RETOUR       LE PRINTEMPS MÉDITERRANÉEN   
 

 

Le printemps méditerranéen

Sous les mers, après la rigueur de l’hiver, le printemps se manifeste également. Il suffit de réaliser quelques plongées sur l’une de nos côtes métropolitaines avec un œil attentif pour en avoir aisément la confirmation. Vincent Maran vous propose de découvrir avec lui quelques particularités faunistiques saisonnières en Méditerranée, entre Hyères et Porquerolles. Une excellente façon de célébrer le printemps !

L'ambiance est joyeuse à bord du semi-rigide. Le soleil de ce printemps nous éclabousse de ses rayons avec générosité et la mer est aussi plate que bleue. Nous sommes un bon petit groupe de plongeurs ”bios” et tout nous porte à croire que la plongée tiendra ses promesses…

 

L’anse au Blé

Nous venons de mouiller dans ”L’anse au Blé”, la visi très correcte nous permet depuis la surface de suivre le bout qui nous relie à l’ancre. Bascule arrière, retournement immédiat pour récupérer mon caisson photo et je plonge rejoindre le petit fond sur lequel nous avons mouillé. Trois coups de palmes et déjà une jolie trouvaille ! Sur un tapis de petites algues duveteuses rouges, une élysie timide (Elysia timida) flâne au milieu de son garde-manger. Il s’agit d’un petit mollusque Sacoglosse, groupe assez proche de celui des Nudibranches, notablement plus connu. Cette élysie doit mesurer au maximum deux centimètres. Son manteau blanc recouvert de ponctuations vertes est d’une sobre élégance. Ses yeux sont trop simples pour distinguer avec précision son environnement mais elle a dû percevoir ma présence car elle adopte un comportement original. Régulièrement, elle rabat vers l’arrière ses appendices sensoriels, les rhinophores, tout en repliant les bords de son manteau. Elle redirige ensuite ses rhinophores vers l’avant tout en écartant ses lobes charnus. Il doit sans doute s’agir d’une posture d’intimidation, mais il en faut un peu plus pour me faire fuir, et pour dire vrai, je suis même attiré par ce comportement dont je souhaite photographier les différentes phases. Relevant la tête, je vois mon binôme me faire le signe ”trois” avec les doigts en désignant ensuite un point plus élevé, je hausse les épaules et je réponds par un signe négatif pour signifier qu’il est inutile d’attendre une troisième personne : il me semblait qu’il était bien clair que nous ne serions que deux. J’apprendrai par la suite que les signes qui m’étaient destinés voulaient me faire comprendre qu’un peu plus haut, c’est trois de ces élysies qui étaient à la disposition de l’objectif du photographe, pas très bien inspiré dans ces circonstances…

Les plongeurs bios ont la réputation, bien souvent méritée, d’avoir une prédilection très marquée pour les limaces de mer. Ce n’est pas inexact, mais il faut reconnaître qu’elles le méritent et que cette prédilection touche de plus en plus de plongeurs non spécifiquement bios.


Pour découvrir la suite de l'article, s'abonner
 
   
 

 

       
ESPACE PARTENAIRE
RECHERCHER DANS LE SITE
 
FFESSM
24 Quai de Rive-Neuve
13284 MARSEILLE Cedex 07
FRANCE
Tél : +33 (0)4.91.33.99.31
Fax : +33 (0)4.91.54.77.43
N° indigo : 0 820 000 457
Contacts FFESSM
 
Mentions légales
Liens
Information générales
La plongée en bouteille
La plongée libre
Pratiquer un sport Subaquatique
Les avantages de la licence FFESSM
Accès à toutes les activités avec la licence
Les avantages des partenaires
La boutique en ligne et SUBAQUA
Les dossiers de la FFESSM
Développement durable
DORIS
Les dossiers SUBAQUA
Le clip dela FFESSM
Le sommaire du dernier SUBAQUA
 
Informations pratiques
S'abonner à SUBAQUA
La boutique en ligne
La FFESSM près de chez vous
Enregistrez votre pack découverte
Rechercher un club
Poser votre question