RETOUR       MALTE L'ARCHIPEL VOISIN   
 

Découverte

Malte, l'archipel voisin

L'archipel maltais est de ces endroits insulaires qui donnent aux hommes la rassurante impression d’appartenir à sept mille ans d’Histoire. Avec la mer pour horizon, le long des sentiers bordés de murs ourlés de figuiers, de vignes et d’oliviers, égaré dans les rues ombrées des villes écrasées de soleil, la main glissant le long des façades rugueuses ou sur le bois poli des bateaux, les poumons pleins d'un air chargé de sel et de voyages, le marcheur imaginatif se convainc qu’il saute d’une époque à l’autre, d’une civilisation à l’autre, d’un songe à l’autre… C'est un fait : ici, entre Afrique et Sicile, une bonne paire de chaussures, un chapeau, un zest d’imagination et une pincée de curiosité suffisent à construire sa propre machine à remonter les siècles. La plongée vient en plus, jolie et pure cerise sur le gâteau d’une destination qui mérite franchement d’être considérée. Jugez plutôt…

Observateur admiratif des hommes du Mégalithique et de leur temple à Xaghra, sur l’île de Gozo, le plongeur devenu marcheur croise très vite, au détour d’une colline, les guerriers de l’âge de bronze. Les armes brillent, les vêtements de laine sentent le suin. Quelques pas plus tard, perdu au creux d’une calanque tranquille et inchangée depuis trois mille ans, notre promeneur se voit faire du troc avec les Phéniciens puis les Carthaginois… Toujours à Gozo, devant l’entrée de la grotte où — affirme-t-on — habitait Calypso, il s’imagine — sans se faire prier ! — embrasser la nymphe sur les deux joues. Un peu retourné par tant d’émotions, notre voyageur regagne Malte, l’île mère, pour disserter avec Saint Paul sur la plage où le treizième apôtre est venu s’échouer. À la voile, s’est bien connu, on ne fait pas toujours ce qu’on veut… Pénétré de philosophie chrétienne, il se retrouve ensuite à Mdina, l’antique capitale, où il passe quelque temps avec les Byzantins… Puis, à Qawra, il apprend la géographie et les mathématiques avec les Arabes juste avant de se faire chevalier de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem. Armures brûlantes et oriflammes…

Vers l’an mil, il se fond dans les siècles obscurs et lutte contre les Normands avant de retrouver la clarté renaissante et s’opposer longtemps aux Ottomans. Mais il faut bien vivre… Alors, notre voyageur des temps passés développe le commerce avec l’Orient, lutte contre Barberousse. Un peu las, tout suant, les oreilles sourdes de tant de batailles, descendant de son chébec d’illusion, il bâtit La Valette, échangeant pour cela quelques propos sur la lumière et les pigments avec le Caravage. Puis il navigue encore, traficote toujours…

Enfin, sans transition, presque à portée de mémoire, il se collette aux troupes de Bonaparte en route pour l’Égypte. Tout cela ne dure pas : un petit hoquet de l’Histoire.

Suivent quelques décennies pendant lesquelles il devient Britannique. Il lutte bravement contre le fascisme durant la Seconde Guerre mondiale, mérite la croix de Saint Georges, fierté de son drapeau avant de devenir Maltais, vraiment Maltais, en 1964, puis, enfin, Européen en 2004… Ce n’est pas le moindre des étonnements : l’archipel a beau n’être qu’à 280 km de la Tunisie, au cœur de la Méditerranée, on paye en euros la bière que l’on s’y offre… Une Cisk Lager bien méritée bue dans le soleil couchant alors que la Valette s’ébroue, toute chaleur écartée dans un ciel qui s’embrase. Il faut savoir souffler : on ne traverse pas les siècles impunément !

Comment l’écrire ? Malte… C’est exactement cela : une spirale temporelle vertigineuse, un lieu où chaque monument, chaque bâtiment, chaque construction serait comme une balise séculière. Un archipel de mélanges, de calme et de frénésie. Un archipel polyglotte marqué par la diaspora, ponctué d’églises, un archipel où la jeunesse affiche son attachement à la coutume, son lien identitaire, son goût des téléphones portables et de la fête… Les jupes y sont courtes, les décolletés avantageux mais les regards timides. Et dans les yeux baissés se reflètent toutes les pages du passé, chaotique, énergique, vivant.

Malte, à deux heures de chez nous, constitue une croisée des chemins paradoxale où il fait bon séjourner, manger et plonger…


Pour découvrir la suite de l'article, s'abonner
 
   
 

 

       
ESPACE PARTENAIRE
RECHERCHER DANS LE SITE
 
FFESSM
24 Quai de Rive-Neuve
13284 MARSEILLE Cedex 07
FRANCE
Tél : +33 (0)4.91.33.99.31
Fax : +33 (0)4.91.54.77.43
N° indigo : 0 820 000 457
Contacts FFESSM
 
Mentions légales
Liens
Information générales
La plongée en bouteille
La plongée libre
Pratiquer un sport Subaquatique
Les avantages de la licence FFESSM
Accès à toutes les activités avec la licence
Les avantages des partenaires
La boutique en ligne et SUBAQUA
Les dossiers de la FFESSM
Développement durable
DORIS
Les dossiers SUBAQUA
Le clip dela FFESSM
Le sommaire du dernier SUBAQUA
 
Informations pratiques
S'abonner à SUBAQUA
La boutique en ligne
La FFESSM près de chez vous
Enregistrez votre pack découverte
Rechercher un club
Poser votre question