RETOUR       LES DOSSIERS SUBAQUA   
 
 
     
BULLE DE BIO : POUR NE RIEN LOUPER EN BIO !
 

N° 255 du JUILLET-AOUT 2014

Doris me l’a rappelé : « Le petit, c’est joli ! », et cette maxime,
Nike Tn Pas Cherappliquée à ce qui est minime, est particulièrement vraie pour ce qui concerne la vie sous-marine. Au risque de conforter ceux qui sont persuadés que les plongeurs bios ne s’intéressent qu’aux organismes minuscules(1), nous allons aborder ici le domaine de l’observation du « petit » en plongée. Par Vincent Maran.
 
 
SAINT-EUSTACHE MINUIT EST POUR ELLES…
 

N° 255 du JUILLET-AOUT 2014
Quand on aime, dit le proverbe, on ne compte pas ! À Subaqua, nous aimons Saint-Eustache, son ambiance surannée, son parc marin préservé, la qualité de ses plongées… Et nous le clamons haut et fort. Déjà, nous évoquions l’île hollando-antillaise dans notre numéro 233 de novembre 2010, nous célébrions les dix années d’immersion du câblier Charlie Brown dans le numéro 250 de septembre 2013. Cerise sur le gâteau, nous retournons cette fois dans la mer caraïbe pour une plongée unique, dans toutes les acceptions du terme : une immersion nocturne sur l’épave du Chien Tong, avec ses lumières oniriques et sa fantasia de tortues.

Un reportage de Pierre Martin-Razi.
 
 
LES ÉPAVES DE LA GRANDE GUERRE À L'HONNEUR
 

N° 255 du JUILLET-AOUT 2014
Plus de soixante passionnés se sont réunis les 16 et 17 novembre derniers, dans la salle de conférences de la Maison des vétérinaires à Paris, à l’occasion des journées d’étude des épaves contemporaines. Cette manifestation est organisée tous les deux ans par la commission départementale d’archéologie de l’Oise (CDA 60). Le sujet central cette année était la présentation des sites de la Première Guerre mondiale, et leur valorisation, dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre cette année. Les conférenciers se sont succédées, pour apporter des éclairages différents et complémentaires sur cette problématique. Par Michel Huet, CDA 60.
 
 
À LA RENCONTRE DES SEIGNEURS DE L'OCÉAN
 

N° 254 du Mai-Juin 2014
Rendez-vous mythique dans les eaux claires du Pacifique de l’île mexicaine de Guadalupe. De cent à cent cinquante Carcharodon carcharias y font une migration saisonnière. Un lieu riche en colonies d’otaries et d’éléphants de mer et où les grands requins blancs viendraient se reproduire. Guadalupe est ainsi un site d’agrégation en fin d’été pour ces grands squales en mal de partenaire. Mâles et femelles s’y retrouvent. Cette concentration si particulière a conduit à des expéditions plongée dédiées à ces rencontres.. Un reportage insolite de Frédéric Di Méglio.
 
 
ÎLES COCOS : UNE FLAMME À PRÉSERVER
 

N° 254 du Mai-Juin 2014
« Padre, pintame la paz en la palme de la mano » (mon père dessine-moi la paix dans le creux de la main) – Jorge Debravo, poète costaricien. Tel pourrait être le sentiment que le Costa Rica donne aux voyageurs découvrant ce pays d’Amérique Centrale coincé entre le Nicaragua et le Panama d’une part et l’océan Atlantique et l’océan Pacifique d’autre part. Cette « Suisse de l’Amérique Centrale » est, en effet, un pays dont l’armée a été abolie en 1949 et dont les casernes ont été transformées en musées des beaux-arts. Sur une superficie totale de 51 000 km², le Costa Rica axe son développement sur la valorisation des ressources biologiques selon deux orientations majeures : l’écotourisme et la recherche moléculaire pour l’industrie pharmaceutique. Depuis 1994, le tourisme est d’ailleurs devenu la première industrie du pays. Ce formidable concentré de biodiversité est un atout essentiel pour l’écotourisme. 850 espèces d’oiseaux sont présentes au Costa Rica alors que la Suisse, la Belgique et la France réunies n’en comptent que 400…
Un reportage de Ludovic Savariello.
 
 
MULTIPLES FORMATIONS À L'ÉCOLE DE PLONGÉE DE LA MARINE NATIONALE
 

N° 254 du Mai-Juin 2014
Située sur la presqu’île de Saint-Mandrier, cerclée par deux bâtiments dont les coques grises solidement mouillées protègent le bassin d’entraînement des vents dominants, l’École de plongée de la Marine nationale est l’un des hauts lieux français de la plongée sous-marine. C’est ici, sur un site de taille somme toute assez modeste, que sont formés chaque année près de huit cents stagiaires, toutes spécialités confondues, parmi lesquels une dizaine constitue l’une des élites de la profession : les fameux nageurs de combat. Ajoutant son nom à une liste prestigieuse initiée par le commandant Philippe Tailliez, Frédéric Morio, actuel commandant de l’école, nous a reçus en toute cordialité. Propos recueillis par Pierre Martin-Razi.
 
 
FEMMES ET PLONGÉE LA DIV'INE TRILOGIE
 

N° 253 du Mars-Avril 2014
Le ministère en charge des Sports mène une politique de développement de la pratique féminine réaffirmée à de multiples occasions au cours de l’année 2013 par Valérie Fourneyron. La FFESSM et ses dirigeants en ont fait une des priorités de l’évolution fédérale. C’est dans ce contexte qu’il nous est apparu opportun de mettre en avant la démarche du CODEP 84, initiée dès 2012, et qui s’inscrit parfaitement dans cette logique de féminisation. Cette « DIV’ine journée » bienvenue est engagée sur trois ans.
 
 
SANTO ANTAO NOUVELLE DESTINATION PLONGÉE ?
 

N° 253 du Mars-Avril 2014
Santo Antão, vous situez ? Une petite île aride, désertique, inhospitalière de prime abord. Une île que l’on ne rejoint qu’en ferry. Une île, surtout, qui n’a jamais vraiment été plongée, très éloignée des circuits habituels ! Nous y sommes allés en juin 2013, la destination tout juste inscrite au catalogue d’un important voyagiste… Pour notre équipe, ce ne pouvait être qu’une promesse d’aventure, de faune sous-marine sauvage ; l’exploration d’un nouveau monde ! Nous n’avons pas été déçus ! Un reportage d’Emmanuelle Levasseur. Photos terrestres de l’auteur. Photos sous-marines de Claudio Dias.
 
 
LE SOUDAN ENTRE VOILE ET PLONGÉE
 

N° 253 du mars-Avril 2014
Explorer la mer Rouge en tout petit comité, découvrir des îles au pied desquelles personne n’a jamais trempé ses palmes, vivre et partager des émotions fortes et des moments de plénitude : c’est tout cela, et bien plus encore, qui attend le voyageur embarquant au départ de Port Soudan sur le luxueux voilier No Stress. Une croisière de deux semaines, réservée à des plongeurs peu pressés et désireux de plonger autrement.
Un reportage d’Olivier  Clot-Faybesse. Photos Gilles  Di Raimondo et Simone Caprodossi.
 
 
COMBINAISONS POLLUEUSES SOURNOISES ?
 

N° 252 du Janvier-Février 2014
Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), chaque Français produit environ 390 kg de déchets par an. Ces déchets ménagers représentent « seulement » 4 % de la totalité, l’immense majorité étant issue de l’agriculture et de la sylviculture (49 %) ou du BTP (33 %). Cela écrit, il faut relativiser. Un pourcentage en tonnage n’est pas un pourcentage en effet néfaste… C’est précisément ce type de réflexion qui, dans le cadre de son implication dans le développement durable, a conduit la FFESSM à s’interroger sur le devenir des combinaisons usagées et sur leur éventuel recyclage. Par Pierre Martin-Razi.
 
 
LA RÉUNION PUREMENT CRÉOLE !
 

N° 252 du Janvier-Février 2014
Sa rondeur juvénile et rebondie accrochée au tropique du Capricorne, la bien nommée Réunion est un bout de France situé à 10 000 km de la métropole. Cosmopolite, bigarrée, à la fois douce et rugueuse, l’île possède, derrière sa périphérie urbanisée, un indicible charme caché au creux de ses ravines, niché dans le haut de ses cirques ou alangui au bord de son étroit lagon… Entre deux randonnées (rudes pour les mollets !), on y plonge à l’ouest comme au sud et, pour les plus curieux, sur la côte orientale, sauvage et préservée. Un reportage de Pierre Martin-Razi.
Photos de l’auteur, sauf mention contraire.
 
 
RENCONTRES INSOLITES EN MER DE SULU
 

N° Janvier-Février 2014 du 252
Les Visayas, à l’entrée de la mer de Sulu ont deux visages : Oslob dans le sud de l’île de Cebu et Dumaguete, au sud de l’île de Négros. Le premier abrite une sorte de zoo marin sans cages pour requins-baleines, spectaculaire certes, mais eldorado controversé alors que le second est un paradis de la « muck diving » avec, en plus, la richesse corallienne toute proche d’Apo Island. En termes de petites bêtes, c’est certainement un must.
Un reportage sur cette région exceptionnelle des Philippines de Frédéric Di Méglio.
 
 
LE T29, TRAGIQUE DESTIN
 

N° 252 du Janvier-Février 2014
Le 26  avril 1944, alors que la Royal Navy reprend progressivement possession de la Manche, un combat naval sans merci oppose le croiseur anglo-canadien Black Prince au torpilleur allemand T29. Il sera fatal au navire de la Kriegsmarine qui repose aujourd’hui par 57 mètres de fond au large de Ploumanach. Une plongée aussi riche en souvenirs émouvants qu’en rencontres avec une faune remarquable. Un reportage de Jean-Louis Maurette pour l’Expédition Scyllias.
 
 
Sur les traces du Pourquoi-Pas ?
 

N° 251 du Novembre-Décembre 2013
Sous la direction scientifique d’Anne et Jean-Pierre Joncheray, les plongeurs de l’association dieppoise des Corsaires d’Ango sont partis à la découverte de l’épave de l’un des plus célèbres voiliers d’exploration, le Pourquoi-pas ?, trois-mâts barque du commandant Charcot coulé en 1936 à quelques dizaines de nautique de Reyjavick. Émotion, commémoration, études : le programme, chargé, était hanté par la figure charismatique du ”gentleman des pôles”. Un récit de Pascal Cannessant. Photos Anne et Jean-Pierre Joncheray, Jacques Le Lay, René Tamarelle, Svanur Steinarsson et Pascal Cannessant.
 
 
Alien contre Pretador ou Abyss
 

N° 251 du Novembre-Décembre 2013
Un monde étrange nous entoure, peuplé de cténaires, crustacés, cnidaires coloniaux et tuniciers planctoniques (salpes). Tout commence par une promenade aquatique dans la réserve de pêche de cap Roux (voir encadré) dont l’accès est toléré pour les plongeurs et pour notre plus grand bonheur. Ce matin de mai, notre hôte du club de plongée de la Rague, Franco Marone, nous propose une exploration qu’il affectionne particulièrement, à la rencontre de certaines espèces emblématiques de la Méditerranée dont certaines, comme le corb, ne se rencontrent pratiquement que dans cette réserve tant la pression de pêche est forte en Côte d’Azur. Par Jacques Dumas. Photos de l’auteur.
 
 
À la rencontre des Géants
 

N° 251 du Novembre-Décembre 2013
L’Afrique australe séduit tout autant par l’indicible beauté de ses paysages que par la richesse des fonds sous-marins qui la bordent. Du Transvaal au Mozambique, du parc Kruger à la plage de Tofo, Serge Barth y a croisé les géants sur terre comme sur mer. Récit.
 
 
Portrait de champion : Stéphane Sandon, le photographe de l'eau salée
 

N° 250 du Septembre-Octobre 2013
La photographie sous-marine de compétition fait du plongeur un sportif, au même titre que l’apnéiste, le nageur avec palmes, le hockeyeur ou le tireur sur cible… Certes, l’engagement physique n’est pas le même pourtant, pour l’obtention de bons résultats dans cette discipline à la croisée des chemins de l’art, du sport et de la technique, il faut de la rigueur, de la discipline et de la persévérance. Avec, comme ailleurs ce petit plus indispensable qu’est le don et que l’on appelle ici le talent. Rencontre avec le champion de France en titre de Photo mer, Stéphane Sandon. Par Pierre Martin-Razi.
 
 
Charles Brown, dix bougies pour une épave
 

N° 250 du Septembre-Octobre 2013
Le Charly Brown, un câblier de 100 m de long, a été volontairement immergé voici maintenant dix ans et constitue depuis un récif artificiel en bordure du parc national de Saint-Eustache, une île des Antilles néerlandaises située à quelques minutes de vol dans le sud-ouest de Saint-Martin. Site exceptionnel, l’épave accroche requins, carangues ou barracudas et fait le bonheur des plongeurs. À elle seule, elle mérite plusieurs immersions dans un cadre qui justifie largement le voyage. Un récit de Pierre Martin-Razi. Photos de l’auteur, sauf mention contraire.
 
 
Plonger autrement… Plongez normand
 

N° 250 du Septembre-Octobre 2013
Suite au ”Grand Bleu” en 1988 qui a fait beaucoup pour l’essor de la plongée loisir et le nombre de pratiquants qui en a résulté, nombreux sont les plongeurs qui ignorent ou n’imaginent même pas que l’on puisse s’immerger dans la Manche, plus précisément au large de la Seine-Maritime, en Haute-Normandie. Et pourtant, mon club de plongée, le Club subaquatique rouennais vient de fêter ses 35 ans d’existence… Un récit de François Wender du Club subaquatique rouennais.
 
 
doris excitations nocturnes
 

N° 249 du juillet-août 2013
Doris m’a dit que lors de plongées de nuit, j’avais de bonnes chances d’en mettre plein les yeux autour de moi en provoquant de spectaculaires excitations lumineuses et colorées… grâce à une lampe à UV !
 
 
ces espèces qui surfent sur la vague des échanges planétaires
 

N° 249 du juillet-août 2013
Juste paru dans le journal ”Ecology Letters”, l’article de Seebens et de ses collègues intitulé ”The risk of marine bioinvasion caused by global shipping” révèle combien le taux des invasions biologiques marines a crû au cours des dernières décennies. De quoi s’agit-il ? De quoi parle-t-on ? J’ai demandé des explications avec des exemples concrets à Frédérique Viard, directrice de recherches au CNRS, biologiste, spécialiste des invasions biologiques en milieu marin et plongeuse scientifique.
 
 
les voiliers du yucatan
 

N° 249 du juillet-août
Chaque année, de mi-janvier à fin février, à l’entrée du golfe du Mexique et au large d’Isla Mujeres, là où la péninsule du Yucatán semble s’agenouiller dans l’océan, des multitudes de poissons voiliers se donnent rendez-vous pour un festin de sardines. Découvrons en PMT sportif et en apnée ce ”sardin run” à la mexicaine. Un reportage insolite de Frédéric Di Méglio.
 
 
Trois facettes égyptiennes
 

N° 248 du mai-juin 2013
Pendant des décennies et malgré quelques aléas, l’Égypte a longtemps caracolé en tête des destinations pour les plongeurs français. Ils s’y rendaient chaque année par milliers. Il faut dire que l’endroit a de quoi séduire les plus difficiles : possibilité de séjours balnéaires, croisières sur des bateaux au luxe grandissant, une eau toujours claire, presque toujours chaude, des épaves mythiques, du corail magnifique et des poissons qui ne le sont pas moins. Sans compter les rencontres de plus en plus fréquentes avec les dauphins et le tout à cinq heures de vol de Paris sans décalage horaire ou presque. Pourquoi se priver ? Pourtant, depuis les soubresauts de la révolution arabe, l’Égypte n’a plus la côte. Nous pouvons pourtant affirmer que la côte de la mer Rouge est d’une tranquillité incroyable et qu’il ne nous a pas semblé y avoir plus d’agitation que naguère et que les touristes y sont toujours reçus avec le même sourire. Cette injustice d’appréciation nous a conduits à vous présenter trois possibilités de découvrir ou de redécouvrir l’Égypte parfaitement adaptées à ce que l’on cherche à y trouver. Un dossier de Pierre Martin-Razi et Yvan Chocoloff. Photos sous-marines, Pierre Martin-Razi.
 
 
Palau, le lac aux méduses
 

N° 248 du mai-juin 2013
Oublié du temps, isolé depuis plus de 12 000 ans de l’océan Pacifique, le lac aux méduses, en anglais Jellyfish Lake, porte en paluan la dénomination de Ongeim’l Tketau. C’est une étendue d’eau saumâtre située dans une des îles Chelbacheb, dans l’archipel de Palau en Micronésie. Cernée d’un collier de verdure, l’île retient prisonnière l’eau couleur jade d’un lac rempli de millions de méduses… inoffensives ! Découvrez avec nous cette énigme de la nature, un monde visuel étrange et presque surnaturel. Un reportage de Frédéric Di Méglio. Photos de l’auteur.
 
 
médicale : l'oreille en 4 cas
 

N° 248 du mai-juin 2013
Voici pour information quatre cas cliniques otologiques récents, qui illustrent que parfois les choses ne sont pas toujours simples, et les diagnostics pas toujours faciles. Par Ph. Caliot, ORL, Pt CMPR interrégion ALPC – juillet  2012.
 
 
Oléron, l'île blanche et verte
 

N° 247 du mars-avril 2013
Oléron n’est pas, a priori, une destination de plongée reconnue… L’île qui fait face à l’estuaire de la Charente est en effet plus volontiers considérée comme un lieu de villégiature estivale familiale où l’on pratique de longues balades à bicyclette ou à cheval et où l’on goûte aux joies et plaisirs des activités de plage plutôt qu’à celles des fonds sous-marins. Cette vue est un peu courte ! Les épaves y sont nombreuses, la faune abondante et deux structures commerciales agréées fédérales, dirigées par des passionnés, vous permettent d’y plonger autrement. Alors pourquoi pas ? Un reportage iodé de Pierre Martin-Razi. Photos de l’auteur.
 
 
Le sous-marin HMS Stubborn
 

N° 247 du mars-avril 2013
Nous évoquions l’archipel maltais dans nos précédents numéros, une destination de plongée qui mérite amplement d’être découverte. Pour Subaqua, Jean-Louis Maurette d’Expédition Scyllias, revient sur l’une des épaves les plus fameuses parmi les dizaines coulées autour des îles du cœur de la Méditerranée : le sous-marin Hsm Stubborn. Nous retrouvons l’auteur, l’esprit perdu dans le passé, dans l’avion en phase d’approche sur La Valette…
 
 
Le petit plongeur dans la prairie
 

N° 247 du mars-avril 2013
Les prairies sous-marines sont mises à mal par diverses sources de pollution (notamment chimiques) mais aussi par les ancres des bateaux, le bétonnage de la bande côtière, nos palmes, etc. Et pourtant, les herbiers que nous survolons en plongée mériteraient tellement mieux ! Par Stéphan Jacquet et Vincent Maran. Photographies des auteurs sauf mention contraire.
 
 
Komodo, la plongée au bord du monde
 

N° 246 du Janvier-Février 2013
Pour le quidam, Komodo est une île perdue sur laquelle vivent les derniers dragons, ces grands varans endémiques de l’Est indonésien. Pour les plongeurs, c’est surtout un archipel qui borde Florès également accessible en bateau depuis Bali. Un archipel où règne une biodiversité qui fait le bonheur des plongeurs-naturalistes. Un reportage bercé par la houle légère de Pierre Martin-Razi. Photos de l’auteur.
 
 
Exploration des océans : l'esprit de la découverte
 

N° 246 du Janvier-Février 2013
Selon l’Institut international pour l’exploration des espèces de l’université d’Arizona, de 2000 à 2009, 176 311 espèces ont été découvertes, grâce au travail d’environ 2 700 scientifiques de plus de 80 pays. Chaque année les scientifiques documentent autant d’espèces nouvelles que Linné durant sa vie entière. Une petite parenthèse pour parler d’histoire de la biologie… Le naturaliste suédois du XVIIIe siècle, Carl von Linné, n’est autre que le père de la nomenclature binomiale qui consiste à classer les êtres vivants avec une combinaison de deux noms, l’un de rang supérieur, comme le genre puis l’espèce. Il rédigea durant 35 ans de sa vie un ouvrage exceptionnel nommé ”Systema Naturae” (Les systèmes de la nature), en collaboration avec d’autres naturalistes, pour arriver à partir d’une première version de quelques pages à un monument de la biologie de trois tomes et plus de 3 000 pages. Il avait pour habitude de dire que si on ignore le nom des choses on perd aussi la connaissance. Par Jacques Dumas.
 
 
Les effets de la narcose
 

N° 246 du Janvier-Février 2013
En octobre dernier, neuf plongeurs d’Aquatile Plongée à Canet-en-Roussillon ont réalisé une plongée un peu originale. Ils sont allés au caisson de décompression de la clinique St Pierre à Perpignan et y ont subi un test à la narcose. Le but de cette expérience était de sensibiliser ces plongeurs à cet effet assez mal connu des pratiquants. Texte : Yvan Chocoloff & Dr Philippe Guin. Photos : Yvan Chocoloff.
 
 
Açores : des bleus et des ailes
 

N° 245 du Novembre-Décembre 2012
A deux heures d’avion de Lisbonne, les Açores… Rêve de marin, archipel perdu dans l’immensité atlantique composé de trois groupes d’îles volcaniques dont le principal est le groupe central  avec Faial, Terceira, Graciosa, Sao Georges et Pico. C’est à partir de cette dernière que s’effectuent les plongées, depuis le port de Madalena. Rencontres et émotions garantie ! Un reportage de Gérard Soury.
 
 
Les formateurs de biologie, une qualification particulière pour une dénomination spéciale
 

N° 245 du Novembre-Décembre 2012
En matière d’encadrement (ou d’enseignement) un cadre est un cadre, me direz-vous ? Mais un formateur en biologie n’est pas un moniteur technique alors qu’est-il donc ? Ceux qui voulaient que nous n’appelions plus nos moniteurs en biologie des ” moniteurs” avaient raison de faire le distinguo puisque nos formations visent des objectifs et mettent en œuvre des pédagogies différentes. En effet, nos activités présentent des spécificités bien particulières. Afin que chacun puisse en saisir les nuances, je commencerai par vous relater le dernier stage pédagogique préparatoire national de formateurs de biologie de niveau 3 (Fb 3), après quoi nous reviendrons sur les particularités.
 
 
Dans les jardins de la Reine
 

N° 245 du Novembre-Décembre 2012
Squales, loches et gros mérous, barracudas solitaires, bancs de tarpons et tortues… au menu de chaque plongée. Nous voici au large de Cuba sur une des plus belles barrières coralliennes du monde. Avec au choix, requins soyeux sur les secs du large ou requins gris pour les jardins de corail. Avec au choix, couleurs des spongiaires des tombants verticaux ou exubérance des gorgonaires des vallées sous-marines. Un archipel d’îlots coralliens et de mangroves de la mer des Caraïbes, un bout du monde originel en dehors des sentiers battus, à plus de 100 km de Cuba. Un reportage de Frédéric Di Méglio.
 
 
Antarctique la terre des extrêmes
 

N° 244 du Septembre-Octobre 2012
Une croisière à bord du Boréal, aux frontières des Terres Australes, est bien plus qu’un voyage : l’expérience d’une vie… L’itinéraire en Péninsule Antarctique choisi par La Compagnie du Ponant a séduit Henri Eskenazi. Entre l’observation des baleines, des phoques et des manchots, il a pu plonger le long d’un tombant de Paradise bay près du glacier Skontrop. Une expérience inoubliable. Photos de l’auteur.
 
 
Le poisson à quatre cornes du golfe de Botnie
 

N° 244 du Septembre-Octobre 2012
Où se trouve le golfe de Botnie ? En voilà une question, peut-être pas si facile, qui pourrait être posée à l’un de ces jeux qui sont proposés à la télé ou à la radio. Ce golfe est une portion de la mer Baltique qui se situe entre la Suède et la Finlande. Il faut le reconnaître, c’est une destination assez peu fréquentée par les plongeurs français. Enfilez vos mitaines : même au cœur de l’été, les eaux sont fraîches… Un récit de Vincent Maran.
 
 
Sophie Jacquin l'apnée sans prise de tête
 

N° 244 du Septembre-Octobre 2012
Nouvelle venue dans le circuit et déjà championne du monde d’apnée statique en 2011 à Ténérife, Sophie Jacquin porte une large part des espoirs de l’équipe de France pour les mois et les années à venir. Malgré cette charge, elle aborde sa discipline avec toute la sagesse que laisse entendre son prénom en promenant autour des bassins sa tranquille blondeur, sa féminité et son bonheur de vivre. Le moteur de Sophie ? Le plaisir de l’eau et celui de le partager. Un portrait de Pierre Martin-Razi.
 
 
Le phare de Planier, un œil sur la mer aux portes de Marseille
 

N° 243 du Juillet-Aôut 2012
Depuis le large, le phare de Planier signale l’approche de la rade de Marseille. Fenêtre d’entrée marine symbolique sur la Provence, l’îlot et ses rochers se situent à huit milles nautiques de la grande métropole. Ils sont entourés de sites de plongée mythiques, célèbres pour leurs épaves et leurs tombants. Par Frédéric Di Méglio. Photographies de l’auteur.
 
 
Grottes, mystères et fascination
 

N° 243 du Juillet-Août 2012
N’avez-vous jamais ressenti cette fascination étrange, faisant appel au plus profond de votre imaginaire, qui vous envahit à l’approche d’une cavité obscure prête à vous révéler quelques secrets bien gardés ? La prudence s’impose mais à ce prix, que de découvertes ! Rencontre avec la faune des endroits sombres… Par Jacques Dumas.
 
 
Des gendarmes sous les eaux
 

N° 243 du Juillet-Août 2012
Dans la fraîcheur d’une matinée d’avril, alors que le soleil tarde à réchauffer une atmosphère humide de rosée, une animation étrange règne dans une crique de Larmor-Plage, dans le Morbihan. Silhouettes énigmatiques progressant dans un léger brouillard, une vingtaine de plongeurs en combinaisons rejoignent à la nage la grosse vedette du centre de plongée de Kerguelen, la totalité de leur matériel sur le dos.
 
 
la moule zébrée : une envahisseuse problématique
 

N° 242 du mai-juin 2012
La moule zébrée est aussi mignonne qu’envahisseuse. Un récit en caméra subjective de Sylvie Mesnil, Élise Vaud, Jean-Marie Loiseau et David Caffier…
 
 
jean-claude havas : le génial inventeur
 

N° 242 du mai-juin 2012
Inventeur de sous-marins porte-plongeurs et de matériel de plongée novateur, Jean-Claude Havas demeure inconnu du grand public. Philippe Rousseau répare cet oubli !
 
 
le printemps méditerranéen
 

N° 242 du mai-juin 2012
Vincent Maran a trempé ses palmes dans les eaux printanières de la Méditerranée. Il évoque ses rencontres avec le regard acéré du biologiste.
 
 
Madagascar/Mayotte duo de charme
 

N° 241 du mars-avril 2012
Les îles de l’océan Indien offrent quelques belles possibilités de plongées et de dépaysement que les voyagistes mettent volontiers en avant pour des plongeurs en quête d’horizons nouveaux. C’est précisément ce qu’a fait AMV pour une douzaine d’entre eux lors d’un éductour à cheval sur Madagascar et Mayotte l’automne dernier. De quoi donner des idées pour l’année qui vient ! Par Serge Barth. Photos de l’auteur, photos sous-marines de Pierre Martin-Razi.
 
 
Amoco Cadiz le naufrage et l'héritage
 

N° 241 du mars-avril 2012
On se souvient du terrible naufrage de l’Amoco Cadiz en 1978 non loin de Portsall… Plages souillées, oiseaux mazoutés… Par bonheur, la vie a repris le dessus !
 
 
Danse avec les tigres
 

N° 241 du mars-avril 2012
Fred Di Méglio a mis le cap sur Little Bahamas Bank pour y rencontrer les requins tigres. Des rencontres étonnamment calmes malgré l’émotion garantie !
 
 
Bahamas, les vagues et les ors de San Salvador
 

N° 241 du mars-avril 2012
Avec ses 700 îles qui font face à la Floride, l’archipel des Bahamas constitue une destination plongée de premier choix. Pierre Martin-Razi a découvert San Salvador.
 
 
Malte l'archipel voisin
 

N° 240 du janvier-Février 2012
Tout juste séparé de la Sicile par cinquante milles nautiques et à un jet de pierre d’à peine cent cinquante milles de la Tunisie, l’archipel maltais se situe au cœur de la Méditerranée à l’exacte pliure entre Orient et Occident. Carrefour de langues, d’histoires et de civilisations, ce petit morceau d’Europe est aussi une proche et jolie destination de plongée dont les qualités premières sont la profondeur de ses bleus, l’architecture de ses roches, la beauté de ses arches et de ses grottes. Quelques épaves apportent un plus à l’agrément. Alors Malte, pourquoi pas ? Ce n’est qu’à deux pas !
Par Pierre Martin -Razi. Photographies de l'auteur.
 
 
Le papa plongeur de la maman des poissons…
 

N° 240 du janvier-Février 2012
Boby Lapointe
Vous connaissez le chanteur Boby Lapointe, mais saviez-vous que cet artiste totalement hors normes avait aussi été mathématicien, inventeur, scaphandrier professionnel et plongeur passionné ? Le portrait d’un farfelu de génie signé Philippe Rousseau.
 
 
Les poupées du Tacite
 

N° 240 du Janvier-Février 202
2 octobre 1998, 9 h 40 : après plusieurs tentatives de recherche, l’épave du trois-mâts barque Tacite est enfin localisée par deux plongeurs de Fortunes de mer calédoniennes. Ce voilier reposait depuis le 11 octobre 1873 à trente milles de Nouméa, dans la passe de Mato par 32 mètres de profondeur. Ce gisement archéologique présente le plus grand intérêt pour le patrimoine maritime de Nouvelle-Calédonie puisque la totalité de la cargaison, constituée de marchandises diverses embarquées à Bordeaux et destinées à l’archipel, a été parfaitement protégée par le sable corallien. Découvrons ce premier chantier de fouilles avec Pierre Larue de l’association Fortunes de mer calédonniennes.
 
 
Les cœlacanthes de Sodwana Bay
 

N° 240 du Janvier-Février 2012
Fossile vivant, le cœlacanthe a été observé aux Comores, à Madagascar mais aussi en Afrique du Sud où une équipe emmenée par Peter Timm, un moniteur de plongée trimix, a pu observer plusieurs spécimens dans les grottes du canyon Jesser près de Sodwana Bay. Récit en deux parties d’une découverte remarquable… Par Denis Jeant.
 
 
Biodiversité. Mieux connaître pour mieux préserver.
 

N° 239 du Nov/Dec 2011
Atimo Vatae, le Grand Sud en malgache, est une expédition du Muséum national d’histoire naturelle de Paris consacrée à l’étude de la biodiversité. Elle s’inscrit dans le cadre plus général d’une étude lancée également au Mozambique. Cette partie malgache a nécessité l’implication de près de 70 personnes, scientifiques, plongeurs, petites mains, dans une ambiance laborieuse mais sympathique ! Un récit de Patrice Petit de Voize, président de la commission nationale de biologie et d’environnement subaquatiques.
 
 
Clipperton l'îlot perdu du Pacifique
 

N° 239 du Nov/Dec 2011
Terre française perdue dans le Pacifique, l’îlot de Clipperton vaut tous les efforts faits pour l’atteindre : après trois jours
de navigation, les plongées que l’on fait le long de ses tombants sont d’une richesse à couper le souffle ! Requins, carangues, mérous, raies… Les poissons évoluent dans un bleu d’une densité rarement rencontrée, un bleu parfois coupé par
le passage d’une baleine accompagnée de son baleineau. Un reportage d’Yves Herraud.
 
 
LUCIE AU PAYS ARC-EN-CIEL
 

N° 238 du Sept/Oct 2011
Le Grand Sud égyptien se prête à merveille aux plongées familiales.
Martine Carret et Lucie en ont fait l’heureuse expérience.

Au programme : dauphins, tortues et corail !
 
 
Le mal de mer, un fléau ?
 

N° 238 du Sept/Oct 2011
”Vous pouvez être sûrs que la cause pour laquelle Ulysse fut si souvent naufragé n’est pas due aux anges du Dieu de la mer ; il était simplement sujet au mal de mer” Subaqua et le Dr Philippe Caliot se penchent sur le mal de mer.
 
 
Filière professionnelle des métiers de la plongée de loisir
 

N° 238 du Sept/Oct 2011
La rénovation de la filière professionnelle des métiers de la plongée est sur les rails.
 
 
 
 
   
   
 

 

       
ESPACE PARTENAIRE
RECHERCHER DANS LE SITE
 
FFESSM
24 Quai de Rive-Neuve
13284 MARSEILLE Cedex 07
FRANCE
Tél : +33 (0)4.91.33.99.31
Fax : +33 (0)4.91.54.77.43
N° indigo : 0 820 000 457
Contacts FFESSM
 
Mentions légales
Liens
Information générales
La plongée en bouteille
La plongée libre
Pratiquer un sport Subaquatique
Les avantages de la licence FFESSM
Accès à toutes les activités avec la licence
Les avantages des partenaires
La boutique en ligne et SUBAQUA
Les dossiers de la FFESSM
Développement durable
Doris
Les dossiers SUBAQUA
Le clip dela FFESSM
Le sommaire du dernier SUBAQUA
 
Informations pratiques
S'abonner à SUBAQUA
La boutique en ligne
La FFESSM près de chez vous
Enregistrez votre pack découverte
Rechercher un club
Poser votre question