de Ré ont pu assister au baptême du bateau arrosé par Léa, la marraine, plongeuse en situation de handicap  atteinte de trisomie 21 et encadrée à 6 mètres, et d’une démonstration d’une plongée avec une personne en situation de handicap moteur, David, adhérent du club et plongeur encadré à 40 mètres.


A noter que le club Nautilus Ile de Ré a obtenu le label Développement durable de la FFESSM, Écosub
®, le 17 octobre dernier, qui vient reconnaître les actions en faveur du Développement durable portées par le club, parmi lesquelles son action Handisub!


                                                                                                                                                                                                                                       Marc LACHAUMETTE - Le NAUTILIUS ILE DE RE

 


 

PROSPECTIONS CAULERPES, 10 ANS DÉJÀ!

2015-10-26
 

Créé en septembre 2003, le « Réseau Caulerpes » est animé et coordonné par l’Office de l’Environnement de la Corse en partenariat, entre autres, avec la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, l’Université de Corse et le Comité Régional Corse FFESSM. Il répond aux préoccupations de la région Corse face à la présence des algues marines Caulerpa taxifolia et Caulerpa cylindracea (anciennement nommée Caulerpa racemosa). L’objectif fondamental du « Réseau Caulerpes » est d’assurer la surveillance des sites les plus exposés grâce à deux volets d’actions (volet « recherche » et volet « alerte »).

Depuis 2004, de septembre à novembre, les prospections « Caulerpes » organisées par les cadres-relais désignés par la Commission Régionale Environnement et Biologie Subaquatiques s’inscrivent dans le volet « recherche » et permettent d’établir une cartographie de la présence de ces algues.

Après un briefing matinal, deux plongées sont réalisées. Les plongeurs se rendent sur des sites caractérisés par la présence de nombreux mouillages forains pendant la période estivale. Sur place, le dispositif de prospection sous-marin est le suivant :


- Un fil tendu entre deux bouées distantes d'environ 200m.

- Les plongeurs sont disposés tous les 3 m, le long d'un autre fil, perpendiculaire au premier.

- Une palanquée est positionnée de chaque côté de la ligne centrale.

- Enfin, les plongeurs avancent en cadence tout en scrutant le fond pour détecter la présence de l’une ou l’autre algue. S’ils en trouvent, ils positionnent un flotteur à l’aplomb du site de découverte. Le point sera ensuite ploté et reporté sur la carte de signalement.

Le volet « alerte » concerne tous les plongeurs et usagers de la mer. Si vous pensez avoir observé une de ces algues, signalez-le en vous connectant sur le site du Comité Régional Corse FFESSM sur la page dédiée au « Réseau caulerpes »: www.plongee-corse.org

                                                                                                                   
                                                                                                                                                           K. Lérissel, cadre-relais Golfe d’Ajaccio, pour le Comité Régional Corse FFESSM
 


LE NETTOYAGE BIANNUEL DU LAC D'ANNECY

2015-10-23
 

Suite à une convention passée avec la Ville d'Annecy, le Club Subaquatique d'Annecy organise deux nettoyages du lac d'Annecy chaque année, qui se déroulent dans la Baie d’Albigny et devant les rives des Marquisats. Ces deux lieux sont très fréquentés par les estivants où l’on découvre après leur passage des déchets de différente nature : bouteilles en verre, en alu, téléphones portables, lunettes solaires, etc…

Le 1er nettoyage s’est déroulé le samedi 31 mai 2015 sur une surface de 600 mètres environ et à une profondeur maximale de 8 mètres. Il a regroupé une trentaine de plongeurs du club (dont trois jeunes de 14 à 18 ans). Quelques résidus ont été récoltés dans la baie d’Albigny. L'ensemble des déchets récoltés ont été déposés dans une benne mise à disposition par la Ville d'Annecy. Le deuxième nettoyage a eu lieu le samedi 29 août dernier pendant toute la journée, après le feu d’artifice de la fête du lac, où la récolte de déchets a été encore plus importante. Plus de 50 plongeurs ont participé. Le club du kayak d’Annecy (le CKCA) a été associé à cette deuxième opération pour effectuer la sécurité surface des plongeurs, dans ce lieu très fréquenté par les bateaux à moteur et autres embarcations.

Le Club Subaquatique d'Annecy, soucieux de la sauvegarde du lac, mène ainsi chaque année cette opération qui, outre le nettoyage effectif du site, participe à la sensibilisation à l'environnement des petits et grands.

Pour avoir accès au site du Club Subaquatique d'Annecy: cliquez ici

 


 

PLONGEUR ÉCOCITOYEN AU CODEP 91

2015-07-28
 

Devenir plongeur, découvrir un nouveau monde, le comprendre, l’admirer et le respecter. Tel est le projet inscrit dans une démarche d’écocitoyenneté mené à destination de jeunes en difficulté.

Né de la volonté du CODEP 91 et de l’AVVEJ (Association Vers la Vie pour l’Education des Jeunes) et réalisé grâce au soutien logistique des Clubs Orquoise Plongée et Tortue Marine  ce projet a permis à huit jeunes et 2 éducateurs d’être diplômés du N1 FFESSM, du PSC1 et d’une attestation de découverte de l’environnement marin. Au programme neuf séances de piscine et de fosse, deux soirées de sensibilisation à l’environnement marin, une visite d’aquarium, une formation PSC1 et une semaine de validation à NIOLON fin juin incluant des ateliers de matelotage et de sauvetage.

Résultat : une expérience humaine très enrichissante pour tous. Le bonheur est vraiment sous l’eau. Merci aux Clubs et aux Moniteurs pour leur contribution sans faille.

                        Dominique Estève - Président de la Commission Technique

 



ORGANISATION D'UNE SORTIE HANDI EN MER ROUGE PAR LE CODEP 91

2015-07-28
 

Le CODEP 91 en rêvait, et l'a concrétisé. Avec quelques adaptations...faire plonger les personnes en situation de handicap, mais pourquoi se cantonner à cette particularité ? Le principe a donc été d'organiser une sortie en mer dite "mixte" handis/valides et même familiale avec les enfants. Et voici en mer rouge une petite équipe avec comme effectif :

- 4 handis-plongeurs
- 3 encadrants formés "Handisub"
- 2 encadrants niveau E2
- 1 plongeuse N2
- 4 adolescents de 12 à 16 ans


Le tout comme dans un shaker, le bateau "Le Marsilia" qui a l'avantage d'être équipé d'une potence, le CODEP 91 tient à remercier le club "SEAFARI" pour son implication dans ce style de plongées, et en particulier Jean Christophe et Nathalie, ainsi que Mahmoud notre Dive master.

Ont été validés:

- 4 PESH 12
- 1 plongeur de Bronze

Vivement l'année prochaine!

                         
                            Françoise POTIER - 
Responsable Plongée Handisub au CODEP 91


                                                                                                                                                                     

 


JOURNÉE OPBM EXCEPTIONNELLE POUR LE RECENSEMENT DES HIPPOCAMPES DU 27 JUIN 2015

2015-07-28
 

Les "sentinelles de la mer" ont encore frappé fort pour soutenir l’Observatoire Participatif de la Biodiversité Marine (OPBM). Pour la 4e année, la mobilisation a dépassé une fois de plus les chiffres des années précédentes avec l'arrivée massive de nouveaux clubs venus de loin : l'ile d'Oléron, l'ile de Ré, Angoulême, Agen, Ruffec, Mont de Marsan...

Cette 1ère journée exceptionnelle 2015 de recensement des hippocampes et des herbiers de Zostère marine s'est déroulée sur l’ensemble du bassin d’Arcachon, avec le soutien dynamique du partenaire de l'OPBM, le CODEP 33 de la FFESSM. L’OPBM a donc pu réunir 130 plongeurs « sentinelles de la mer » provenant de 21 structures affiliées à la FFESSM. Ces plongeurs se sont répartis sur 10 sites du bassin d’Arcachon. Après la plongée, 47 palanquées ont transmis toutes leurs observations, grâce aux fiches de recensement de l’OPBM mises à disposition ou saisi leur plongée directement depuis l'espace observation sur le site de l'OPBM.
 

                Hippocampus guttulatus -  Crédit photo : JP Boissé


Les sentinelles de la mer ont pu observer les deux espèces d’hippocampes présents dans le bassin d’Arcachon : Soit, 42 observations d’hippocampe à museau court (Hippocampus hippocampus), 300 observations d’hippocampe à museau long (Hippocampus guttulatus) et 14 observations parmi les 7 espèces de syngnathes (2 espèces : Syngnathes aiguille et Entélures). Toutes ces informations seront traitées par l'équipe d'Ocean’Obs puis transmises à l’Agence des Aires marines protégées, gestionnaire du Parc Naturel Marin d’Arcachon (PNM), conformément à leur convention de partenariat.  A terme, l’amélioration des connaissances des hippocampes et des herbiers acquises grâces aux plongeurs du réseau "Sentinelles de la mer" permettra d’adapter la gestion de ces espèces et habitats remarquables du bassin en fonction de l’évolution constatée. L'année 2014 riches en observations, 2015 déjà très prometteuse et 2016 vont permettre d'établir des tendances d'évolution qui feront l'objet d'un rapport scientifique à paraitre fin 2016. Ce travail scientifique s'ajoutera aux deux rapports 2012 et 2013 déjà parus (bientôt en téléchargement sur le site OPBM).

La mobilisation des plongeurs en faveur de l’OPBM est donc primordiale pour permettre cette gestion durable de la faune et la flore du bassin d’Arcachon. Déjà presque 100 plongées d'observation OPBM enregistrées début juillet 2015... 2014 avait permis de collecter 250 fiches plongées. Ces participations records rendent les analyses scientifiques plus pertinentes encore grâce à la grande quantité d'informations que les sentinelles transmettent !
                                                                                                                                                                               Club Nautilus de l'Ile de Ré en Observation - Crédit photo : M. Fauchet

                                                                    Christophe HERTAUX, Océan'obs


 


 

LA DIV'INE JOURNÉE: LES FÉMININES DU CODEP VAUCLUSE À LA DÉCOUVERTE DE LA PLONGÉE SPORTIVE EN PISCINE (PSP)

2015-07-01
 

Samedi 27 juin 2015, les féminines du Codep 84 se sont retrouvées à la piscine plein air de Cavaillon pour une DIV’ine journée. Comme tous les ans, le Codep 84 FFESSM met « les femmes à l’honneur » autour d’une thématique ou d’un public particulier. Cette année, a été proposée une découverte de cette toute jeune commission sportive fédérale, la PSP, déjà implantée dans plusieurs clubs vauclusiens. 25 femmes et 3 hommes ont répondu présents.

Ils ont pu pratiquer notamment le mythique « combiné » dans des conditions exceptionnelles. Chaque duo de "PSPeuses" a animé un atelier pendant que les non encore "PSPeurs/euses" s’initiaient aux joies de cette pratique ludique, technique et de compétition. Enfin, après avoir tourné sur chaque atelier, les binômes interclub ont réalisé le combiné « adapté » dans sa totalité. 

Une fois encore, cela a permis des rencontres inter-clubs autour d’une pratique, des échanges très enrichissants et le plaisir de partager ces expériences. Quant à la dimension santé et bien-être, ce fut en début d’après-midi qu’Isabelle Pasquette, ostéopathe, a présenté son travail en lien avec les activités subaquatiques et a proposé à chacune et chacun un « diagnostic personnalisé » qui fut très apprécié.

Le CODEP 84 remercie toutes les DIV’ines (et divins) des clubs vauclusiens : CSI, CSCV, CSP, les Dauphins et le club LOL.


                                                                                                                                                   Annabelle BLANCHARD, Vice-présidente du CODEP 84

 


ACTIONS CITOYENNES DE RAMASSAGE DE DÉCHETS AU CAP "LA HOU...C'EST...SALE"

2015-06-30
 

Le 14 juin 2015, une quarantaine d' "éco-citoyens" ont répondu à l'appel de 6 clubs de plongée et d'apnée, afin de mener une opération de collecte de déchets au Cap La Houssaye à la Réunion. Le temps ne permettant pas d'effecter un nettoyage en mer c'est sur le littoral qu'on été ramassés plus de 10 m3 de déchets entre le Cap de la Marianne et le Cap Requin. 

C'est donc au 20 juin dernier qu'a été reportée la partie sous-marine: les participants ont réalisé un nettoyage minutieux des massifs coralliens imprégnés de fils de pêche, plomb en tout genres, sachets, tissus... 2 m3 de déchets divers ont été remontés. Une trentaine de plongeurs dont quatre adolescents ont participé à cette action salutaire pour la faune et la flore . Les tortues de deux espèces imbricata et midas sont fortement impactées par les déchets plastique et fils de pêche qu'elles ingurgitent. Régulièrement les plongeurs font le signalement à Kélonia de tortues mortes ou en difficulté. Pour certaines il est déjà trop tard, et elles meurent d'étouffement.


« SAUVONS LES TORTUES PROTÉGEONS LA RÉSERVE NATURELLE MARINE DE LA RÉUNION ! »

A noter que les élèves de 6e du collège Soubou de Saint-Paul Ile de la Réunion se mobilisent via un projet pédagogique interdisciplinaire (Claude Sanchez , Thierry Renard), qui part du constat suivant: le Cap La Houssaye est l'un des sites le plus riche en biodiversité et régulièrement des tortues meurent étouffées par les déchets plastiques. Les élèves ont ainsi mené une opération de ramassage des déchets au Cap La Houssaye destinée à protéger les tortues marines. L'occasion également de sensibiliser les jeunes à la protection de l'environnement. (Photos et vidéo Thierry Peres)

Extrait de « La charte de l'Environnement »

Art 1 – Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. »

Art 2 – Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l'amélioration de l'environnement

Art 8 – L'éducation et la Formation à l'environnement doivent contribuer à l'exercice des droits et des devoirs définis par la présente charte

 

Pour avoir accès aux images de l'opération de nettoyage du littoral: cliquez ici

Pour avoir accès aux images de l'opération de nettoyage en mer: cliquez ici

Pollutions marines : Témoignages de pêcheurs (juin 2015)

   - Action de nettoyage du Cap (téomoignage d'un pêcheur venu aider) : cliquez ici

   - Ramassage de déchets au Cap (témoignage de la petite Tiaré) : cliquez ici

Vidéo du projet pédagogique : cliquez ici

Photos du projet pédagogique : cliquez ici 

Vidéo de sensibilisation "Mégot Macote" avec Surfrider Foundation: cliquez ici

 

                                                      Texte, photos et vidéos: Thierry PERES

 


À LA VEILLE DE L'ÉTÉ LES FILLES SE SONT RETROUVÉES AU BORD DE L'EAU

2015-06-29
 

C'est avec un plaisir partagé et dans une belle ambiance que les filles de la région Est se sont retrouvées pour la 2ème édition de la Matinale à la Gravière du Fort.

Café d'accueil, gâteaux offerts dont certains confectionnés par nos hommes, c'est une recette qui plaît à tout le monde ! Sur la cinquantaine de filles et d'habituées qui nous ont rendu visite, Valérie notre DP du jour a enregistré 12 palanquées et grâce à nos encadrantes les quelques niveaux 1 qui étaient présentes ont pu trouver une binôme. Malgré une météo capricieuse, la pluie n'a pas entamé l'enthousiasme et le sourire de nos plongeuses.

Une nouveauté cette année, sur demande de notre 'fan club', des T-shirts déclinés au masculin ont vu le jour et ont eu un joli succès. C'est une sympathique attention de la part des garçons qui soutiennent nos actions.

La matinale s'est terminée par un apéritif offert à toutes les personnes présentes sur site et avec la promesse des filles de se retrouver à la prochaine occasion.

                                                                                                                            Marielle MASSEL


 

COLLÈGE FÉMININ DU CODEP NORD: UNE CONFÉRENCE-DÉBAT SUR LA PRÉPARATION PHYSIQUE AU FÉMININ

2015-06-129
 

Le 25 avril, une conférence était organisée par le collège féminin du CODEP Nord au CREPS de Wattignies.

A la question posée « Faut-il penser la préparation physique au féminin ? » en plongée, l’intervenante Pascale Estripeau, instructrice nationale FFESM, BEES2, et titulaire d’un master recherche en physiologie de l’exercice physique, a tout de suite tranché : NON !

Tout l’intérêt du débat était alors de savoir pourquoi une telle question se posait régulièrement. Après une présentation collective et ludique, la première partie de la conférence a été consacrée à une reprise de l’étude que Pascale Estripeau avait menée en 2007. Cette étude faisait un état des lieux de la pratique féminine de la plongée sous-marine. Elle établissait un comparatif des visions des hommes et des femmes sur les mêmes questions. Par exemple, si le coût de ce sport représente un frein pour 84% des femmes, seuls 16% des hommes le considèrent ainsi. Un « débat mouvant » a dynamisé l’après-midi et fait discuter les participant-e-s autour des deux questions provocatrices suivantes : « Le barème N4 et MF2, spécifique pour les femmes, est injuste » et « Le matériel est un obstacle à la pratique de la plongée, surtout pour les femmes ». L’occasion de quelques échanges riches et mouvementés justement !

Le dernier temps de la conférence s’est focalisé sur la question de la préparation physique. Que retiendra-t-on de l’ensemble de l’événement ? D’abord, que la préparation technique supplante largement la préparation physique pour les examens et les passages de niveau. Que la préparation physique est néanmoins essentielle, notamment pour la prévention des accidents. Mais aussi, que parmi les filières énergétiques présentées (anaérobie, anaérobie glycolytique, aérobie), le plus efficace est de travailler sur le seuil ventilatoire 2, c’est-à-dire à la limite de l’essoufflement : autrement dit le plus vite possible, le plus longtemps possible. Que l’adaptation s’effectue pendant les phases de récupération, souvent courtes selon les modèles d’entraînement proposés. Que la courbature est liée à un phénomène inflammatoire, qui est normal, et que rien ne peut atténuer sauf le passage du temps. Que l’entraînement physique doit être très personnalisé selon les besoins et les niveaux. Et enfin et surtout, sujet qui anime souvent de vifs débats récurrents dans les clubs, que la part de l’impact physique dans le barème N4 et MF2 est absolument minime dans l’ensemble des évaluations menées et des coefficients appliqués !! Cette dimension relève plutôt de ressorts symboliques et politiques que d’une véritable distinction physique faisant sens.

Bref, vous l’aurez compris, pour progresser physiquement, travaillez le fractionné, travaillez varié ! A noter que l’intervenante a longuement insisté sur la nécessité d’intégrer une partie physique dans le passage du niveau 3 pour des raisons de sécurité en plongée. Hommes et femmes confondu-e-s. 

                                                                                                                                                Pour le collège féminin du CODEP Nord

                                                                                                                                                Texte: Adeline FRANZETTI

                                                                                                                                                Photos: Xavier MATYKOWSKI

 


 

UNE "INITIATIVE OCÉANE" EN HAUTE-SAVOIE

2015-06-18
 

Gaël BOST (représentant l'antenne lémanique de la Surf Rider Fondation Europe, SFE), Dominique PERRIN (moniteur de plongée, responsable de la SCA "Abyss-Formation") et Stéphan JACQUET (plongeur de secours) ont, le 23 mai 2015, révélé combien un peu de bras et de volonté peuvent faire pour l'environnement. En quelques heures, les bénévoles ayant répondu présents au rendez-vous (soit une dizaine de personnes, plongeurs et non plongeurs) malgré une météo capricieuse ont remonté plus de 300 kilos de pneus et autres déchets en tout genre (des mégots, des canettes, des bouteilles en verre et en plastiques, de la moquette, des chaussures, un jerrican d’essence en fer) d'un linéaire côtier de seulement 150 m près d'Evian, sur la commune de Maxilly-sur-Léman.

L’ensemble des déchets a alors été pris en charge par les services techniques de la commune dont le maire est venu féliciter Dominique PERRIN (http://www.abyss-formation.com/) à l’origine de l’événement et de sa mise en place avec Surfrider. Cette action qui entre dans le cadre des initiatives océanes (et dont on peut retrouver le résultat sur son site: http://www.initiativesoceanes.org/fr/collecte/7684) était associée à la sensibilisation du public aux problèmes liés aux déchets abandonnés dans le plus grand lac naturel d'Europe occidental. Ce travail a été effectué par Gaël BOST, venu avec de nombreux outils pédagogiques à destination des enfants mais pas seulement. Et en matière de sensibilisation, il y a encore de quoi faire … malheureusement. C’est pourquoi un prochain rendez-vous est d’ores et déjà programmé au cours de l’été sur les rives françaises du Léman. Merci encore à la mairie de Maxilly pour le service technique, la boulangerie "la Croustillante" pour les viennoiseries du café matinal, et à Nathalie de "Rive sud" à Maxilly pour le repas du midi.


                                                                                                                                                                                    Stéphan JACQUET, INRA

 


 

JOURNÉE DE LA FEMME 2015 AU COMITÉ NOUVELLE-CALÉDONIE

2015-06-17
 

Le 8 mars dernier, pour la journée de la Femme, le comité régional de Nouvelle-Calédonie de la FFESSM a organisé une matinée de baptêmes qui s’adressait exclusivement au public féminin (à partir de l’âge de 8 ans). L’objectif de cet évènement est triple :permettre aux filles et aux femmes d’accéder à la plongée dans un cadre rassurant, mettre en avant les plongeuses, initiatrices et monitrices fédérales et par là même montrer que ce sport est accessible aux femmes même à des niveaux élevés, et enfin de sensibiliser à la condition féminine en reversant l’argent collecté à une association locale qui œuvre pour les femmes.


L’équipe animatrice était donc composée de onze femmes plongeuses venant de différents clubs de plongée de Nouméa (C.S.A.N.C, C.A.S, Deep Blue, Pop Club), allant du niveau 1 au MF2 (dont 3 initiatrices, une MF1 et une MF2) et d'un homme. Avec l’aide matériel des clubs Nouméa Pacifique et Pop Club mais également de nombreux plongeurs qui n’ont pas hésité à prêter leurs bouteilles  personnelles, 36 baptêmes ont été réalisés à la baie des citrons.

Le succès a été au rendez-vous grâce à une bonne communication de l’évènement relayée par les médias. Le Comité a pu répondre à la moitié des demandes d’inscriptions. Les retours ont été très positifs avant, pendant et après l’évènement. La télévision locale NC 1ère est venue faire un reportage qui est passé le soir même dans le journal télévisé « Le 19h30 ». Le journal Les Nouvelles-Calédoniennes est également venu prendre des photos.

Une photographe de la commission audio-visuel du comité régional est venue faire un reportage photo en fin de matinée. Chaque baptême vendu 2000 F a permis de collecter 74 000 F. L’argent collecté a été reversé intégralement à l’association S.O.S Violences sexuelles qui vient en aide principalement aux femmes en grande difficulté.

                                                             
                                                                                           Bénédicte GRAUX, Référente Développement Durable du Comité régional de Nouvelle-Calédonie



Les photos et le diaporama sont visibles sur le site du Comité régional de la Nouvelle-Calédonie : cliquez ici

 


 

LE COMITÉ RÉGIONAL DE NOUVELLE-CALÉDONIE REÇOIT LE PRIX RAYMOND DE LAUBARÈDE

2015-05-13

Le comité régional de la FFESSM de Nouvelle-Calédonie a reçu le prix Raymond de Laubarède par l’Association pour la Sauvegarde de la Nature Néo-Calédonienne. Ce prix est attribué chaque année à une poignée d’actions particulièrement méritoires en faveur de la Nature ou de l’Environnement.

Le comité de Nouvelle-Calédonie a organisé un évènement d’envergure pour la protection de l’environnement en cette fin d’année 2014 : le nettoyage du littoral de l’estuaire de la Dumbéa à Nakutakoin. Devant la tâche à accomplir, la FFESSM a demandé l’aide de l’association Calédoclean passée experte dans le ramassage des déchets. La dynamique et jeune antenne locale de Sea Shepherd Nouvelle-Calédonie, qui souhaitait également mener une action de ce type, a été intégrée à l’équipe. C’est tous ensemble qu'a été planifié le programme de la journée de nettoyage sur l’estuaire de la rivière de Dumbéa grandement impacté par une quantité impressionnante de déchets. La FFESSM a assuré la communication au média et la partie logistique en mer. L’association Calédoclean a assuré la partie logistique terrestre en commençant par l’apport des bennes mises à disposition gratuitement par notre partenaire la CSP-Fidelio puis le suivi du tri sélectif de l’ensemble des matières récoltées.


Pas moins de 40 bénévoles ont répondu à l’appel de nos organisations pour participer à cette journée productive dont une douzaine de volontaires des différents clubs de la FFESSM sans oublier les enfants et bébés. L’objectif de la journée était de travailler sur les parties accessibles du littorale mais également d’aller sur les ilots et les rives situées de l’autre côté de l’estuaire. Pour cela les bénévoles apnéistes et plongeurs ont embarqués sur deux de leurs bateaux afin de récolter les détritus sur les petits îlots et les rives distantes. Ces embarcations ont aussi permis le transit des matières vers l’huitrière de Dumbéa qui a généreusement prêté sa grande barge sans laquelle l’opération n’aurait jamais pu être aussi efficace.

Mais pourquoi l’estuaire de la Dumbéa ?

Outre le partenariat de plusieurs associations et l’action en mer qui est plutôt rare, évacuer les ordures de la mangrove parait primordial. En province Sud, la mangrove est classée écosystème d’intérêt patrimonial : barrière naturelle contre les phénomènes cycloniques, lieu de pontes des poissons, garde-manger pour l’homme et départ des déchets vers les eaux plus profondes (avez-vous entendu parler des mers de plastiques ?). L’estuaire de la Dumbéa est un endroit magnifique, rattrapé par l’urbanisation et terriblement pollué par les déchets emportés par la rivière en amont et par les déchets qui flottent en aval, sans parler des décharges sauvages présentes dès que le littoral est accessible.

Résultats de la journée

→ 30 m3 de déchets récoltés dont :

  • Ferraille : 1,18 tonne
  • Batteries : 940 kg
  • Canettes : 34 kg
  • Plastique : 81.5 kg
  • Tout venant : 1,3 tonne

(Les pesées des DEEE et du verre ne sont pas connues).
 

                                                                                           Bénédicte GRAUX, Référente Développement Durable du Comité régional de Nouvelle-Calédonie

Pour avoir accès au site internet du Comité régional de Nouvelle-Calédonie: cliquez ici


 


 

LE PROJET DYNAMIC SPORTS - ORCA 2015
"DEVENIR ÉCO-PLONGEURS"

2015-05-13
 

Cette année, les élèves de l’association DYNAMIC SPORTS PLONGEE, du lycée SLSB, se sont rendus en Martinique, du 6 au 14 avril dernier. Depuis leur dernier projet  humanitaire à Madagascar (Nosy Be) en avril 2011, ils n’ont cessé de travailler dans le cadre de notre concept O.R.C.A. (Organiser, Réfléchir, Comprendre, Agir), afin de réfléchir à leur nouveau projet, et de réunir les fonds nécessaires. Le lycée ST Louis-St Bruno, grâce a un groupe d’étude créé en septembre 2013 autour de Mmes Brigitte CHIRINIAN et Colette SOUGY-ROUQUET, a obtenu au courant de l’été 2014, le label LER (Lycée Eco-Responsable) délivré par la Région.

C’est tout naturellement, que l’association DYNAMIC SPORTS, tournée dès son origine (il y a 27 ans) vers la mer et son devenir, s’est rapprochée et investie dans cette démarche. Les élèves ont participé aux différentes réunions et manifestations organisées par Driss MERADH, recruté pour encadrer le lancement du LER, puis travaillé sur leur thème de plongée, « Devenir Eco-Plongeurs ». 

Pour ce faire, ils ont tout d’abord pris connaissance et signé la charte internationale de l’éco-plongée de l’ADIP-CEDIP (centre européen des instructeurs de plongée) ;  ils ont également étudié le « guide  pour le développement durable » édité par la fédération française de plongée subaquatique (FFESSM). Ainsi, tous les mercredi soir, de 19h15 à 20h00, avait lieu une réunion à la piscine de Caluire, afin de faire le point sur nos actions commerciales collectives et individuelles de financement, et sur l’avancé de notre thème dans le cadre du projet LER. Puis grâce au professionnalisme et la disponibilité des membres de l’école de plongée SUBAQUAGONE de Caluire, les élèves ont parfait leur technicité, tous les mercredis de 20h à 21h30, pour être prêts à l’échéance du stage.

Sur place, à St Pierre, en Martinique, les responsables du centre UCPA, Bernard et Laurent, nous ont permis de découvrir dans des conditions particulièrement sécurisées et professionnelles, les fonds sous-marins, pour en apprécier, d’une part, leur beauté, et d’autre part, comprendre et interpréter  l’impact humain négatif, mais aussi positif grâce a une assez récente prise de conscience éco-responsable des habitants de l’île et des plongeurs. Chaque élève a réalisé 10 plongées, soient 2 par jour, ainsi qu’une plongée de nuit le jeudi soir, séances au cours desquelles  ils ont pu observer, expérimenter et pratiquer grandeur nature tout ce que l’encadrement du SAG a su leur apprendre tout au long de leurs entraînements annuels en piscine. Gil, Gilos, et Eric, leurs moniteurs sur place, et Ingrid, membre du SAG, étaient à leur disposition en plongée, et en dehors, pour répondre à leurs nombreuses interrogations, et les aider à analyser toutes les situations. 6 élèves « première mer »,  ont réussi leur niveau 1 sur place, et se sont vus remettre leurs diplômes lors d’une cérémonie prévue à cet effet.  

La directrice du CREBS de Martinique, (Commission Régionale Environnement et Biologie Subaquatique) a tenu une conférence lors d’une soirée consacrée à notre étude. Sur la base d’un diaporama, mais aussi d’objets à observer et manipuler, elle nous a exposé les écosystèmes marins, leur fragilité, leurs rôles écologiques, les espèces les plus emblématiques qu’elles abritent, ainsi que les menaces qui pèsent sur eux (réchauffement climatique, agressions humaines, etc…).

Forts de toutes ces expériences vécues, les élèves de la promotion 2014-2015, sont rentrés conscients et motivés par l’enjeu mondial que représente une telle prise de conscience des éco-gestes, et d’une manière plus générale, de l’intérêt de la préservation de notre patrimoine ressource. Un film, et différents reportages sur la base d’un dossier synthèse que les élèves ont à rédiger, sont en préparation pour rendre compte de tout ce travail.

                                                                                                  Eric THIEVON, Professeur référent, directeur de projet et Président de DYNAMIC SPORTS

Pour avoir accès au site internet de DYNAMIC SPORTS: cliquez ici

Pour avoir accès à la plaquette de synthèse du projet: cliquez ici

 


 

À LA PÊCHE AUX DÉCHETS DANS LE BIEF AVEC UNE CLASSE DE CE2

2015-05-13
 

Quand une opération du nettoyage d’un cours d’eau réunissant à la fois une municipalité, son école et un club de plongée, devient un succès pédagogique intergénérationnel.

L’objectif était de faire prendre conscience de la richesse du patrimoine de la commune et de sensibiliser le public sur la préservation de l’écosystème aquatique en danger à cause des déchets immergés. Il était important d’associer à cette action les enfants et l’équipe pédagogique de l’école primaire puisque cette année le programme porte sur les déchets et l’environnement proche. Le bief Saint-Germain traverse la commune de Magné, et relie la Sèvre niortaise à un de ses bras qui circule ensuite dans le marais poitevin. L’endroit idéal pour cet événement longe le parking, le stade de foot, les terrains de tennis et de pétanque. Un partenariat alliant la mairie, l’école et le club de plongée Mille Bulles de Niort a été monté et le projet communiqué en amont vers toutes les associations locales.
 

Témoignage pour les élèves

Accompagné de Catherine Tromas responsable municipale du projet, un intervenant du club Mille Bulles est venu une matinée dans la classe de CE2 pour projeter un diaporama de fonds marins et quelques exemples de clichés désastreux d’objet immergés (rivières, côte…). Le but était de faire réagir les élèves sur cette pollution dans la continuité du programme entamé avec leur institutrice. On ne voit jamais de la surface cette pollution qui crée pourtant de nombreux dégâts… Déjà très impliqués sur la problématique des déchets depuis le début de l’année scolaire, les élèves ont longuement échangé avec un plongeur sur la faune, la flore et le plaisir d‘admirer ce monde merveilleux, conscients aussi qu’il est nécessaire de protéger cet univers vital pour notre planète.


La partie de pêche…

Le 11 avril 2015, enfants, élus de la commune, plongeurs de Mille Bulles, personnes de l’équipe enseignante et représentants de l’association des parents d’élèves se sont tous donné rendez-vous pour attendre le moment fatidique. Qu’allaient donc remonter les plongeurs ? Sur environ 200 mètres, le butin fut bien riche en d’objets hétéroclites : des bouteilles, barres de fer, chaises, pot de fleurs, barrière métallique, pelle, bâches plastiques, pot de chambre, boule de pétanque, téléphone portable… Parallèlement, les écoliers ont exposé des peintures et dessins illustrant à leur façon la protection de la nature juste à côté de l’écran où le club diffusait un diaporama. La plupart des déchets (non dangereux) a été confiés aux élèves afin de réaliser des sculptures pour exposer à la fête de l’école courant juin.

En conclusion, une opération réussie pour l’équipe pédagogique complétant le programme entamé par l’école, le regard attentif d’une commune sur son patrimoine environnemental et pour les plongeurs de Mille Bulles la satisfaction d’avoir accompli une action concrète et valorisante avec en prime l’émerveillement des enfants.

                                                                                                               Thierry LARRAT, encadrant Mille Bulles

Pour avoir accès au site internet du club Mille Bulles: cliquez ici

 


 

FÉMINISATION DE LA PLONGÉE: LE CLUB IÉRO PREND UNE LONGUEUR D'AVANCE

2015-05-12
 

Avec l’élection d’un bureau 100% féminin,  le club varois dépasse les objectifs de la FFESM.
 

Le plan 2014- 2017 de  féminisation de la Fédération Française de Sports et  d’Etudes Sous Marins prévoit qu’au terme de ces trois ans, 40% de femmes siègent dans les comités directeurs de ses instances. Mais une fois de plus, le Iéro club (club associatif de Hyères) a pris, dès l’automne dernier une longueur d’avance en élisant aux trois postes clefs trois plongeuses : Cathy à la présidence, Juliette trésorière et Maire-Noëlle Secrétaire. Un 100% qui distingue le club varois dans un monde où les instances dirigeantes restent majoritairement masculines.

Selon l’étude menée par la Fédération en 2013, le taux de représentation des femmes dans les organes de direction est pratiquement partout inférieur à leur place réelle dans le monde de la plongée. Alors qu’elles constituent 31,25% des licenciés, seules 6 d’entre-elles président l’un des 61 Codep (comités départementaux) soit un taux de représentation de 9,8%.

Et sur 17 comités régionaux (CR, CIR ou ligues) ayant répondu à l’enquête de la Fédération, pas une seule femme n’assurait la présidence ! Rarement leur sont confiés les finances (17% de trésorières dans les Codep), seul le fastidieux travail de secrétariat leur revenant le plus souvent  (42,6% de secrétaires dans les Codép).
" Un bureau 100% féminin : j’en rêvais depuis longtemps et c'est un grand jour.  Qui plus est ici, dans le Sud de la France, où le machisme a la vie dure ! », confie la présidente Cathy.

Le Iéro un club exceptionnel ? Par sa composition il est aujourd’hui  au dessus de la moyenne nationale avec 38% de plongeuses et déjà au dessus de l’objectif de la Fédération (37% de licenciées en 2017). Ici  il est loin le temps où, à la naissance du club en 1982,  il n’y avait qu’une seule femme sur le bateau ! Mais c’est surtout par  les choix qu’il fait que ce club  se distingue. De plus en plus l’encadrement et la formation sont assurés par des monitrices. Dès la cession de formation de mars 2013, quatre sur cinq des nouveaux moniteurs étaient des monitrices. A la plus grande satisfaction de toutes et tous, élèves et « vieux plongeurs moustachus ou barbus ! »  Et là aussi, le Iéro entend dépasser l’objectif de 25% d’encadrantes en 2017.

L’avenir ? Le club varois l’envisage serein et paritaire : actuellement en France près de 50% des femmes pratiquent un sport. Un chiffre supérieur à la moyenne européenne qui se situe à 37%. Contrairement à une idée reçue, les femmes aiment le sport  (pas seulement devant le petit écran !) et elles le pratiquent. De 1967 à nos jours le nombre de licenciées, toutes disciplines confondues, est passé de 500 000 à 6 millions. Alors pourquoi pas demain au Iéro 50% de plongeuses ?

                                                                                                                       Georges POTRIQUET


Pour avoir accès au plan de féminisation 2013-2017 de la FFESSM : cliquez ici 

Pour avoir accès au site du club Iéro: cliquez ici

 


 

"PARENTHÈSE": LE NOUVEAU CLIP DE SERGE DUMONT, UN APPEL À L'EXPLORATION DES EAUX DOUCES ET LEUR PROTECTION

2015-05-12
 

Qu’ils soient océans, rivières ou gravières, les milieux aquatiques recèlent encore bien des secrets. Pas moins de 1500 nouvelles espèces aquatiques ont été découvertes en 2014 et il est admis que la majorité des espèces vivantes sur terre nous sont encore inconnues. Bon nombre d’entre elles auront d’ailleurs disparu avant que nous ayons même conscience de leur existence et celles qui sont dans nos catalogues sont loin d’avoir livré les détails de leur biologie. L’exploration sous-marine est donc une évidence, un appel et une urgence pour les biologistes et les naturalistes.

C’est l’esprit du clip “Parenthèse“, une invitation à l’exploration, toujours furtive dans un milieu ou l’homme reste un intrus. Pour l’écrivain Alex Taurel, parenthèse (..) “il y a un début, il y a une fin, entre les deux il y a l’inconnu“, une définition qui décrit bien la plongée sous-marine. 


Nous accompagnons un grèbe huppé dans son apnée et sa quête, non de connaissance mais de nourriture. C’est un oiseau commun mais un chasseur subaquatique d’une exceptionnelle virtuosité grâce à ses “pattes-aux-cul“, étymologie de son nom de genre “Podiceps“. La pléthorique documentation sur sa biologie ne franchit pourtant pas la surface de l’eau.  

Notre parenthèse s’ouvre avec l’immersion du grèbe, nous le découvrons chassant dans la végétation, surprenant et débusquant des poissons se croyant bien à l’abri. Nous découvrons aussi un bryozoaire rare, Lophopus crystallinus dont la dernière observation en France remontait à 1926 avant sa découverte récente dans une gravière alsacienne. Après le câlin d’un esturgeon, nous contemplons les hydres, les ophrydiums, les éponges, les œufs de perches, les tanches, le brochet ne chassant pas toujours à l’affut et la parade nuptiale des perches soleil avant de remonter, comme le grèbe à court d’oxygène, toujours trop tôt, vers la surface où est notre vie, fin de la parenthèse…
                                                                 
                                                                           Serge DUMONT


Pour avoir accès au clip: cliquez ici


Serge DUMONT est biologiste et réalisateur, président de l'association Ried Bleu, spécialiste de l'écosystème gravière. Il est également le référent Développement Durable pour le CODEP 67 (Bas-Rhin). 


 


 

PREMIÈRES RETOMBÉES PRESSE POUR LE CLUB DE VIRY-CHÂTILLON (CNV), LABELLISÉ ÉCOSUB®


 2015-03-23


Céline DÉSORMAIS et Jean DUFAU, secrétaires du club de plongée de Viry-Châtillon (Essonne), ont obtenu le label Écosub® le 14 février dernier, parmi 14 autres structures de la FFESSM. Leur dossier présentait les actions suivantes:

1 - Sensibilisation à l'environnement en eau douce : adoption d'une démarche responsable en adaptant la communication autour des espèces selon les types de publics, affichage et promotion de la charte pour la plongée en eaux douces, promotion de la Charte de Longitude 181, alimentation des outils fédéraux que sont Doris et BioObs lors des plongées au lac Merveilleux, ...

2 - Participation éco-citoyenne aux réunions de concertation de l'agglomération des lacs de l'Essonne: participation aux questions de gestion des plans d'eau de la ville, avec des présentations d'images et de vidéos pour le recensement d'espèces subaquatiques notamment.

3 - Nettoyages réguliers du lac Merveilleux et aménagement de la mise à l'eau: nettoyages presque tous les dimanches par les nageurs longue distance avec palmes, les déchets sont évacués vers des conteneurs de tri sélectif. Les plongeurs complètent ce travail en automne afin de ne pas prélever de déchets en période de ponte des poissons. (Pour voir les vidéos: cliquez ici et ici). Afin de ne pas piétiner les premiers mètres de mise à l'eau, le club a installé une rampe métallique permettant de minimiser l'impact sur la faune et la flore. 

4 - Organisation de soirées biologie et environnement, avec des interventions de scientifiques du Muséum National d'Histoire Naturelle sur des thématiques propres à l'environnement subaquatique local. 

Suite à l'obtention du label 
Écosub®, les retombées dans la presse locale ne se sont pas faites attendre, pour preuve l'article ci-dessus paru dans le Républicain le jeudi 19 mars 2015 (Joseph RUIZ), ainsi que d'autres articles consultables en ligne:

- sur le site de la communauté les lacs de l'Essonne: le Club de plongée de Viry-Châtillon: 1er club de l'Essonne du développement durable!
- sur le site du Parisien: le club de plongée décroche un label écolo
- même article repris sur le site "nos villes": le club de plongée décroche un label écolo 



Le label Écosub® a pour ambition de donner aux clubs et comités une meilleure visibilité de leur engagement en matière de développement durable. L'objectif semble en partie atteint pour le CNV, qui, espérons-le, deviendra un modèle de réussite pour ses voisins. Cette reconnaissance fédérale devrait également appuyer les demandes de subvention. 

Pour plus d'informations sur le label 
Écosub®: cliquez ici


 


 

NETTOYAGE DU LAC DES CIMENTS: 1ères JOURNÉES RÉUSSIES!

2015-03-18
 

Les samedi 7 et dimanche 8 mars derniers, plus de 250 bénévoles venus de tous les départements d'Ile-de-France et de Picardie se sont retrouvés autour de Francis MERLO, président du comité interrégional, avec pelles, balais, pinces, sacs et autres brouettes pour les premières journée de nettoyage du Lac des Ciments à Beaumont-sur-Oise dans le Val d'Oise. 

Le comité Ile-de-France/Picardie travaille en effet actuellement sur un projet de base de plongée. Le lac est une ancienne carrière, inexploitée depuis plus de quarante ans, se prêtant totalement aux activités subaquatiques. 

Objet d'une fréquentation sauvage depuis 
plusieurs décennies, cet espace de 27 hectares dont 13 de plan d’eau a subi une pollution de surface de toutes natures : verre, plastique, objets divers jonchaient le sol dans des proportions incroyables. On peut désormais employer le passé puisque lors des  journées des 7 et 8 mars un premier grand nettoyage a permis de sortir et de mettre en benne une très grande quantité de déchets.

Dès le premier jour, à 11h30, une première benne d’environ 15 m3 était remplie de bouteilles plastiques (on vous laisse calculer le nombre de bouteilles ramassées !). Le verre était également collecté, dans un conteneur séparé bien sûr, qui fut lui rempli à la fin des deux jours. Le ramassage eut lieu deux jours durant et faute de bennes disponibles les déchets furent entassés à proximité immédiate du point de collecte pour traitement ultérieur. Un résultat impressionnant tant la masse de détritus récoltés durant les deux jours fut conséquente.
 


                   

                   







                                                        Avant le 7 mars 2015                                                                                                       Après le 8 mars 2015  



Et quelle réussite ! A la fin du week-end, la nature avait repris ses droits et le lieu était débarrassé d’une bonne partie des déchets, même si des endroits restent encore actuellement à nettoyer.

L’implication des bénévoles est tout à fait remarquable dans ce projet qui ne l’est pas moins et devrait aboutir dans le courant de l’année 2015. Un projet où plongée et développement durable se retrouvent pour le plus grand plaisir des licenciés.

                                                                                                                                         Jérôme HLADKY

Pour tous renseignements:

Fédération Française d'Études et de Sports Sous-Marins (FFESSM)
Comité Ile-de-France/Picardie
60, rue de Romainville
75019 PARIS

Et pour plus d'informations (notamment l'inscription aux prochaines journées de nettoyage): cliquez ici

 

 


 

LE COMITÉ RÉGIONAL NORD-PAS-DE-CALAIS SOUTIENT L'ASSOCIATION
"LES BOUCHONS D'AMOUR"

 

2015-03-10
 

Bruno Engels, Président du Comité Régional Nord-Pas-de-Calais, soutient l'Association "Les Bouchons d'Amour" de Ronchin, dirigée par Jacqueline Delezenne depuis septembre 2013. Il souhaite étendre cet engagement au sein du Comité, en diffusant l'information via la site internet régional et via l'envoi d'un courrier et d'une affiche à tous les présidents de clubs et de commissions. Une collecte trimestrielle sera organisée au siège du comité.  
La récolte des bouchons en plastique est triée par une équipe de bénévoles tous les samedis puis deux à trois fois par an acheminés en Belgique, chez Eryplast. Cette entreprise les transforme en palettes plastiques qui sont recyclables à l'infini. L'intégralité du produit de la vente des bouchons sert à financer des aides pour le matériel adapté aux personnes handicapées, financer la prothèse d'une main, financer un fauteuil roulant, financer l'agencement d'un accès de maison, etc. 

Pour plus d'informations: cliquez ici

 

 


 

CHARTE DE DÉVELOPPEMENT DES SPORTS DE NATURE EN LIMOUSIN 2014-2020

2015-03-10
 

Les sports de nature suscitent depuis une dizaine d’années de nombreuses initiatives en Limousin par les collectivités, le mouvement sportif, les acteurs du tourisme, au niveau tant local, départemental que régional. Ces initiatives ont impulsé la volonté d’une concertation, d’une mise en réseau, d’une envergure et d’une reconnaissance limousine. Ce contexte a été propice pour partager des valeurs et des principes communs afin que l’ensemble des acteurs puisse se les approprier et y faire référence au travers d’une Charte de développement des sports de nature en Limousin. Cette charte vise à accompagner l’engagement de chacun à tendre vers la même finalité qu’est la contribution des sports de nature au développement de la vie sociale et économique du Limousin. Pour ce faire, cette charte a vocation à se décliner en un cadre opérationnel, notamment au travers de la mise en oeuvre concomitante des programmes régionaux et européens 2014 – 2020.
Le CODEP 19 (Corrèze) a été contributeur de cette Charte. En Limousin, la pratique de la plongée s'exerce sur 8 sites via 18 clubs. La pratique libre n'est possible que sur le Lac de Bort-les-Orgues. Tous les autres sites sont sous la responsabilité d'un club gestionnaire. La Fédération s'attace à ouvrir de nouveaux sites, notamment dans la vallée de la Dordogne.                                                                                                                           Aménagement du site de Travassac par le CODEP 19


Pour avoir accès à la Charte de développement des sports de nature en Limousin 2014-2020: cliquez ici

A noter que le CODEP 19 s'est vu décerner le label Ecosub® en février 2015 pour ses actions de développement durable.
Pour plus d'informations: cliquez ici

 


 

HANDISUB ET LE CODEP 91 (ESSONNE)

2014-12-09
 

Une nouvelle fois le Comité Départemental Essonne a organisé une formation Handisub EH1 les samedi 22 et dimanche 23 novembre 2014. Richard CADIOU s'était associé à Françoise POTIER afin d'en assurer la bonne organisation. Les stagiaires et les personnes en situation de handicap, tous bénévoles, ont désormais hâte de mettre en pratique leurs expériences et participeront aux prochaines fosses programmées à Boussy St Antoine.

Le CODEP 91 souligne l'accueil privilégié réservé par le Comité d'agglomération "Le Val d'Yerres", et en particulier la piscine des Sénarts. En effet, c'est tous les mois que des plongées sont organisées à la piscine des Sénarts, lorsque moniteurs Handisub et Handicapés répondent à l'appel lancé en septembre "Venez avec ou sans vos handicapés".

Depuis trois ans, le CODEP 91 met en place annuellement une formation réunissant une dizaine de futurs moniteurs EH1, et les séances inter-clubs leur permettent de pratiquer avant de s'élancer ou de se perfectionner dans leur club de rattachement. Quel que soit le type de handicap, toutes les personnes sont les bienvenues (du moment qu'elles présentent un certificat médical). 

 

Françoise POTIER, responsable de la plongée Handisub au CODEP 91, témoigne: "J'ai voulu faire évoluer la pratique Handisub dans notre département. Pour cela, j'ai pris contact avec nos différents comités d'agglomération afin de créer des créneaux d'entraînement. Le comité d'agglomération "Le Val d'Yerres" a répondu présent et nous a accordé des conditions particulièrement attractives, afin que nous puissions nous réunir tous les mois. La modification de la réglementation, qui maintenant autorise à faire effectuer un baptême de plongée à une personne en situation de handicap, munie de l'autorisation médicale de son médecin généraliste, va nous permettre de développer notre activité Handisub."

Pour avoir plus d'information, contactez Françoise POTIER (francoise.potier@yahoo.fr)

 


 

LA COMMISSION BIO DU COMITÉ PYRÉNÉES-MÉDITERRANÉE JOUE À FOND LES SCIENCES PARTICIPATIVES
 

2015-03-03


En 2011 sous l’instigation de la FFESSM avec Sylvie Gauchet et l’Agence de l’Eau, un programme de sciences participatives a vu le jour: les Sentinelles Bleues. La Commission Environnement et Biologie Subaquatiques de Pyrénées Méditerranée s’est investie dans le projet en faisant un suivi des peuplements des récifs artificiels du Cap d’Agde. Les plongeurs de toute la région se sont fortement mobilisés pour ces actions.

Le programme a pris fin mais le désir de la commission de conserver cette mobilisation leur a donné l’idée de lancer un programme interne de sciences participatives sur le golfe du Lion. S'il existait déjà de tels programmes de suivi de peuplements, ces listes n’offraient que peu d’intérêt pour les plongeurs de la région.

La commission a dans ses rangs des biologistes, des informaticiens et des programmeurs en plus des plongeurs bio et non bio. Le projet s'articule autour de deux axes :

-       La formation du plongeur à l’identification et la recherche d’espèces usuelles des côtes;

-       Le suivi des peuplements avec indice d’abondance pour les espèces autres que les poissons et la présence ou non des poissons classiques.



Pour cela deux listes ont été créées : une liste poissons et une liste benthos sans poissons.
Trois lieux de vie caractéristiques ont été définis: la roche, l’herbier et les fonds meubles. La zone d’observation est comprise entre 0 et -20 m. Les observations peuvent se faire en plongée ou en randonnée subaquatique.

L’expérience des années précédentes avait montré que les statistiques par site de plongée sont impossibles à faire rapidement, aussi la commission a décidé de fractionner le golfe du Lion en 4 zones : la camarguaise, la sétoise, la narbonnaise et la catalane. Le programme a été lancé en 2012 pour le tester. La commission a décidé de le baptiser « Les Sentinelles PM ». Les listes ont été affinées et leur pertinence vérifiée. Afin de motiver les plongeurs et de les informer chaque zone est dotée d’une « sentinelle pilote » qui organise l’information et éventuellement des plongées.

En 2013 les relevés statistiques ont été affichés sur le site de la Commission Bio PM. Les calculs ont été renouvelés en 2014 (cf. www.ffessmpm.fr). Les moniteurs techniques peuvent utiliser les outils pédagogiques mis à disposition sur le site pour faire participer leurs plongeurs à ces relevés faciles à réaliser et apportant une vraie formation à l’identification des espèces et à leur recherche.

L’activité « sentinelles PM » est forte par  l’implication des commissions Environnement et Biologie Subaquatiques des départements littoraux : Gard, Hérault, Aude, Pyrénées orientales, mais aussi grâce à la participation très active des Commissions de « l’intérieur » : Haute Garonne, Tarn, Aveyron …. De grandes journées d’observation sont organisées et l’activité se décline dans les clubs. 322 relevés ont été réalisés en 2013 et 256 en 2014 (météo difficile). Les résultats sont d'ores et déjà en ligne. 

La Commission Environnement et Biologie Subaquatiques de Pyrénées-Méditerranée remercie les plongeurs de leur participation et souhaite faire durer cette activité fédératrice les années prochaines. Par ailleurs les plongeurs en stage bio sont formés à l’utilisation de BioObs mis en place par la FFESSM et la Commission Nationale Environnement et Biologie Subaquatiques. Les formateurs bio sont tous formés et chargés d’utiliser ce logiciel pour leurs stages.

La commission espère pouvoir continuer ces suivis le plus longtemps possible et est prête à partager son expérience avec ses amis plongeurs d’autres régions. N'hésitez pas à contacter Annie LAFOURCADE: annielafourcade@gmail.com

 



 

LE CODEP HÉRAULT (34) ET LA FÉMINISATION
 

La plongée Héraultaise, structurée en clubs depuis les années 60-70, a vu nombre de femmes s’inscrire très naturellement parmi les pratiquantes, les monitrices, les dirigeantes. La 1ère femme nommée Instructeur National était biterroise ; les dirigeantes de club ou de structure professionnelle, les monitrices de toutes disciplines subaquatiques (plongée, nage avec palmes ou en eau vive, archéologie, biologie, photo, hockey, apnée…) sont nombreuses, très actives dans le département mais aussi dans la région Pyrénées Méditerranée et, pour certaines, dans les commissions nationales. Elles évoluent avec aisance dans les milieux subaquatiques, y apportant une énergie et un travail considérable et… durable.

Force est cependant de constater que, malgré une quasi parité parmi les débutants de tous âges, le nombre de pratiquantes régulières stagne autour de la moyenne fédérale nationale avec 31% seulement de femmes licenciées

Nous avons souhaité lancer un message fort vers le grand public pour démystifier l’accès à la plongée sous-marine dans l’Hérault et communiquer sur nos pratiques, nos valeurs et notre savoir-faire. Nos objectifs sont de permettre aux publics féminins de tout âge et de toutes origines de dépasser les freins habituels. Pour se faire, nous avons choisi de mettre au premier plan nos monitrices et nos pratiquantes, espérant faciliter ainsi les possibilités de s’identifier et de se projeter vers un avenir de plongeuse. 

Ont été également mis en valeur la dynamique de nos clubs, leurs compétences dans l’enseignement et la sécurité, leur convivialité ainsi que nos sites de plongée et la richesse de la vie sous-marine.

 

Nos partenaires du Conseil Général, d’Hérault Sport et de la DDJSCS ont approuvé dès le départ cette stratégie d’encouragement à la pratique sportive féminine et nous ont apporté un soutien important, tant financier que logistique. La 1ère action phare s’est déroulée le 13 septembre 2014, avec la journée Toutes à la mer. 

Invitation pour un baptême de plongée avait été lancée aux bénévoles des ligues sportives du 34 (savate, gym, foot, tennis, ski …) et à des femmes issues de zones sensibles. Une trentaine de jeunes femmes se sont retrouvées à Carnon, Palavas, La Grande Motte, ayant troqué leurs crampons, leurs justaucorps ou leurs foulards pour un scaphandre, le temps d’un rendez-vous initiatique avec monitrices et plongeuses.

4 bateaux, dont l’un affrété par un équipage exclusivement féminin, se sont retrouvés aux 3 arches, sur un affleurement rocheux très poissonneux qui a émerveillé nos apprenties plongeuses.

Cette opération n’a pas pu répondre à toutes les demandes mais, forte de son succès et du partenariat d’Hérault Sport, elle sera renouvelée et élargie dès juin 2015 avec pour ambition clairement annoncée : un bateau de filles dans chaque port de l’Hérault !


 

D’autres actions sont menées en parallèle de cet évènement :

- travail de fond réalisé auprès des clubs et des encadrants afin de les aider à ajuster leur fonctionnement aux attentes et aux besoins des publics féminins.

- attention particulière portée par le Comité à ses sportives : une équipe féminine de Hockey Subaquatique vient de voir le jour à Montpellier.


En 2014, cette démarche nous a conduits à modifier et améliorer nos stratégies de communicatio. En 2015, le comité reconduit cette action et affine la réflexion concertée pour en envisager les suites, en s’inspirant de valeurs bien féminines : ouverture aux autres, désir de faire plaisir, écoute, patience et modestie.
 


Pour avoir plus d'information, contactez Nicole BOULAY (isa-et-xav.matykowski@orange.fr)
 



 

LES PREMIERS PAS DU COLLÈGE FÉMININ DU CODEP NORD (59)
 


Il y a près d’un siècle le Baron Pierre de Coubertin dans un discours lors des Jeux Olympiques de STOCKLOHM déclarait : « Une olympiade femelle serait  impratique, inintéressante, inesthétique et incorrecte. Le véritable héros olympique est à mes yeux l’adulte mâle individuel. Les J.O. doivent leur être réservés.  Le rôle des femmes devrait être avant tout de couronner les vainqueurs »

Tout a heureusement basculé au début du XXe siècle, là où les femmes sont entrées dans le monde du travail.  Petit à petit, une politique volontariste de développement s’est mise en place pour aboutir en 2006 à la loi sur la parité dans les instances représentatives sportives : la tradition masculine de la détention des pouvoirs sociaux entraîne donc la question de l’égalité hommes-femmes qui n’est pourtant toujours pas résolue dans le domaine du sport.

Dans notre département, au moment de notre assemblée générale de mars 2013, sur 3 854 licenciés, les femmes représentent 31,3 %. Leur taux de représentativité au comité régional est du même ordre de grandeur. Si les femmes ont accès aux activités fédérales (plongée, nage avec palmes, nage en eau vive, archéologie, biologie, photos et vidéo, souterraine, tir sur cible, hockey, orientation, apnée......), elles se font discrètes sur les sites de plongée...

Quels changements opérer pour que les femmes accèdent plus facilement aux pratiques sous-marines et aux responsabilités techniques et électives? 


C'est ainsi que, sous l'impulsion de Roger Renault et sous l'égide du CODEP59 et de son président Michel Renard, s'est constitué le collège féminin de la FFESSM59. Dans un premier temps, 4 drôles de dames se sont lancées dans l'aventure. La participation du collège à la fête régionale de l'eau du 6 octobre 2013 a été remarquée et a suscité curiosité et vocations, signes d'un élargissement rapide et souhaité de ses membres.

Ceci a permis de poser le diagnostic en quelques chiffres :

30% de femmes à peu près partout 

Pour l’année 2013, dans le département du Nord, on compte, par exemple, 3110 licencié-e-s dont 1184 femmes (soit 38% des effectifs). Au Club Sous-Marin du Nord, de Lille, on décompte 76 femmes pour 225 incrit-e-s (34%) ; il y a  37 femmes pour 95 membres au club de Saint André (39%), 24 femmes pour 79 membres au Calypso de Quiévrechain (30%) et 30 femmes pour 95 membres au Sub-Aquatique Groupe de Wattignies (32%). Enfin, 15 membres siègent à la Commission départementale Nord de la FFESSM dont 4 femmes (27%).

Une règle du tiers figée ? L’initiative qualitative menée dans le Nord

Partant de ces constats quantitatifs qui tablent tous sur une répartition à 30-70% entre plongeuses et plongeurs, le collège féminin du CODEP Nord a réalisé un état des lieux qualitatif, au niveau départemental. Les membres de ce collège ont ainsi décidé d’élaborer puis de faire remplir un questionnaire portant sur le lien entre les femmes et l’activité de plongée sous-marine, à partir du printemps 2013.

Et il a d’ailleurs reçu plus de réponses masculines que féminines (53% contre 47%). Il est à noter que la collecte a été effectuée auprès d’un public sportif pratiquant, qui se trouvait en action « plongée » au moment de le remplir. Ce sondage n’a donc aucune prétention scientifique, mais il offre un aperçu utile et intéressant à décortiquer.

194 questionnaires remplis ont été traités et étudiés. Dans l’ordre, ce qui motive les femmes répondantes à exercer cette activité est : la découverte (38%), puis le plaisir (27%) et tout ce qui relève du lien social (14%)… Tout comme les hommes ! (respectivement 36%, 33%, 11%).

Au contraire, les difficultés se traduisent, en premier lieu, par l’investissement à faire dans le matériel et son adaptation (50% pour les femmes, 34% pour les hommes), puis la durée des sorties (11% pour les femmes, 12% pour les hommes) et par le niveau physique demandé (11% pour les femmes, 12% pour les hommes). Environ un quart des femmes ayant répondu indiquent qu’elles souhaiteraient s’investir plus dans leur club, ou au niveau départemental et régional

Des questions d’ordre général qui concernent toutes les plongeuses et tous les plongeurs

Les membres du collège féminin du CODEP Nord sont convaincu-e-s que la présentation de ces chiffres et réponses laisse place à des questionnements encore plus généraux. Par exemple, des mystères demeurent, et il serait peut-être pertinent d’étudier les raisons pour lesquelles les femmes licenciées à la FFESSM sont plus présentes en biologie ou en nage avec palmes.

Tout comme dans la société en général, l’idée d’un plafond de verre qui existerait aussi en plongée subsiste. En effet, si de nombreuses femmes sont présentes au passage du niveau 1 et du niveau 2 (voir graphique ), plus les niveaux augmentent et moins elles le sont. Il ne s’agirait alors pas tant de faire accéder les femmes à la plongée, même si c’est déjà fondamental, mais aussi, voire surtout, de mener des actions pour inciter les femmes qui exercent déjà l’activité à évoluer.
 

Proportion d’hommes et de femmes répondant selon leur niveau de plongée

 

Des questions essentielles telles que le poids de l’équipement, les clichés sexistes persistants, les appréhensions face aux questions matérielles ou la pression familiale réelle ou supposée (les femmes ont-elles plus de scrupules à laisser leur famille que les hommes ?!) pourront aussi être largement discutées.

Outre les fameux et prosaïques toilettes à installer sur tous les sites, ont également été relevées des inconnues en ce qui concerne les questions posées sur d’éventuelles différences physiologiques et leurs effets concrets entre hommes et femmes dans la plongée. Existe-t-il des causes et effets différents concernant les accidents de décompression ? Les cycles menstruels influent-ils ? La pression sur la poitrine est-elle plus forte ? Comment conjuguer grossesse et plongée ? Etc.

Interrogations physiologiques, questions psychologiques, problématiques socio-culturelles… oui.

Les membres du collège ne sont effectivement pas en reste pour soulever des débats. Pas forcément résolus, d’ailleurs. Pourquoi ne pas organiser une formation technique au matériel (au-delà de la présentation théorique donnée à partir du niveau 2) ciblée vers les femmes mais ouverte à tous ? Pourquoi ne pas proposer que les questions féminines soient transversales à toutes les commissions et que les débats ne soient pas posés séparément, mais bien devant tout le monde, en AG ? L’idée des barèmes hommes-femmes en plongée est-elle vraiment utile et bénéfique ou dessert-elle les femmes ? Pourquoi ne pas proposer des sorties et voyages conciliant famille et plongées ? Etc.

On le voit, bien des sujets sur lesquels se mettre d’accord !
 

C’est ainsi qu’un jeu de piste amphibien a été organisé par le collège féminin le 5 octobre 2014 au lac bleu de Roeux. Cette  journée familiale avait pour objectif de faciliter l’accès à la plongée des femmes licenciées, qui ne plongent pas souvent, surtout celles qui disent manquer de temps le weekend, car elles s’occupent de leur famille. Il s’agissait aussi de faciliter la découverte de la discipline des femmes non licenciées, de montrer aux personnes qui ne plongent pas ce que pratiquent celles qu’elles accompagnent et de les intéresser. Enfin, tout le monde a pu découvrir ou redécouvrir la faune et la flore terrestres et aquatiques du Lac Bleu de Rœux, tout en s’amusant avec Arsouille Lupouille et Fripouille les grenouilles

Tout comme les grenouilles qui vivent à la fois sur terre et dans l’eau, le caractère amphibien de la journée permettait idéalement à chacun-e de trouver une activité adaptée à ses envies. A travers un parcours sous-marin ou un parcours aquatique, la soixantaine de Nordistes qui se sont prêté-e-s au jeu ont enquêté en suivant l’itinéraire proposé sous l’eau ou sur l’eau afin de récupérer le code de déchiffrage des indices. Puis l’après-midi, le long d’une jolie promenade ensoleillée autour du lac, des stands ludiques évoquant la gestion des déchets, les nœuds marins et la faune et la flore lacustres ou proposant des activités sportives, telles qu’une course en sac ou une épreuve de pétanque, les attendaient pour gagner des indices en bois. Et, au final, les dix équipes ont trouvé la solution à l’énigme. Chacune d’entre elles devait compter au moins 50% de femmes ; et pour aider à atteindre cet objectif, des toilettes avaient exceptionnellement été installées sur le site.

En résumé, lors de cette journée les participant-e-s ont été séduit-e-s par trois points. Le jeu de piste était une occasion inespérée de faire le tour du Lac Bleu, où l’on vient généralement plus pour plonger que pour marcher. La nage en eaux vives a aussi été une belle découverte pour beaucoup. Enfin, de nombreux enfants ont adoré l’épreuve qui consistait à ramener des déchets présents au fond du lac.

Le mot de conclusion de Romain, 11 ans : « il n’y a rien à changer, il faut recommencer… ». Pour Béatrice, cette initiative est à refaire car elle permet ce qui est habituellement rare en club : plonger avec toute la famille en même temps. Une belle réussite familiale….



En 2015 est prévu l'organisation d'un colloque permettant l'échange entre plongeuses et plongeurs sur la spécificité de la pratique féminine. Les thématiques envisagées concernent la spécificité de l'entraînement physique chez la femme (enjeu : dépasser le plafond de verre du Niveau 2) mais aussi la morphologie de la femme et la plongée. L'animation se base sur des groupes de discussion avec apport de paroles "d'experts".

Par ailleurs, le CODEP 59 a prévu pour 2015 l'achat d'un gilet stabilisateur femme pour chaque club.

Enfin, une bourse d’échanges de vêtements pourrait être organisée pour permettre l’équipement de tous, petits et grands et en donnant une seconde vie aux matériels de plongée.


Pour avoir plus d'information, contactez Isabelle MATYKOWSKI, du collège féminin du Nord (isa-et-xav.matykowski@orange.fr)
 


 

FILLES DES LACS, FILLES DE L'EST, FILLES DE L'EAU TOUT SIMPLEMENT...

Vous connaissez vos classiques…. Quand 2 plongeurs se rencontrent que se racontent-ils ? Des histoire de plongeurs….  Et quand 2 plongeuses se rencontrent que se racontent-elles ? Et bien des histoires de plongeuses pardi ! Elles ne dérogent pas à la règle. Oui mais… elles aiment bien se compter aussi… ah ! deux filles, chouette je ne suis pas toute seule. La parité n’est pas le but recherché, la pratique d’un sport est d’abord affaire de choix...

Mais à l’argument entendu à maintes reprises du manque de disponibilité des femmes on peut s’étonner alors du pourcentage élevé de femmes dans certaines autres pratiques sportives. Cela ne tient pas debout, donc il faut chercher ailleurs les freins à la pratique car les femmes rêvent tout autant que les hommes de sensations, de rencontres avec la faune et de paysages sous-marins. 


Le comité Inter régional Est avec l’appui du Codep 67 et la complicité de plongeuses passionnées a pris l’engagement de mettre en avant la pratique de ses féminines afin de faire connaître notre sport loisir favori au plus grand nombre mais surtout pour ‘fidéliser’ nos pratiquantes. La 1ère phase a consisté à faire un inventaire, questionnaire auprès des femmes, qui a permis d’une part de connaître les attentes de licenciées et d’autre part de faire passer le message qu'une écoute de leurs besoins se mettait en place. 

Le verdict est assez clair, la féminisation de la pratique passera par une féminisation de l'encadrement et des instances dirigeantes des clubs et des organismes déconcentrés de la Fédération. Le questionnaire a permis de bousculer quelques idées reçues et l'encouragement et la mise en confiance sont clairement plébiscitées. Les femmes ont un fort quotient émotionnel à gérer et l’histoire a contribué à en faire une faiblesse. C’est pourtant là que réside leur force, elle se met simplement en place différemment.
 

 


Le comité inter régional Est a mis en place plusieurs outils de communication, toujours avec l’aide du codep 67 pour aider les clubs et les codep dans leurs démarches :

1- Reconnaissance de l'action par une identité

     logo la plongée avec un E
     - badge
     - T-shirt pour les filles (MoniteurE, PlongeusE)


2- Outils de diffusion de l'information

     - Une rubrique dans le bulletin de communication de l’Inter région Est avec des articles dédiés, des portraits de femmes, de sportives,  tout en faisant connaître les différentes disciplines accessibles au sein de la FFESSM, la mise en valeur des actions dans les clubs ou les codep.

    - Humour et popularisation avec une mini BD en partenariat avec un dessinateur renommé.


3- Page Facebook dédiée: la plongée avec un E (avec un album photo spécial tour du monde du T-shirt).

4- Menu Plongée avec un E sur le site du Comité Interrégional Est (avec la possibilité de poser des questions au Comité Est via un formulaire interactif, la Plongée OnlinE). 

5- Des actions ciblées:

  • Organisation d’une Matinale en mai à La Gravière du Fort, devenue base fédérale depuis. Le principe était simple, le temps d’une matinée plongée entre filles, organisée et encadrée par des filles. A l’issue de la matinée une collation offerte à toutes les personnes présentes, filles et garçons a permis de faire connaissance, de papoter, de répondre à des questions. Les plus timides se sont tournées vers les encadrantes pour faire part de leur doutes et de leur envie de progresser dans la pratique sans oser franchir le pas. Espérons que les encouragements prodigués les auront incitées à le faire. Réponse en mai prochain... L’opération qui a été bien accueillie et sera donc renouvelée cette année.
  • Représentation et communication lors des Faites de la Plongée’ organisées en septembre à l’occasion de la fête du sport.
  • En octobre 2014 lancement d’un concours, Le challenge de la Plongée avec un E, à l ‘adresse des clubs pour valoriser une action de nature à favoriser l’accueil des féminines au sein de leur club. Résultat lors de la prochaine AG du mois de mars 2015. Avec remise de prix sous la forme d’une participation financière à la formation d’une féminine.
  • En octobre encore, participation à un colloque organisé par le Codep 51 avec remise de trophées à des femmes en remerciement de leur actions et de leur engagement depuis de nombreuses années en tant que dirigeantes ou encadrantes.


Et 2015

Réédition de la Matinale, un nouveau concours photo en partenariat avec la commission audio-visuelle pour les enfants sur le thème Ma maman plonge, une ouverture vers les autres comités régionaux et inter régionaux, avec pourquoi pas la participation à des opérations ponctuelles, une incitation à développer la 'Faites de la plongée’ dans les codep, et d'autres rencontres en perspectives.

Vous l’aurez compris, les filles ne manquent pas d’idées, mais les garçons n’ont plus, ils sont nombreux à soutenir et à participer à nos actions. C’est bien là que réside toute la richesse de nos activités !

Pour avoir accès au site du Comité Interrégional Est: cliquez ici


Pour avoir accès à l'espace "La plongée avec un E": cliquez ici 



Et pour plus d'information, n'hésitez pas à contacter Marielle MASSEL (massel.marielle@wanadoo.fr)

 

 



 

LES ACTIONS DU COMITÉ INTERRÉGIONAL BRETAGNE - PAYS DE LA LOIRE (CIBPL) POUR LA FÉMINISATION DES ACTIVITÉS FFESSM
 

 

La féminisation des activités subaquatiques fait partie des orientations de développement du CIBPL depuis 2009.
Un premier groupe de travail a élaboré en 2010 un plan d’actions féminisation et réalisé diverses actions, comme la mise à disposition de garderie lors des Assemblées Générales, l’orientation de la communication du CIBPL en faveur  des femmes ou l’organisation de journées « Mixité en eau vive ».


Depuis 2014, un nouveau comité de pilotage mixte composé de 6 personnes travaille à mettre à jour ce plan d’actions féminisation. L’objectif général et les objectifs opérationnels ont été redéfinis. En mars 2015, ces objectifs seront proposés aux licenciés volontaires lors d’une journée d’échange pour déterminer de manière participative les actions qui en découleront et mobiliser les licenciés à la mise en place des actions décidées.

Par ailleurs, le CIBPL a usé de ses moyens de communication pour soutenir les « Plongées des Syrènes », projet porté par 3 licenciées en 2010, qui en 2014 se sont démultipliées en projets interclubs ou codeps pour réunir 80 syrènes dans 4 départements. Les « Syrènes » ce sont toutes les femmes, licenciées ou futures licenciées qui ont pour passion commune les activités subaquatiques ! Une sortie dédiée aux femmes, organisée par les femmes. Pas besoin de chercher de sexisme, vous ne le trouverez pas, l’ambition est simple : montrer que toutes les femmes ont leur place quelles que soient les activités subaquatiques pratiquées, à tous les niveaux. Un moment privilégié pour leur permettre de se retrouver en toute convivialité et en toute confiance, quelles que soient leurs compétences, leur âge... Rencontres, échanges, découvertes sont au menu pour favoriser l’accès des femmes aux activités subaquatiques et aux postes à responsabilité. Pour celles qui ont besoin d’être rassurées sur leur compétence, la plongée des syrènes est un moyen de plonger sans aucune pression et de prendre confiance en soi.
Les messieurs, loin d’être laissés sur la touche, ont soutenus ces projets car l’audace des femmes passe aussi par leur soutien, leurs encouragements : rillettes ou breuvages préparés avec amour, équipement des futures baptisées, reportage photo, diverses petites attentions, sans compter les commentaires de compagnons ravis de retrouver leurs épouses heureuses et épanouies...

Enfin, le comité de pilotage travaille actuellement à des saynètes humoristiques qui visent à combattre les préjugés concernant les femmes et leur rôle, sans pour autant dévaloriser les hommes. Car nous avons besoin de tous et toutes pour atteindre l’égalité !

Pour avoir accès au site du CIBPL: cliquez ici

Pour avoir plus d'information, contactez Julie FERNANDEZ DE LA PUEBLA, chargée de missions au CIBPL (julie.cdm@cibpl.fr)
 



 

UN STAGE DE HOCKEY SUBAQUATIQUE 100% FÉMININ

La dernière semaine d'août 2014, une trentaine de hockeyeuses françaises et belges se sont réunies près de Marseille dans le cadre d'un stage 100% féminin, qui s'est déroulé sur quatre jours. Le programme a été intense et varié (matchs, entraînement, travail approfondi sur la technique et la tactique, promenade et baignade dans les calanques et atelier apnée) et réparti en deux temps. 

La matinée était en grande partie consacrée à la pratique puisqu'une piscine était à disposition de 7 h à 12h. L'après-midi, elle, était dédiée au visionnage et arrêts sur images des vidéos tournées le matin.

Ce "girl-training" a été organisé dans le but de donner au hockey subaquatique féminin une nouvelle opportunité de se développer, et ainsi de permettre à toutes de progresser, de s'évaluer et d'échanger sur ce sport. Le bilan est plutôt très positif puisqu'un autre stage est déjà en prévision et les attentes de toutes semblent avoir été satisfaites.


Ce stage a été organisé par la région Pyrénées Méditerranée qui a reçu l’appui de la région Nord- Pas de Calais (7 stagiaires nordistes ont fait le déplacement).

Il n’aurait pas été possible de l’organiser sans le coaching de Thomas de Trébons, qui a encadré l'éuipe avec beaucoup de rigueur et d'ambition, assisté de David Torto Teiga. Morgan Bourc'his, Double Champion du monde de plongée en apnée en poids constant sans palmes (2013) et par équipe (2008), a eu la gentillesse de se déplacer afin d'animer un cours sur la respiration.  C'est grâce à leur engagement et leur détermination à promouvoir ce sport et ainsi de permettre au hockey subaquatique féminin de se développer que ce stage a pu connaître un si beau succès. 

 



AVEC L'ASSOCIATION BUBBLEDIVE, LE PLAISIR DE PARTAGER LES PLONGÉES QUEL QUE SOIT LE HANDICAP


L’association BubbleDive s’est créée début 2013 à Montauban (Tarn-et-Garonne) afin de développer la plongée pour une mixité de publics, valides et en situation de handicap, et de faire partager la passion pour les océans de ses dirigeants.

Contrairement à d'autres clubs, l’association n’a pas souhaité mettre en place un créneau piscine hebdomadaire : la piscine est considérée comme une étape transitoire pour certaines personnes en situation de handicap et le reste de l’activité se pratique au cours de nombreuses sorties en mer, à Collioure (Pyrénées Orientales), à Cadaquès (Espagne), à Port-Cros (Var), sur l’île Longue (Morbihan) et ailleurs. La présidente de l’association, Chloé Lagarrigue, raconte : « Ce qui nous importe, c’est que tous les participants se fassent plaisir. On fonctionne un peu comme dans la pub « Venez comme vous êtes », chacun vient avec son histoire, ses attentes, ses possibilités et surtout ses envies. A nous d’être créatifs et flexibles pour prendre en compte les contraintes de chacun et trouver des modes de fonctionnement permettant de partager des moments chaleureux et conviviaux. »

En septembre 2014, l’association a baptisé en piscine à Montauban deux personnes tétraplégiques suite à des accidents. L’expérience piscine a permis de repérer pour Johan certaines adaptations de matériel qui permettront de renforcer son autonomie dans l’eau : en montant le détendeur à gauche, il pourra probablement le remettre en bouche sans aide. Pour Jérôme, passionné de pêche à la ligne, cette expérience sert de préparation pour aller aux beaux jours découvrir autrement certains de ses sites privilégiés de pêche. L’un comme l’autre n’ont qu’une hâte : le milieu naturel !


Le 27 octobre dernier, l’association a mis en œuvre une après-midi de baptêmes en lien avec l’association Mixah, à l’espace aquatique Jean Vauchère à Colomiers (Haute Garonne). Il s’agissait de faire découvrir l’activité à une vingtaine de jeunes : 4 en situation de handicap mental scolarisés au sein d’un Institut médico-pédagogique de Haute Garonne et une quinzaine de quartiers difficiles. 

Pour Chhay-Long, l’un des jeunes handicapés, ce baptême a été l’occasion de passer d’un état de stress très silencieux à de grands jeux avec son détendeur ponctués d’énormes éclats de rire et d’échanges verbaux. Il est resté en surface avec la stab sur le dos et le masque autour du cou, mais il s’est fait plaisir et de surcroît il a progressé au cours de la séance. Quant à Thiên-Nguyên, un autre jeune handicapé, il préférait au départ aller jouer dans l’espace ludique mais quelques temps plus tard, il est revenu vers la ligne d’eau où les baptêmes étaient pratiqués pour s’immerger quasiment instantanément avec un moniteur de BubbleDive.

Les autres enfants et les adultes accompagnateurs n’étaient pas en reste, et un certain nombre d’entre eux ont donc réalisé une seconde immersion en fin d’après-midi.

Prochaine étape prévue : l’intégration de plongées en mer avec BubbleDive dans le cadre d’une semaine de vacances organisée par l’association Mixah l’été prochain.

 

L’association est ouverte à toute personne en situation de handicap (physique, sensoriel ou mental), sous réserve d’éventuelles restrictions médicales (certificat médical obligatoire). Pas besoin de savoir nager, il suffit d’avoir plus de 8 ans pour tenter l’expérience.

Pour toute information, n’hésitez pas à contacter Chloé Lagarrigue par mail via bubbledive@hotmail.fr

 


 

OPERATION NETTOYAGE DE L'EURE

Le 8 novembre 2014, des bénévoles de l'AAC de Petit Couronne, de l'AONES de Louviers, du VDRPP de Val de Reuil et du CPVR de Val de Reuil se sont réunis pour une opération de nettoyage de la rivière de l'Eure (zone Ile au Roi), à l'initiative de Christian Tampigny (CPVR) et Matthieu Lhopiteau (VDRPP) avec l'accord de la Communauté d'Agglomération Seine-Eure. 

Les clubs représentés pratiquent tous des activités en eaux vives (nage en eaux vives, canoë-kayak) et ont l'habitude de se prêter mutuellement assistance pour l'organisation et la sécurité des compétitions diverses. Ensemble, ils ont considéré qu'outre l'aspect environnemental de l'opération au bénéfice de la population locale, il était important pour la sécurité des adhérents des clubs de pouvoir pratiquer leurs activités dans une rivière propre et dégagée de tout obstacle.

L'équipe de bénévoles avait deux objectifs: 

- dégager toutes les branches d'arbre charriées par le débit de l'eau et restées coincées en amont de la chute d'eau;

- ramasser tous les détritus charriés eux aussi par la rivière et qui restent coincés un peu aval de la chute. 

 

Dégagement des branches coincées au-dessus de la chute

Quelques bénévoles, équipés de gilets et assurés par une corde, sont allés en amont de la chute d'eau et sur 
toute la traversée de la rivière en luttant contre le courant, dégager toutes les branches qu’ils accrochaient à un bout avant de les lâcher vers l’aval.

Matthieu, en surveillance dans son kayak, interceptait les bois dégagés pour les ramener vers la rive d’où ils étaient sortis de l’eau par la deuxième équipe. Certains bois étaient si lourds et encombrants que Christian, Gérard, Yves et Matthieu ont dû aider le reste du groupe. C’est ainsi que 4 ou 5 très grosses branches, une énorme bille de bois et de nombreux autres petits bois, ont été remontés de la rivière et stockés le long de la route.

Nettoyage de la rive

Juste en dessous de la chute, un amoncellement de détritus s’étaient créé le long de la rive. Nicolas, Quentin, Gérard, Annie et Martine se sont attelés à la tâche. Une dizaine de sacs poubelles ont été remplis de bouteilles plastiques, morceaux de polystyrène, briquets plastiques,  et même deux seringues, le tout piégé dans des paquets d’herbes de la rivière.

En fin de matinée, la chute d’eau était complètement dégagée et la rive nettoyée.

                                                                      Christian TAMPIGNY, Vice-Président de la Commission Nationale Nages en eau vive FFESSM

 



RETOUR SUR LES JOURNÉES SENTEZ-VOUS SPORT 2014
L'EXEMPLE DE L'A.C.C.S.S.B.T.

 

Dans le cadre de la semaine "Sentez-vous sport 2014" lancée par le Comité National Olympique Français, l'association guadeloupéenne A.C.C.S.S.B.T. a décidé d'organiser lors de la journée "public scolaire" du 17 septembre une initiation à la randonnée subaquatique. Ce sont 36 enfants de 7 à 10 ans qui sont venus plage de Rivière Sens sur la commune de GOURBEYRE pour s’initier à cette activité nouvellement développée dans le département, en 3 groupes successifs de 12 jeunes pour une séance d’une heure: présentation générale aux parents, phase d’équipement à sec (shorty, masque et planche de bodyboard), puis déclinaison de l'activité en 4 moments distincts: 

  1. Se laisser porter par l’eau et « sentir que je flotte ». Des  jeux d’équilibre à deux et seul avec et sans planche.
  2. Découvrir l’usage et l’intérêt du masque en apprenant les premiers signes de plongée et en regardant le fond pour y rechercher les   premiers poissons.
  3. S’initier à l’apnée statique grâce à un jeu au nom évocateur « le balaou ». Le but : rester immobile et le visage immergé pour ne pas être dévoré par son prédateur naturel… le pélican.
  4. Réaliser des immersions verticales sur 1 à 2 m suivant les capacités des élèves  en pêchant des cailloux puis réaliser des apnées dynamiques de 3 à 5 m pour passer sous les planches.

L'A.C.C.S.S.B.T. existe depuis 2006 et a pour but l'éducation à la citoyenneté à travers les valeurs du sport. Elle promeut également les vertus du sport pour maintenir le corps en bonne santé. Elle est affiliée annuellement à l'USEP Guadeloupe et participe à ses actions phares comme les rencontres sportives locales (Cross des écoles, plateaux sportifs collectifs) et les manifestations nationales (P'tit tour, Transocéane) et est affiliée à la FFESSM depuis 2013. Elle s'adresse prioritairement aux enfants de 7 à 12 ans mais développe aussi des actions pour offrir aux familles des sorties découverte des espaces du Parc National et du Conservatoire du Littoral. L’association reprendra bientôt le chemin de l’eau pour faire découvrir les fonds marins de la Basse-Terre entre Vieux Fort et Malendure.  Le prochain rendez-vous est le 5 Octobre 2014 pour la journée de nettoyage des fonds marins aux Trois Pointes.

Pour suivre l'activité de l'A.C.C.S.S.B.T. : cliquez ici

                                                                                                                  Jean-Jacques GERBER, Président de l'A.C.C.S.S.B.T.
 



 

RANDO PALMEE ECO-ENVIRONNEMENTALE: 30 JEUNES A LA DECOUVERTE DES MILIEUX MARINS

La politique de la ville est une politique publique d'exception par laquelle Le Grand Narbonne, l’Etat, et leurs partenaires associés s’engagent à mettre en oeuvre, de façon concertée, un projet de développement social et urbain en faveur des habitants des quartiers reconnus comme prioritaires. 

Dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale du Grand Narbonne, 30 jeunes ont ainsi eu l'occasion de pratiquer une activité de découverte des milieux marins. Celle-ci sous la forme de 4 séances dédiées à la randonnée dans l’eau et à la sensibilisation au milieu marin et sa protection.

Autour de 15 jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville et 15 jeunes du club de Sigean "Agachon" participants, ce projet piloté par M. Frédéric Sales a mobilisé de nombreux acteurs et organismes : 

- l’association de prévention spécialisée ABP21

- le Comité Départemental 11 de la FFESSM (Fédération Française d’Etude des Sports Sous-marins),

- les équipements sportifs du Grand Narbonne, le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée (en tant que partenaires),

- les clubs de plongée de l'Aude, le CODEP 11 (porteurs du projet).



Les activités-découverte proposées se déroulaient sur une durée de 1 mois :

- une initiation à la nage avec palmes à la piscine de l’Espace de Liberté à Narbonne (début avril 2014),

- une randonnée aquatique palmée et découverte du milieu marin, à proximité de la jetée de la Vieille Nouvelle (côté phare vert) de Port-La-Nouvelle (à la mi-juin 2014). Au cours de cette séance, les 30 jeunes ont participé, dans une profondeur inférieure à 3 mètres, à une découverte commentée de la faune et de la flore, ainsi qu'à un ramassage de détritus dans le milieu marin sous forme de chasse au trésor.

- une action citoyenne avec sensibilisation à l’environnement, près de la jetée de la Vieille Nouvelle, avec l'intervention du service Environnement du Grand Narbonne visant à sensibiliser les jeunes à l’écosystème marin et à sa protection par un tri sélectif des déchets.

- une visite commentée de l’île de Sainte Lucie à Port-La-Nouvelle, avec sensibilisation des jeunes à la biodiversité présente sur l’île et à sa nécessaire protection.

 


 

CIGALIA A CARRY LE ROUET - UN PARI REUSSI!


Après cinq années à organiser Cigalia à la Ciotat, le Comité Régional Provence-Alpes a souhaité changé de lieu d’accueil et c’est la Ville de Carry le Rouet, Samedi 28 Juin 2014, qui s’est amicalement prêtée au jeu. Les quelques 80 bénévoles qui ont une fois de plus répondu présents, ont permis la réussite de cette journée spécialement dédiée aux plus jeunes non licenciés de notre région, leur permettant de découvrir l’ensemble de nos activités.

Cette grande journée de partage avec les jeunes, mais aussi, ne l’oublions pas, de rencontre et d’échange entre les membres des différentes commissions de notre région, confortablement installés dans la salle le « Grand Bleu », aurait été une totale réussite, si la météo capricieuse n’avait soufflé un vent particulièrement remuant du large vers la terre et son lot de vagues, de remous, ne permettant plus d’assurer les baptêmes et autres initiations dans des conditions optimales. C’est avec regret et responsabilité que les organisateurs ont du suspendre les activités l’après-midi. Néanmoins, en une matinée, c’est 44 baptêmes réalisés et 42 parcours en PMT.

Cigalia s’adresse aux 8–16 ans non licenciés et leur permet de découvrir la plongée sous toutes ses formes. Le Parcours Scaphandre comprend le baptême de plongée, l’initiation à l’archéologie et à la plongée souterraine, tandis que le Parcours Sportif permet la découverte de la rando, l’apnée, la nage avec palmes et, activité très ludique, la nage en eaux vives  car tracté derrière un bateau...sans oublier entre ces deux parcours les ateliers Pèche et Tir sur Cible.

Plus tôt dans la saison, lors des journées « Semaine de l’eau », après un baptême en piscine, nous avions invité quelques jeunes à venir à Cigalia. Et nous en avons croisés certains ! Peut-être des futurs plongeurs ?

Si vous souhaitez en savoir ou en voir plus, tapez www.ffessm-provence.net cliquez sur « Activités Jeunes » et sur « Cigalia » !
Prochain RDV Cigalia le 27 juin mais pour les Activités Jeunes du Comité Provence Alpes, ce sera le 13 septembre 2014 avec VitalSport, pour qui nous venons de recevoir le label « Sentez-Vous Sport » du Comité Olympique Français !

                                                                                                                                   Brigitte SCORSONELLI - Serge  GEAIRAIN - FFESSM
                                                                                                                                  Comité Régional Provence Alpes - Activités Subaquatiques Jeunes

 


 

PLONGEZ NORMAND PLONGEZ DURABLEMENT!
CONCOURS


Dans le cadre du Plan de développement de la Ligue des Pays Normands, l'un des axes stratégiques concerne le Développement Durable. La FFESSM a d'ailleurs réalisé en 2014 un documents qui cible les 10 engagements prioritaires autour des problématiques sociales, économiques et environnementales propres aux activités subaquatiques sportives et de loisir. 

Les connaissez-vous? Non? Découvrez-les maintenant en cliquant ici

L'objectif de la ligue est de sensibiliser tous les acteurs au développement durable et à la préservation du milieu aquatique. Toutes et tous sont concernés: vous, vos proches, votre club, ... L'idée est de valoriser et promouvoir des démarches concrètes en Normandie.

Faites connaître vos actions/projets en cours depuis le 1er janvier 2014 (ou à venir), et participez au concours entre les clubs de Normandie! L'action proposée devra être originale. Trois actions choisies parmi les plus pertinentes seront récompensées et valorisées tant au niveau régional que national. 

Faites parvenir pour le 31 octobre 2014 au plus tard, 20 lignes maximum sur le sujet, en précisant le coût prévisionnel de l'opération.

Vos projets pourront concerner par exemple des actions de sensibilisation à l'environnement subaquatique (expositions, interventions en milieu scolaire, etc.), la gestion de l'eau potable, la gestion des sites, la valorisation de l'action des bénévoles, etc. 

                                                                                          
                                                                                                                                                        CONTACT:

                                                                                                                                                                                                                                                  Odile BOUVET
                                                                                                                                                                                                                                                  Tél.: 06.34.5.48.28
                                                                                                                                                                                                                                                  odilebouvet@gmail.com
 


 

LE CPSA EFFECTUE UNE PECHE FRUCTUEUSE


Un vélocipède, un bidon bosselé, un parapluie, une chaussure, un petit flacon de  verre, une tronçonneuse, un four à micro-onde, une brouette, un aspirateur, de la moquette, une seconde brouette, une boîte de conserve ? Que représente cet inventaire à la Prévert ? Un échantillon des déchets localisés et enlevés du lit de la Boutonne.

En effet samedi 14 juin 2014 le club de plongée de Saint Jean d’Angély, le CPSA a opéré un nettoyage des fonds de la rivière Boutonne et d’une partie du plan d’eau, des écluses de Bernouët au pont de l’avenue du Port. Une vingtaine de plongeurs ont  sillonné le fond  de la rivière et du plan d’eau  appuyés par la logistique du Kayak Club Angérien, où encadrants et jeunes de ce club, suivaient les palanquées de plongeurs pour récupérer à la surface  les petits et moyens objets. Les gros encombrants étaient montés à bord du zodiac du club après moult efforts de la part des plongeurs. L’opération durera plus de 3 heures.
A l’heure du bilan : une récolte insolite mais hélas très fructueuse .Sur le bord de la cale, un amoncellement d’environ 4 mètres cubes de déchets, où verre cassé, boîtes de conserve, scooter, CD-Rom et autres objets de la vie quotidienne des hommes, riment avec rouille et concrétions.
La Mairie de Saint Jean d’Angély , mettra à notre disposition un grand fourgon  pour prendre chargement de ces déchets qui ne peuvent  évidemment pas rester sur la cale.
Gageons que la rivière et le plan d’eau  auront gagné en sécurité après cette action de contribution à la préservation des eaux intérieures du CPSA, et que la biodiversité angérienne pourra à nouveau s’épanouir dans un environnement plus respectueux de la vie aquatique.

Pour avoir accès au site du CPSA: cliquez ici

                                                                                                                  Véronique MINCHIN, Présidente du CPSA

 


 

PREMIERES RENCONTRES JEUNES A LA GRAVIERE DU FORT

Le samedi 14 et dimanche 15 juin, la base fédérale de la Gravière du Fort a accueilli les Premières Rencontres Interrégionales Jeunes de l’Est. Pour cette première édition, ce ne sont pas moins de 130 enfants et jeunes de 8 à 16 ans qui ont répondu à l’appel. 

La manifestation était orchestrée par un Comité de Pilotage qui a travaillé durant une année sous la houlette de Brigitte MARCHAL et d’Alain LAUMONIER , référents Plongée Jeunes de la C.T.R. Est, pour préparer cet événement d’envergure.

Pour cette occasion, un Projet Educatif qui s’articule autour de la découverte de toutes les activités subaquatiques de la FFESSM a été élaboré. Les objectifs de ce projet étaient de favoriser les liens et les échanges entre clubs accueillant des mineurs, de motiver la création et le fonctionnement des sections jeunes au sein de la FFESSM, de développer chez les jeunes, à travers la pratique en milieu naturel, les notions d’éducation à l’environnement et de respect du milieu et de sensibiliser à sa protection.

80 jeunes issus des clubs du Comité Interrégional Est ont ainsi pu découvrir les activités des différentes commissions sportives et culturelles qui ont accepté de participer à l’aventure : Nage Avec Palmes,  Orientation Subaquatique,  Nage en Eaux Vives, Apnée, Archéologie, commission Biologie & Environnement, sans bien sûr oublier la commission Technique.

Outre une plongée d’exploration, les enfants ont pu, par petits groupes de 6,  enfiler casque et gilet pour réaliser un parcours avec un Hydrospeed et jouer à l’aqua Ball, découvrir l’utilisation de la boussole à travers un circuit balisé par des bouées
d’orientation, « jouer au grand bleu » en utilisant en toute sécurité une gueuse lourde ou une gueuse largable, découvrir les sensations de la monopalme.

Des ateliers plus « terrestres » étaient également proposés : celui d’archéologie ou les enfants devaient découvrir des objets antiques en dégageant du sable avec un  pinceau, celui de secourisme ou ils ont pu s’initier aux gestes de premiers secours ou encore celui d’apnée statique où ils se sont surpassé.

Sans oublier les activités de la Commission Biologie et environnement qui a permis de découvrir « Les petits monstres de nos plans d'eau : insectes aquatiques, plancton, plantes carnivores, grenouilles …». Les microscopes installés pour l’occasion et les différents bacs avec les petites bêtes capturées le temps d’un week-end ont fascinés petits et grands.

A côté de leurs camarades membres des clubs, 50 enfants non licenciés ont pu eux aussi découvrir les activités proposées par la FFESSM pour les jeunes notamment à travers la Randonnée Palmée.

Apprendre à mieux se connaître, pour les uns, enfants et jeunes, découvrir la diversité et la richesse des activités de la F.F.E.S.S.M. et pour les autres, moniteurs  et cadres des commissions, côtoyer ce jeune public et percevoir son enthousiasme, sa curiosité et sa capacité déconcertante à s’approprier les connaissances et à partager ses émotions, a contribué en fin de compte à ce que chacun sorte ressourcé de ces deux journées.

C’est les yeux pétillants, tous vêtus du même Tee-shirt créé spécialement pour la manifestation et offert par Aquadif et son sponsor Aqualung,  que les enfants ont quitté la gravière pour rejoindre leur famille en affirmant « on reviendra l’an prochain ! ».

                                                                                                Alain LAUMONIER

                                                                                                Référent Plongée Jeunes
                                                                                                C.T.R Est

 


 

LES SCIENCES PARTICIPATIVES A L'HONNEUR AU CODEP 33


Depuis 2010, le Codep 33 a participé activement à la mise en place du Parc Naturel Marin du Bassin d'Arcachon aux côtés de l'Agence des Aires Marines Protégées (AAMP), en détachant notamment deux chargés de mission (Christine BERTRAND et Fabien DOUARIN), ainsi qu'un représentant des SCA (Jean-Louis BECK). Lors de la création du Parc le 8 juin 2014, il a été officiellement acquis que le conseil de gestion du Parc comprendrait en son sein un représentant du Codep 33. 

C'est dans ce contexte et dès 2012 que le Codep a démarré une collaboration avec l'AAMP en engageant une mission de sciences participatives afin de recenser les Hippocampes et les Zostères du Bassin d'Arcachon. Grâce à l'implication des plongeurs, le programme a été reconduit en 2014 avec la conclusion d'un partenariat entre le Codep 33 et OcéanObs. 

Ce dispositif entre dans le cadre de l'Observatoire Participatif de la Biodiversité Marine (OPBM). Il s'inscrit dans une logique de développement du programme de suivi des Syngnathidés du Bassin d'Arcachon, initié en 2012 par l'AAMP, des membres fondateurs d'OcéanObs, Peau-Bleue, et des structures de plongée de la FFESSM. Dans un souci de pertinence et d'efficacité, l'OPBM cherche avant tout à centrer son action en fonction des problématiques soulevées par les acteurs scientifiques, les institutions, les collectivités, les organismes gestionnaires et les conventions internationales (OSPAR, Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin, Natura 2000, etc.)

Les résultats sont consultables sur le site d'Océanobs: http://oceanobs.fr/ 

Une exposition des photographies du Bassin sur la biologie des Hippocampes est disponibl sur réservation au Codep 33.

Fabien DOUARIN a réalisé une vidéo sur les Hippocampes: cliquez ici

 



LE CODEP 74 S'ENGAGE PLUS QUE JAMAIS!

Le Codep 74 a depuis longtemps inscrit dans ses actions l'importance du développement durable. Les actions ci-dessous constituent quelques exemples marquants de ces derniers mois qui montrent le dynamisme et l'engagement à l'échelon local, national et bien au-delà. 

(Sources: Stéphan JACQUET et Julie BENEY)

 

Bouées écologiques: après Annecy le Léman

Le lac d'Annecy s'est paré de trois bouées dites écologiques (des bouées dont l'ancrage ne racle pas le fond et ne fait pas appel à un corps mort mais une ellipse plantée dans le sédiment) sur lesquels les bateaux de plongée du lac peuvent venir s'amarrer (évitant ainsi de jeter l'ancre et d'abimer les fonds où vivent - ou peuvent se développer - des plantes aquatiques immergées). Ce projet a été financé par le SILA (Syndicat Mixte du lac d'Annecy en charge de sa surveillance et de sa sauvegarde). Le succès de cette opération conduite en 2013 a amené le Codep 74 à réfléchir à la mise en place d'au moins une bouée de ce type sur l'un des sites parmi les plus emblématiques de la rive Thononaise. L'objectif est de mettre en place une ou deux bouées écologiques sur le site dit de la faille à Saint-Disdille à Thonon-les-Bains, afin que les bateaux français et suisses puissent s'y amarrer et ne plus jeter l'ancre sur faible fond où peuvent vivre et se développer des macrophytes (plantes immergées) et la faune macro -ou microscopique qui y est associée. Après avoir obtenu l'aval de la CIPEL (Commission de Protection du Léman) ainsi qu'une autorisation de principe par les services de l'Etat et avoir rencontré tous les professionnels concernés par l'usage du lac (plongeurs, pêcheurs,...), la recherche des moyens financiers est en cours. 


Achat de corail et étude des requins blancs de Méditerranée

Le Codep 74 est sur le point de s'engager financièrement dans deux projets d'envergure:

  - Le 1er concerne l'opération "Adopte un corail" proposée par Coral Guardian. Les coraux achetés sont replantés dans des zones de récifs endommagés. Le Codep 74 a décidé de parrainer l'achat de 3 branches de corail (pour plus d'informations, cliquez ici).

 - Le 2e porte sur le programme d'observation, d'étude et de protection du grand requin blanc de Méditerranée, portée par Longitude 181 Nature. Le Codep 74 a participé à la campagne de financement KissKissBankBank (pour plus d'informations, cliquez ici).


 


Des verres bio, c'est beau!

Des gobelets sérigraphiés au logo du Codep 74 ont été réalisés pour s'inscrire dans la démarche de développement durable et afin qu'ils soient proposés au cours des diverses manifestations du département (Clichées d'Eau Douce, Lac en partage, les journées de l'archéologie, etc.) mais aussi à l'achat (pour un coût modique) par les clubs demandeurs.

En plus du logo FFESSM74, l'illustration retenue pour fédérer tous les acteurs concernés de la Haute-Savoie a été tout naturellement un paysage alliant lac, montagnes et plongée. 


 

L'archéo pour tous

L'archéologie est à l'honneur en Haute-Savoie, riche en sites palaffitiques, avec la mise en place de sorties-découvertes autour de l'archéologie subaquatique ainsi que des expositions photo, afin de répondre notamment au thème retenu pour les Journées Européennes du Patrimoine (20&21 septembre 2014): "Patrimoine culturel, patrimoine naturel". 


Evénement "Clichées d'eau douce"

Cette année encore le Codep 74 sera présent lors de la manifestation "Clichées d'eau douce" qui se déroulera les 13 et 14 septembre 2014 à la Coulée Douce à Sevrier. Cette manifestation, animée pour la 2e année consécutive par Anne BONTRON, compte pour la Coupe de France de photographie animalière. Cette rencontre rassemble des inconditionnels de la photographie sous-marine de différentes origines (RABA, Pyrénées, Côte d'Azur, Est). Trois catégories (macro, animalière et ambiance) mettent en valeur la plongée en lac et ses richesses, ce qui a pour mérite également de pointer la question de leur protection. A noter que la participation régulière des clubs du bassin Annécien facilite l'organisation de cette manifestation.


Manifestation "Lac en partage"

A l'initiative du SILA, cette journée de découverte du lac et de son écosystème permet de rencontrer les acteurs du lac. Différents ateliers sont mis en place à proximité des débarcadères d'Annecy, de Sévrier et de Menthon. Elle se déroulera le 19 octobre 2014. Le Codep 74 et ses clubs seront représentés sur ces trois pôles en collaboration avec différentes commissions: environnement et biologie, audivisuelle, souterraine, tir sur cible, orientation, apnée, et nage avec palme. Annecy disposera également d'un stand qui retrace l'histoire de la plongée, depuis son origine jusqu'à la plongée Tec. 


Honneur aux féminines

La plongée féminine connaît un véritable essor et les clubs du département s'impliquent dans tout le département, à l'exemple du CSL à Thonon ou encore du club Océana de Saint-Paullès-Dax qui ont organisé des opérations de promotion de la plongée féminine. Le dimanche 6 juillet 2014, la responsable de la commission féminine (Claudine BATAL) a organisé une sortie à Aix les Bains et a permis de regrouper une vingtaine de plongeuses de Savoie et de Haute-Savoie, ainsi qu'une plongeuse Handisub. L'environnement proposé était adapté aux niveaux et envies de chacune (tombants, herbiers). Un topo bio sur la faune et la flore a été proposé entre les deux plongées pour découvrir les secrets de la plongée en eau douce. Le président du Codep 74 (Jena-Pierre GUERRET) a d'ailleurs tenu à souligner le travail effectué pour "une journée aussi exceptionnelle qu'inattendue, à la confluence de plusieurs auxes de nos priorités départementales: développement de la pratique féminine, Handisub, développement durable, collaboration avec nos voisins savoyards, biologie lacustre, partage entre le monde associatif et les structures pros (Abyss Plongée, Profil Plongée Talloires, Haute-Savoie Plongée)."


Et tout le reste!

Si les actions ci-dessus sont présentées à titre d'exemple, notons que le Codep 74 prolonge également son engagement au niveau national. Il a été notamment force de propositions concrètes au siège de la FFESSM lors de la consultation des référents sur le projet de label et de trophée "développement durable, et est représenté dans différents groupes de travail constitués autour des "10 engagements de la FFESSM pour le Développement Durable".
 


 

MOI, JE PLONGE A L'OUEST!


Le site internet www.cibpl.fr du Comité Bretagne Pays de la Loire de la Fédération d'Etudes et de Sports Sous-Marins a été créé pour ses licenciés, ses commissions et les comités départementaux de l'inter-région. Bonne interface en interne, il reste trop complexe pour le grand public. 

www.moijeplongealouest.fr a donc été créé pour présenter les activités grand public et surtout les clubs du CIBPL. Déjà opérationnel sur ordinateurs, smartphones et tablettes, les filtres permettant de choisir son club (notamment celui du développement durable) sont en cours de définition. Le CIBPL s'y étant engagé depuis 5 ans, l'implication du centre de plongée dans le développement durable s'est naturellement imposée aux côtés d'autres critères comme les activités subaquatiques proposées (14 au sein de la FFESSM), la taille des bateaux ou la qualité de service. Ils seront identifiés par un pictogramme.

Afin de recenser les actions déployées par les clubs, un questionnaire leur sera envoyé. En effet, certains se sont investis en faveur de l'environnement (économie de l'eau, de l'énergie, tri des déchets, nettoyage de sites, sciences participatives, éducation à l'environnement, ...), l'accueil des publics exclus (femmes, enfants, seniors, personnes porteuses de pathologies non contagieuses, issues de milieux défavorisés, ...), le commerce équitable (salaire des employés, achats locaux, ...), etc. Ce site est un moyen de les mettre en valeur mais aussi d'inciter l'ensemble des centres de plongée à améliorer leurs prestations selon des critères de qualité et de développement durable.

Pour avoir accès au site "Moi, je plonge à l'ouest!": cliquez ici

 


 

IMPLICATION DU CODEP 64 DANS LA MISE EN PLACE D'UNE ZONE NATURA 2000 SUR LE LITTORAL BASQUE


Les communautés d'agglomération Adour et sud pays Basque organisent la mise en place d'une aire marine protégée Natura 2000 sur le littoral basque (64 Pyrénées Atlantiques). Elle s'étendra de Biarritz à Hendaye, jusqu'à une profondeur de 40 m au large. 

Le Codep 64 participe aux différents comités de pilotage afin d'y faire part de ses observations depuis 1956, date du premier club associatif déclaré sur le département. Autour de la table sont présents tous les acteurs concernés par le projet, des acteurs de l'administration comme ceux des secteurs du nautisme, de la pêche, de la plaisance, etc. Les comités de pilotage mis en place pour la création de la future zone Natura 2000 ont vocation à se réunir sur 3 ans, pour aboutir à la mise en place de mesures de protection et/ou de sensibilisation. La phase actuelle est celle de l'état des lieux, la mise en place définitive devant intervenir en juin 2015. 

Le Codep 64, sous la tutelle de son comité interrégional, a fait le choix, suite à la dégradation du milieu constatée par les clubs locaux, de proposer une réflexion sous forme d'un livret en demandant l'inclusion dans la zone Natura 2000 d'une partie du littoral en réserve marine.



Le Codep s'oriente vers 2 formes d'actions:

  - diffusion du livret à une cinquantaine d'organismes susceptibles d'influr sur la protection des milieux naturels;

   - mise en ligne d'une pétition sous forme de soutien au projet.

Les sites actuels ont été désignés au titre de la Directive habitats-faune-flore pour les espèces de poissons amphilhalins (Aloses, saumons et lamproies) ainsi que pour les mammifères marins (dauphins et marsouins), mais surtout pour les habitats marins (estuaires, lagunes, herbiers, tombants, récifs, grottes, ...) Peuvent être ajoutées des mesures sur les espèces patrimoniales, mais les actions et leurs financements resteront difficiles à obtenir puisque hos cadre de la Directive. Or c'est notamment sur ces espèces que le Codep 64 a choisi d'attirer l'attention: doris cantabrique par exemple, mais aussi mérous sur les briquets, anges de mer à Haïçabia, bancs de bonites aux paliers sur Aroca tiquia et Belhara perdun, autant d'espèces pour lesquelles les plongeurs, "Sentinelles de la Mer", ont pu constater la disparition ou la diminution.

Si aucune étude scientifique n'a été menée jusqu'à aujourd'hui pour venir conforter ces observations, le Codep 64 espère, par ses actions, sensibiliser un large public sur la richesse de cette partie subaquatique du golfe de Gascogne encore méconnue. 

Pour avoir accès au livret: cliquez ici

Pour avoir accès au site de l'Agence des Aires Marines Protégées: cliquez ici

Plus d'informations sur les zones Natura 2000 en mer: cliquez ici


Plus avoir accès à l'article du Sud Ouest du 19 mars 2015: cliquez ici

 


 

SOYEZ DIVE IN: BAPTEMES GRATUITS POUR LES FEMMES!


Voir un mandarin, des poissons-clowns, une raie manta, un requin baleine et d'autres merveilles de nos océans lors d'un baptême est chose rare. C'est pourtant ce qu'a pu vivre la quarantaine de participantes à "Soyez DIVE in", l'opération de promotion de la plongée féminine organisée par le club Océana de Saint-Paul-lès-Dax les 30 avril et 1er mai derniers. L'objectif était de démontrer que la plongée sous-marine est accessible aux femmes et qu'elle permet d'admirer des trésors de la biodiversité. 

Douze tableaux réalisés à partir des photos de Jean Célestrino, photographe passionné du club, ont transformé le bassin en salle d'exposition. Guidées par des initiatrices et monitrices (merci à Muriel, Valérie, Elisabeth, Françoise et Christine), les candidates, de 16 à 66 ans, ont découvert la joie de l'apesanteur, le plaisir de respirer sous l'eau et quelques grands classiques de la photo sous-marine. 

Lors du retour en surface, les sourires en disaient long, et la question "comment fait-on pour s'inscrire au club?" était la plus belle des récompenses. La remise des diplômes et la collation qui a suivi ont également montré que la plongée sous-marine est un sport d'échange et de convivialité. 


 



 

FESTIVAL MONDIAL DE L'IMAGE SOUS-MARINE A CLERMOND-FERRAND

Organisée par le Codep 63 le 25 avril dernier, la tournée du Festival Mondial de l'Image Sous-Marine était de passage à Clermond-Ferrand. Un partenariat a été monté sur les deux jours précédents avec le festival H2O, qui s'adresse aux élèves de l'Auvergne (écoles primaires, collèges, lycées et universités): ce sont entre 1500 et 2000 élèves qui ont fréquenté le festival, au sein duquel le Codep 63 tenait un stand, présentant des images sous-marines, les différentes activités de la FFESSM, etc.

L'association H2O a quant à elle organisé de nombreux ateliers afin de sensibiliser le public scolaire à l'importance de l'eau dans l'environnement: courts-métrages, contes, jeux, les enfants ont pu s'émerveiller tout en s'amusant devant la beauté et la richesse de la vie marine, et apprendre les gestes pour mieux la protéger. 

La soirée du 25 avril a débuté par une conférence sur la grotte Cosquer par Luc Vanrell. Se sont enchaînés 4 courts-métrages primés lors du Festival Mondial de l'Image Sous-Marine (Marseille 2013). Les "Plasticos" ont su aborder avec humour la pollution des mers avec les déchets en plastique, et "Nature Wonder Land" a proposé la découverte d'étranges cercles formés au fond sur le sable d'une île japonaise par un poisson pour sa parade amoureuse. La soirée s'est poursuivie par un voyage autour du globe, en traversant 3 océans, avec pour guide une molécule d'eau. Les participants ont enfin pu remonter le temps à bord du sous-marin U-455, retrouvé en 2008 aux abords de Gênes par -120 m de fond.

Expérience de sensibilisation et d'éducation à l'environnement et au développement durable à renouveler!

Accès au site du Codep 63: cliquez ici

 


 

HAGUE SUD PLONGEE EXPOSE ET INTERVIENT EN MILIEU SCOLAIRE A FLAMANVILLE 


Belle initiative que celle de Sophie et Xavier Hardy, membres de l'association Hague Sud Plongée, qui proposent un voyage à la découverte des espèces aquatiques de la côte ouest du Cotentin. L'exposition de photographies qui se tient à la médiathèque de Flamanville depuis le 18 mars dernier remporte un tel succès qu'elle est prolongée jusqu'au 13 mai 2014, succès pareillement rencontré à la Cité de la Mer. 

Convaincu que la protection de cet espace marin fragile passe par la tranmsission de sa passion et la sensibilisation à l'environnement, Xavier Hardy souhaite que cette exposition passe par les différents espaces cuturels de la région. 

En parallèle, un partenariat a été engagé avec les écoles maternelles et primaires de Flamanville, et l'exposition sera animée ponctuellement par des rencontres avec le public scolaire. 

A noter que le Conseil Régional Basse-Normandie a retenu ce projet d'exposition itinérante de photos sous-marines dans le cadre de l'appel à projets "Associons-nous pour le développement durable!"


Pour plus d'informations: cliquez ici

Pour lire l'article paru dans Ouest France: cliquez ici

 


 

PLONGEE HANDISUB EN ALSACE

Le dimanche 6 avril 2014 s’est déroulé au centre nautique de Schiltigheim une initiation à la plongée subaquatique pour des personnes en situation de handicap. L’accès aux bassins particulièrement adapté a permis d’accueillir tous les handicaps.

L’organisation de l’après midi par Djémila Ayad Grémaud (référente Handisub départementale) et le docteur Myriam Vivier-Sanna (BEES2 et MEH2) a été sans faille. Plus d’une dizaine de monitrices et moniteurs des clubs du comité départemental du Bas-Rhin ont encadrés tout l’après midi les nouveaux plongeurs particulièrement motivés. 14 baptêmes ont pu être réalisés.

La fédération française handisport (FFH) et la fédération française de sports adaptés (FFSA) étaient invitées, Jérémie Drapeau (président de la ligue d’Alsace de la FFSA) était présent. Le président du comité départemental, Thomas Anth, a eu l’honneur de faire son baptême à Béatrice Hess (plusieurs fois championne olympique et recordwoman du monde de natation paralympique, actuelle présidente du comité handisport du conseil régional d’Alsace).

Plusieurs clubs du Bas-Rhin sont aujourd’hui capables d’accompagner les PESH.Nul doute qu’une telle expérience se renouvellera, tant les échanges furent riches. Le handicap est bel et bien soluble dans l’eau !

Accès au site du Codep 67 Bas-Rhin: cliquez ici

Accès à la page fédérale Handisub: cliquez ici
 


 

LES ACTIONS DEVELOPPEMENT DURABLE DES CLUBS ET COMITES DE LA FFESSM

 

Valorisez et partagez les actions développement durable que vous conduisez :

 

Pourquoi ?

  • Vos actions témoignent de votre engagement dans l’action fédérale, et elles méritent d’être valorisées
  • Vos actions peuvent donner à d’autres clubs des idées
  • Vos actions permettent de démontrer auprès des organisations régionales ou nationales, et des collectivités territoriales, l’attachement des clubs et des comités de la FFESSM au développement durable

 

Comment  ?

  1. Téléchargez la fiche action et complétez la :
  2. Renvoyez la fiche complétée par mail à l’adresse suivante: jtinetti@ffessm.fr
  3. Contactez, si besoin au siège de la FFESSM, la chargée de mission « développement durable ». Elle pourra vous orienter sur le type d’action à retenir.
  4. Une fois arrivée au siège fédéral, votre fiche sera archivée dans une base de donnée puis consultable en ligne.

 

N’oubliez pas de préciser les coordonnées de la personne en charge de l’action, afin de pouvoir être contacté pour toute information complémentaire éventuelle.

 

Quelles actions ?

Toutes les actions menées en faveur du Développement Durable peuvent être intéressantes, même si elles vous semblent anodines. Le guide du développement durable (http://www.ffessm.fr/developpement_durable_guide.asp) peut vous aider à les identifier.

 

Environnement  : actions de connaissance du milieu naturel, installation de mouillages écologiques, élaboration d’éco-chartes sur les sites, organisation d’événement éco-responsable,  co-voiturage, éducation à l’environnement et au développement durable, économie d’énergie, économie d’eau, actions de protection de sites, de recyclage de matériel...

Social : actions en direction des jeunes, de personne en situation de handicap, de femmes et ou de familles, de prévention des risques et de la santé…

Economique : actions en lien avec le développement touristique telles que des partenariats ou des actions permettant de promouvoir les activités subaquatiques…

Autres : adhésion à un label « Développement Durable », suivi du dispositif CDESI/PDESI.

 

Découvrez les actions engagées par les clubs ou les comités :

 

Objectif N°1 : Contribuer à la préservation de sites naturels en mer et en eaux intérieures

  • Association Ried Bleu : Charte de la plongée en eau douce téléchargez

 

Objectif N°2 : Contribuer à la connaissance des écosystèmes et à la veille écologique

  • CIBPL: Guide de la découverte de la vie sous-marine à faible profondeur téléchargez

 

Objectif N°3 : Sensibiliser et mobiliser le public à la richesse et à la fragilité du milieu subaquatique

 

Objectif N°4 : Participer à la concertation pour un usage durable de l’espace subaquatique

  • FFESSM : Participation aux Conseils Maritimes de Façade téléchargez

 

Objectif N°5 : Promouvoir l’économie des ressources : eau, matériels, déchets, énergie

 

Contact : jtinetti@ffessm.fr

 
   
   
 

 

       
ESPACE PARTENAIRE
RECHERCHER DANS LE SITE
 
FFESSM
24 Quai de Rive-Neuve
13284 MARSEILLE Cedex 07
FRANCE
Tél : +33 (0)4.91.33.99.31
Fax : +33 (0)4.91.54.77.43
N° indigo : 0 820 000 457
Contacts FFESSM
 
Mentions légales
Liens
Information générales
La plongée en bouteille
La plongée libre
Pratiquer un sport Subaquatique
Les avantages de la licence FFESSM
Accès à toutes les activités avec la licence
Les avantages des partenaires
La boutique en ligne et SUBAQUA
Les dossiers de la FFESSM
Développement durable
DORIS
Les dossiers SUBAQUA
Le clip dela FFESSM
Le sommaire du dernier SUBAQUA
 
Informations pratiques
S'abonner à SUBAQUA
La boutique en ligne
La FFESSM près de chez vous
Enregistrez votre pack découverte
Rechercher un club
Poser votre question