RETOUR       MADAGASCAR/MAYOTTE DUO DE CHARME   
 

Madagascar/Mayotte duo de charme

Les îles de l’océan Indien offrent quelques belles possibilités de plongées et de dépaysement que les voyagistes mettent volontiers en avant pour des plongeurs en quête d’horizons nouveaux. C’est précisément ce qu’a fait AMV pour une douzaine d’entre eux lors d’un éductour à cheval sur Madagascar et Mayotte l’automne dernier. De quoi donner des idées pour l’année qui vient ! Par Serge Barth. Photos de l’auteur, photos sous-marines de Pierre Martin-Razi.

Octobre 2011. Après un dernier virage qui nous laisse entrevoir le sable blanc et les teintes vert-bleu du récif, le B-737 flambant neuf d’Air Austral s’aligne sur la piste de l’aéroport Fascene de Nosy-Be. À bord, notre petit groupe s’agite, pressé de se dégourdir les jambes et de pouvoir fouler la terre africaine. Martine, Florence, Gilles, Pascal et les autres… Nous sommes douze, comme des apôtres-plongeurs – mais la comparaison s’arrête là – en quête de sensations et de nouvelles rencontres que nous sommes venus chercher ici, dans le nord du canal du Mozambique.

 

Premiers contacts avec Madagascar

Après une courte escale à La Réunion, occupée à flâner au marché de Saint-Denis pour nous imprégner du parfum des épices et des fruits locaux, ananas, fraises, bananes, mangues, fruits de la passion… la première étape de l’éductour organisée par le tour-opérateur Amv passe par l’île de Nosy-Be, au nord-ouest de Madagascar. À notre arrivée, après des formalités rondement menées, nous sommes pris en charge par Paulo, le directeur de l’hôtel Coco Plage, installé depuis longtemps sur l’île, et qui en connaît bien les secrets.

Le transfert vers la plage d’Ambatoloaka, où nous allons résider quelques jours, nous laisse découvrir à loisir toute la flore exubérante de l’Afrique de l’Est : cocotiers, bananiers, manguiers, avocatiers et papayers disputent le terrain aux ibiscus, bougainvillées, flamboyants et autres frangipaniers. Ici et là, au gré des virages, les cases aux toits en tôle ondulée alternent avec les paillotes en pisé. Au bord de la route, quelques échoppes rivalisent d’ingéniosité pour attirer le chaland, sacs, foulards et tissus chatoyants, colifichets… tout un bric-à-brac hétéroclite et bigarré.

 

Cette plongée au cœur de l’Afrique est brutale pour les occidentaux que nous sommes ! Ici un zébu efflanqué tire sa charrette, doublé avec force klaxon par une pétrolette nipponne pétaradante, là un groupe de garçonnets tape en piaillant dans un hypothétique ballon de football. Rien ne change ici, et surtout pas la pauvreté ! Déchets et débris jonchent le sol, même si un effort est fait pour les devantures des bicoques qui bordent la route. Dire que nous sommes dans une région riche de Madagascar… Au moins le tourisme permet-il aux habitants de Nosy-Be de mieux s’en sortir qu’ailleurs !


Pour découvrir la suite de l'article, s'abonner
 
   
 

 

       
ESPACE PARTENAIRE
RECHERCHER DANS LE SITE
 
FFESSM
24 Quai de Rive-Neuve
13284 MARSEILLE Cedex 07
FRANCE
Tél : +33 (0)4.91.33.99.31
Fax : +33 (0)4.91.54.77.43
N° indigo : 0 820 000 457
Contacts FFESSM
 
Mentions légales
Liens
Information générales
La plongée en bouteille
La plongée libre
Pratiquer un sport Subaquatique
Les avantages de la licence FFESSM
Accès à toutes les activités avec la licence
Les avantages des partenaires
La boutique en ligne et SUBAQUA
Les dossiers de la FFESSM
Développement durable
DORIS
Les dossiers SUBAQUA
Le clip dela FFESSM
Le sommaire du dernier SUBAQUA
 
Informations pratiques
S'abonner à SUBAQUA
La boutique en ligne
La FFESSM près de chez vous
Enregistrez votre pack découverte
Rechercher un club
Poser votre question